Aller au contenu

Sondage Top 4 Premier League 2015/2016


Ryan
 Partager

Top 4 EPL 2015/2016  

72 membres ont voté

  1. 1. Qui finira Champion ?

    • Chelsea
      22
    • Arsenal
      8
    • Manchester United
      23
    • Manchester City
      18
    • Liverpool lol (ou les autres lol aussi)
      1
  2. 2. Qui finira 2ème

    • Chelsea
      26
    • Arsenal
      20
    • Manchester United
      16
    • Manchester City
      9
    • Liverpool lol (ou les autres lol aussi)
      1
  3. 3. Qui finira 3ème

    • Chelsea
      12
    • Arsenal
      22
    • Manchester United
      21
    • Manchester City
      14
    • Liverpool lol (ou les autres lol aussi)
      3
  4. 4. Qui finira 4ème

    • Chelsea
      10
    • Arsenal
      18
    • Manchester United
      12
    • Manchester City
      25
    • Liverpool l'exploit incroyable!! (ou une autre équipe lol)
      7


Messages recommandés

Vous savez quoi ?

Comme je suis un grand malade et que je n'ai pour l'instant que ça à faire, je ne vais pas donner mon top 4 mais le classement entier. Ce sont évidemment des suggestions et il est toujours très difficile d'établir des pronostics alors qu'aucun match n'a démarré et que le mercato n'est même pas terminé.

 

Bon allez, c'est parti pour un nouveau post bordélique et semé d'embûches (essayez de me lire jusqu'au bout lol :P ) :

 

20. WATFORD : Une QPR bis ?

 

Je les vois bien finir bons derniers. Malgré une grosse activité sur le marché des transferts avec pas moins de 10 arrivées et pas des moindres (Prödl, Capoue, Holebas et Britos en tête de liste), je soupçonne un trop gros chamboulement qui peut perturber un collectif pourtant bien huilé jusqu'alors. Contrairement à Burnley, leur effectif est extrêmement cosmopolite (pas moins de 23 nationalités sont représentées par les Hornets), ce qui n'est pas forcément une bonne chose en PL.

Cette politique de recrutement très (trop?!) ambitieuse me rappelle bien évidemment celle de Q.P.R. qui a attiré beaucoup de grands noms à l'été 2012 (Bosingwa, Park, Julio César, Zamora...) pour finir à la dernière place la saison suivante avec seulement 4 victoires (et la première en mi-décembre...).

Conclusion, pour moi l'équipe londonienne est le principal prétendant pour la descente.

 

19. SUNDERLAND : Gare à l'essoufflement !

 

Longtemps échappés belle de la trappe, il est possible que celle-ci soit la bonne (ou plutôt la mauvaise). En effet, malgré quelques valeurs sûres (Pantilimon, Cattermole, Defoe, Larsson et dans une moindre mesure O'Shea et van Aanholt), cet effectif souffre d'une certaine faiblesse, notamment en attaque. L'arrivée de Jeremain Lens, ancien du PSV et du Dynamo Kiev, (conjuguée à celle de Defoe en janvier dernier) est censée remédier à une certaine stérilité offensive, mais cela ne sera peut-être pas suffisant.

En effet, si l'improductivité de l'attaque s'avère être une véritable préoccupation pour les Black Cats, leur défense se fait vieillissante voire carrément faiblarde. Si elle est globalement solide elle peut également se transformer en une passoire géante (cf. le 8-0 à Soton, le 4-0 contre Villa, le 4-1 contre Palace...). Ces irrégularités pourraient jouer de nouveaux tours au club du Nord anglais qui n'a eu comme seul motif de satisfaction la passée les 2 victoires contre le grand rival Newcastle (et accessoirement la cinquième d'affilée).

Malgré un recrutement loin d'être stupide où ils se renforcent à chaque poste (Kaboul et Matthews en défense, M'Vila au milieu et Lens en attaque mais avec en contrepartie le départ de Wickham l'homme providentiel de leur fameuse fin de saison 2013/14), il ne surprendrait pas que ce club souvent promis à un avenir en Championship passe à la trappe. Même si on attend la fin du recrutement et les premiers matches. Qui sait, une vraie cohésion peut-elle se créer ?

 

18. LEICESTER CITY : On ne change pas une équipe qui gagne non ?

 

Auteur d'une fin de saison canon alors qu'on les voyait condamnés dès janvier (près de 20 matches d'affilée sans victoire quand même!!), les Foxes ont donc réussi la première étape de leur projet. Celle de se maintenir en Premier League. La finalité de celui-ci étant d'intégrer rapidement la première partie de tableau et qui sait une place en C3.

Et avec un effectif quasi-similaire à celui de la saison passée (excepté Cambiasso, joueur-clef du milieu des Foxes pour la saison 2014/15, qui a décidé ne pas continuer l'aventure avec le club anglais), conjugué à des arrivées très pertinentes avec notamment deux tauliers de la Bundesliga (Fuchs ex-capitaine de Schalke, et Okazaki le buteur nippon de Mayence), on est en droit de se dire que les Foxes ne sont pas les plus menacés par la terrible zone rouge.

Mais....il y a eu ce licenciement de Nigel Pearson pour des raisons très obscures (même si beaucoup avancent que celà est en rapport avec l'écart de conduite de son fils et de deux de ces coéquipiers pendant des vacances en Thaïlande). Du coup, il risque d'y avoir un chamboulement assez dérangeant alors que tout se mettait enfin à bien fonctionner.

Ranieri étant un bon entraineur mais probablement pas l'homme de la situation pour Leicester.

En conclusion, les voir relégués à l'issue de la saison ne me surprendrait pas tellement, alors que je vantais justement la patience de leurs propriétaires à l'égard de Pearson (pas licencié malgré de très mauvais résultats avant ces trois derniers mois de folie).

 

17. ASTON VILLA : La vie sans Benteke

 

Eux aussi très souvent malmenés, ils passent également souvent pas très loin de la zone rouge. C'était sans compter sur les coups d'éclat de leur buteur belge dont les buts aussi nombreux qu'importants constituaient des vraies bulles d'air pour ce club qui peine à se relancer depuis le départ de Martin O'Neill en 2010.

En plus de Benteke, les Villans ont perdu Delph (parti à City dans des circonstances très litigieuses), Vlaar (l'homme de verre et capitaine du club de Birmingham, qui s'est d'ailleurs reblessé en juillet), Bent, Weimann et Lowton (pourtant très prometteur à ses débuts).

Du coup l'ancien club d'Ashley Young s'est vu obliger de se renforcer à tous les postes. Cela a été chose faite mais avec des joueurs qui n'ont pas une grosse expérience de la PL, si on excepte Micah Richards, l'un des derniers vestiges du centre de formation de City (et pan :P ) et dans une moindre mesure Scott Sinclair (définitivement acquis après un prêt concluant).

Les 3 Jordan (Ayew, Amavi, Veretout), Gestede, Idrissa Gueye et José Crespo constituent des incertitudes pour cet effectif désormais bien francisé avec les premiers cités.

Je les vois donc galérer, notamment en attaque (de gros problèmes d'efficacité avec 11 buts marqués sur les 25 premiers matches l'année dernière), mais ils auront les ressources pour se maintenir le temps que la mayonnaise prenne. Il s'agit donc là d'un vrai renouveau opéré par le club de Tim Sherwood.

 

16. NORWICH CITY : Un retour aux sources en douceur

 

Après seulement un an dans l'antichambre de la Premier League, les Canaries sont de retour avec un effectif très peu chamboulé par rapport à leur dernière dans l'élite.

Dotés d'un secteur offensif et d'un entrejeu plutôt intéressants (Hooper, Hoolahan, Howson, B.Johnson, Mulumbu, O'Neil, Redmond...) les Canaries abordent donc sereinement cette saison avec un effectif assez bien huilé (la preuve : très peu d'arrivées enregistrées par le club de l'Est anglais). Ajoutons à cela le génie d'Alex Neill, l'entraineur le plus jeune de la PL pour cette saison qui a su redresser le club qui connaissait quelques embûches pendant son parcours en D2.

S'il reste encore un mois pour faire des emplettes il ne serait pas surprenant de voir le club de Norwich très peu actif même si leur défense, un poil faiblarde, mériterait un petit renforcement.

Ils se battront pour le maintien mais je les vois bien y parvenir avec en prime quelques belles copies face aux gros (jouer au Carrow Road est assez souvent synonyme de contre-performance pour les visiteurs).

 

15. AFC BOURNEMOUTH : La consécration ?

 

Si beaucoup les considèrent comme les petits poucets de la PL (l'équipe du Sud anglais est d'ailleurs la seule parmi les 20 à n'avoir jamais connu l'élite), je les vois bien réaliser une saison très propre, dans la continuité de ce qu'ils ont fait l'année dernière en Championship.

Les tauliers de la saison passée (Wilson, Pugh, Arter, Ritchie, Kermorgant...) sont toujours là avec en prime quelques recrues aussi jeunes que prometteuses (Max-Alain Gradel, qui a d'ailleurs joué chez les Cherries, était un taulier à l'ASSE). Sans oublier pour la cerise sur le gâteau Sylvain Distin et Boruc deux vieux briscards dont l'expérience s'avèrera bénéfique pour les nouveaux arrivants.

Avec Eddy Howe, un entraineur talentueux fait maison (il coache le club depuis 2008 et y a évolué en tant que joueur sur la majorité de sa carrière), les Cherries ont de bonnes chances de croire à un avenir à la Southampton. C'est en tout cas tout le mal qu'on leur souhaite.

Je les vois donc assez mal redescendre même s'ils lutteront pour sauver leur peau, eux qui étaient à deux doigts du niveau amateur il y a seulement 7 ans.

 

14. WEST BROMWICH ALBION : Le nouveau Stoke City

 

Pour commencer pourquoi ce titre ? Tout simplement parce que depuis une certaine "démocratisation" chez les Potters, désormais davantage tournés vers des profils de joueurs plus techniques, le club le plus rustre et le plus robuste de l'élite est bien celui de West Brom. Possédant une attaque très moyenne si on excepte les coups de génie de Berahino, le club des Midlands peut cependant compter sur sa solidité défensive et son état d'esprit très positif.

Toute cette rigueur a été insufflée par Tony Pulis qui a su apporter une vraie cohésion à cet effectif assez faiblard (que je voyais bien redescendre au passage la saison passée). Lui qui a déjà sauvé Palace de la catastrophe la saison précédente a encore une fois rempli son job. L'arrivée de Fletcher (promu capitaine dès qu'il a posé ses valises chez les Baggies) a également constitué une énorme bulle d'air pour cette équipe en panne de vrai leader.

Mais qu'en est-il pour cette saison? Pour l'instant, le mercato n'est pas le plus impressionnant mais on note les bonnes affaires Lambert (l'un des très très nombreux flop de Liverpool la saison passée) et Chester (l'un des meilleurs joueurs du malheureux Hull). L'arrivée de McClean, qui s'est étrangement enterré à Wigan pour deux saisons, semble également être une opération fructueuse.

La stabilité semble donc de mise pour WBA et je ne les vois pas vraiment menacés par la zone rouge. La 14ème place est cohérente pour les Baggies.

 

Allez, c'était la première partie de mon post, je ferai la deuxième ce soir ou demain (eh oui je suis comme TF1 moi, la suite après la pub :P ).

Modifié par NATHOU92
  • J'aime 3

JS.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne les sous-estime pas je pense simplement qu'il y a 2-3 meilleures équipes qu'eux dont nous (Debuchy, Monreal, Arteta, Walcott, Giroud, Ozil, Coquelin ..... ) si c'est ça qui doit nous faire peur c'est plus grave que je le pensais ^^

 

C'est pas parce qu'ils ont remporté un match en bois de début de saison contre Chelsea qu'ils ont changé de statut.

 

On vient à peine de digérer l'après Fergie et on savait que ça sera dur, Arsenal était devant nous certes mais naviguait à la 3-4 ème place, et c'est leur place c'est nous qui ne sommes pas à la notre, surtout avec l'effectif de cette année (et notre recrutement n'est pas clos).

Je le répète si nous ne sommes pas devant eux et surtout si nous ne jouons pas le titre dès cette saison, il faut virer nez de chien sans réfléchir, car ça serait une faute professionnelle.

 

Je te trouve bien présomptueux.

 

Je ne vois pas comment vous pourriez jouer le titre cette saison personnellement, mais l'avenir te donnera peut-être raison. Avoir des grands noms sur le papier c'est bien, mais encore faut-il que la mayonnaise prenne.

 

@Axelou je trouve ton analyse plutôt pertinente, je me permet simplement de rectifier un point qui me tient à cœur, Monreal n'est en aucun cas sur le départ. Les seuls joueurs susceptibles de nous quitter en fin de mercato sont Flamini et Campbell.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je te trouve bien présomptueux.

 

Je ne vois pas comment vous pourriez jouer le titre cette saison personnellement, mais l'avenir te donnera peut-être raison. Avoir des grands noms sur le papier c'est bien, mais encore faut-il que la mayonnaise prenne.

 

@Axelou je trouve ton analyse plutôt pertinente, je me permet simplement de rectifier un point qui me tient à cœur, Monreal n'est en aucun cas sur le départ. Les seuls joueurs susceptibles de nous quitter en fin de mercato sont Flamini et Campbell.

Etre présomptueux de penser qu'on jouera le titre avec Chelsea et qu'Arsenal sera derrière nous, un vrai scandale j'avoue.

Puis je ne pense pas qu'à part Schweinsteiger on ait recruté de grands noms, d'ailleurs je kiffe 100 fois ce mercato qui me semble très intelligent, envers celui de la saison dernière.

 

Depuis le début je dis qu'Arsenal sera 3 ou 4 je ne vois pas en quoi je dénigre le club, si ça ne tenait qu'à moi j'aimerais nous voir champions bien entendu, mais avec les gunners pour dauphin, car si il y a une équipe que je ne peux pas blairer c'est bien Chelsea, je n'ai rien contre Arsenal si ce n'est le chauvinisme des médias français ^^

  • J'aime 1

"Oh, Monsieur et maître, la misère est grande. Les fantômes que j'ai conjurés, je ne vais plus pouvoir m'en dépêtrer"

 

Goethe.

 

795fadadjw1ds2wic2tq2g.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sol Campbell est parti depuis bien longtemps...

 

Je parlais de Joel Campbell, notre jeune ailier :P

 

@pj harvey on en reparle à la fin de la saison. En ce qui me concerne je pense que vous ne pouvez pas prétendre à être champion et je vois mal finir devant nous mais on verra, impossible n'est rien en football.

Modifié par Calum
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous savez quoi ?

Comme je suis un grand malade et que je n'ai pour l'instant que ça à faire, je ne vais pas donner mon top 4 mais le classement entier. Ce sont évidemment des suggestions et il est toujours très difficile d'établir des pronostics alors qu'aucun match n'a démarré et que le mercato n'est même pas terminé.

 

Bon allez, c'est parti pour un nouveau post bordélique et semé d'embûches (essayez de me lire jusqu'au bout lol :P ) :

 

20. WATFORD : Une QPR bis ?

 

Je les vois bien finir bons derniers. Malgré une grosse activité sur le marché des transferts avec pas moins de 10 arrivées et pas des moindres (Prödl, Capoue, Holebas et Britos en tête de liste), je soupçonne un trop gros chamboulement qui peut perturber un collectif pourtant bien huilé jusqu'alors. Contrairement à Burnley, leur effectif est extrêmement cosmopolite (pas moins de 23 nationalités sont représentées par les Hornets), ce qui n'est pas forcément une bonne chose en PL.

Cette politique de recrutement très (trop?!) ambitieuse me rappelle bien évidemment celle de Q.P.R. qui a attiré beaucoup de grands noms à l'été 2012 (Bosingwa, Park, Julio César, Zamora...) pour finir à la dernière place la saison suivante avec seulement 4 victoires (et la première en mi-décembre...).

Conclusion, pour moi l'équipe londonienne est le principal prétendant pour la descente.

 

19. SUNDERLAND : Gare à l'essoufflement !

 

Longtemps échappés belle de la trappe, il est possible que celle-ci soit la bonne (ou plutôt la mauvaise). En effet, malgré quelques valeurs sûres (Pantilimon, Cattermole, Defoe, Larsson et dans une moindre mesure O'Shea et van Aanholt), cet effectif souffre d'une certaine faiblesse, notamment en attaque. L'arrivée de Jeremain Lens, ancien du PSV et du Dynamo Kiev, (conjuguée à celle de Defoe en janvier dernier) est censée remédier à une certaine stérilité offensive, mais cela ne sera peut-être pas suffisant.

En effet, si l'improductivité de l'attaque s'avère être une véritable préoccupation pour les Black Cats, leur défense se fait vieillissante voire carrément faiblarde. Si elle est globalement solide elle peut également se transformer en une passoire géante (cf. le 8-0 à Soton, le 4-0 contre Villa, le 4-1 contre Palace...). Ces irrégularités pourraient jouer de nouveaux tours au club du Nord anglais qui n'a eu comme seul motif de satisfaction la passée les 2 victoires contre le grand rival Newcastle (et accessoirement la cinquième d'affilée).

Malgré un recrutement loin d'être stupide où ils se renforcent à chaque poste (Kaboul et Matthews en défense, M'Vila au milieu et Lens en attaque mais avec en contrepartie le départ de Wickham l'homme providentiel de leur fameuse fin de saison 2013/14), il ne surprendrait pas que ce club souvent promis à un avenir en Championship passe à la trappe. Même si on attend la fin du recrutement et les premiers matches. Qui sait, une vraie cohésion peut-elle se créer ?

 

18. LEICESTER CITY : On ne change pas une équipe qui gagne non ?

 

Auteur d'une fin de saison canon alors qu'on les voyait condamnés dès janvier (près de 20 matches d'affilée sans victoire quand même!!), les Foxes ont donc réussi la première étape de leur projet. Celle de se maintenir en Premier League. La finalité de celui-ci étant d'intégrer rapidement la première partie de tableau et qui sait une place en C3.

Et avec un effectif quasi-similaire à celui de la saison passée (excepté Cambiasso, joueur-clef du milieu des Foxes pour la saison 2014/15, qui a décidé ne pas continuer l'aventure avec le club anglais), conjugué à des arrivées très pertinentes avec notamment deux tauliers de la Bundesliga (Fuchs ex-capitaine de Schalke, et Okazaki le buteur nippon de Mayence), on est en droit de se dire que les Foxes ne sont pas les plus menacés par la terrible zone rouge.

Mais....il y a eu ce licenciement de Nigel Pearson pour des raisons très obscures (même si beaucoup avancent que celà est en rapport avec l'écart de conduite de son fils et de deux de ces coéquipiers pendant des vacances en Thaïlande). Du coup, il risque d'y avoir un chamboulement assez dérangeant alors que tout se mettait enfin à bien fonctionner.

Ranieri étant un bon entraineur mais probablement pas l'homme de la situation pour Leicester.

En conclusion, les voir relégués à l'issue de la saison ne me surprendrait pas tellement, alors que je vantais justement la patience de leurs propriétaires à l'égard de Pearson (pas licencié malgré de très mauvais résultats avant ces trois derniers mois de folie).

 

17. ASTON VILLA : La vie sans Benteke

 

Eux aussi très souvent malmenés, ils passent également souvent pas très loin de la zone rouge. C'était sans compter sur les coups d'éclat de leur buteur belge dont les buts aussi nombreux qu'importants constituaient des vraies bulles d'air pour ce club qui peine à se relancer depuis le départ de Martin O'Neill en 2010.

En plus de Benteke, les Villans ont perdu Delph (parti à City dans des circonstances très litigieuses), Vlaar (l'homme de verre et capitaine du club de Birmingham, qui s'est d'ailleurs reblessé en juillet), Bent, Weimann et Lowton (pourtant très prometteur à ses débuts).

Du coup l'ancien club d'Ashley Young s'est vu obliger de se renforcer à tous les postes. Cela a été chose faite mais avec des joueurs qui n'ont pas une grosse expérience de la PL, si on excepte Micah Richards, l'un des derniers vestiges du centre de formation de City (et pan :P ) et dans une moindre mesure Scott Sinclair (définitivement acquis après un prêt concluant).

Les 3 Jordan (Ayew, Amavi, Veretout), Gestede, Idrissa Gueye et José Crespo constituent des incertitudes pour cet effectif désormais bien francisé avec les premiers cités.

Je les vois donc galérer, notamment en attaque (de gros problèmes d'efficacité avec 11 buts marqués sur les 25 premiers matches l'année dernière), mais ils auront les ressources pour se maintenir le temps que la mayonnaise prenne. Il s'agit donc là d'un vrai renouveau opéré par le club de Tim Sherwood.

 

16. NORWICH CITY : Un retour aux sources en douceur

 

Après seulement un an dans l'antichambre de la Premier League, les Canaries sont de retour avec un effectif très peu chamboulé par rapport à leur dernière dans l'élite.

Dotés d'un secteur offensif et d'un entrejeu plutôt intéressants (Hooper, Hoolahan, Howson, B.Johnson, Mulumbu, O'Neil, Redmond...) les Canaries abordent donc sereinement cette saison avec un effectif assez bien huilé (la preuve : très peu d'arrivées enregistrées par le club de l'Est anglais). Ajoutons à cela le génie d'Alex Neill, l'entraineur le plus jeune de la PL pour cette saison qui a su redresser le club qui connaissait quelques embûches pendant son parcours en D2.

S'il reste encore un mois pour faire des emplettes il ne serait pas surprenant de voir le club de Norwich très peu actif même si leur défense, un poil faiblarde, mériterait un petit renforcement.

Ils se battront pour le maintien mais je les vois bien y parvenir avec en prime quelques belles copies face aux gros (jouer au Carrow Road est assez souvent synonyme de contre-performance pour les visiteurs).

 

15. AFC BOURNEMOUTH : La consécration ?

 

Si beaucoup les considèrent comme les petits poucets de la PL (l'équipe du Sud anglais est d'ailleurs la seule parmi les 20 à n'avoir jamais connu l'élite), je les vois bien réaliser une saison très propre, dans la continuité de ce qu'ils ont fait l'année dernière en Championship.

Les tauliers de la saison passée (Wilson, Pugh, Arter, Ritchie, Kermorgant...) sont toujours là avec en prime quelques recrues aussi jeunes que prometteuses (Max-Alain Gradel, qui a d'ailleurs joué chez les Cherries, était un taulier à l'ASSE). Sans oublier pour la cerise sur le gâteau Sylvain Distin et Boruc deux vieux briscards dont l'expérience s'avèrera bénéfique pour les nouveaux arrivants.

Avec Eddy Howe, un entraineur talentueux fait maison (il coache le club depuis 2008 et y a évolué en tant que joueur sur la majorité de sa carrière), les Cherries ont de bonnes chances de croire à un avenir à la Southampton. C'est en tout cas tout le mal qu'on leur souhaite.

Je les vois donc assez mal redescendre même s'ils lutteront pour sauver leur peau, eux qui étaient à deux doigts du niveau amateur il y a seulement 7 ans.

 

14. WEST BROMWICH ALBION : Le nouveau Stoke City

 

Pour commencer pourquoi ce titre ? Tout simplement parce que depuis une certaine "démocratisation" chez les Potters, désormais davantage tournés vers des profils de joueurs plus techniques, le club le plus rustre et le plus robuste de l'élite est bien celui de West Brom. Possédant une attaque très moyenne si on excepte les coups de génie de Berahino, le club des Midlands peut cependant compter sur sa solidité défensive et son état d'esprit très positif.

Toute cette rigueur a été insufflée par Tony Pulis qui a su apporter une vraie cohésion à cet effectif assez faiblard (que je voyais bien redescendre au passage la saison passée). Lui qui a déjà sauvé Palace de la catastrophe la saison précédente a encore une fois rempli son job. L'arrivée de Fletcher (promu capitaine dès qu'il a posé ses valises chez les Baggies) a également constitué une énorme bulle d'air pour cette équipe en panne de vrai leader.

Mais qu'en est-il pour cette saison? Pour l'instant, le mercato n'est pas le plus impressionnant mais on note les bonnes affaires Lambert (l'un des très très nombreux flop de Liverpool la saison passée) et Chester (l'un des meilleurs joueurs du malheureux Hull). L'arrivée de McClean, qui s'est étrangement enterré à Wigan pour deux saisons, semble également être une opération fructueuse.

La stabilité semble donc de mise pour WBA et je ne les vois pas vraiment menacés par la zone rouge. La 14ème place est cohérente pour les Baggies.

 

Allez, c'était la première partie de mon post, je ferai la deuxième ce soir ou demain (eh oui je suis comme TF1 moi, la suite après la pub :P ).

Très bon post et je suis quasiment ok sur tout. Hormis Bournemouth.

 

Villa je les sens pas du tout.

2017 - Laissant derrière lui un champ de ruines, LVG quitta le navire MU pour prendre une paisible retraite....

Di Maria est censé amener le PSG au sommet et leur faire gagner la LDC. Si le PSG gagne la ligue des champions dans les 3 saisons à venir (LDC 2016, 2017 ou 2018), je fais le pari de mettre définitivement sa tronche en avatar. http://forum.manchesterdevils.com/index.php/topic/6466-angel-di-maria/?p=1437416

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si dire qu'il y a 2-3 équipes qui leurs sont supérieures c'est pour toi dire qu'ils sont quelconques, on va avoir du mal à s'entendre ^^

 

Bah 2-3 équipes au-dessus du 3e de PL, j'imagine que tu fais donc allusion à Chelsea, MU, City ou Liverpool.

Or, mis à part Chelsea, je ne vois vraiment pas ce que les Gunners ont à envier au reste. Leur forme actuelle et leur saison parle pour eux.

 

On doit encore sortir la tête de l'eau, on vient de "signer" le plus gros flop de l'histoire du foot et on a encore de grosses lacunes à corriger. Nan, vraiment, si on doit faire une comparaison à l'heure actuelle, les Gunners sont quand même objectivement un cran au-dessus de nous.

Ricqo.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Chelsea / Arsenal / MU / City pour moi

 

 

Les blues semblent bien rodés, Arsenal s'est séparés de quelques éléments qui n'apportaient plus rien et ont renforcés le seul poste qui leurs faisait défaut depuis quelques années avec Cech. Une 3ème place pour nous et City 4ème.

 

Je sais pas pourquoi mais je sens aussi qu'un club inattendu tombera en fin de saison, ne me demandé pas lequel c'est juste une intuition..

Mon Twitter : @Rooney24MD

ENVIE DE PARTICIPER À L'ASSOCIATION OU AU PODCAST DE MANCHESTER DEVILS ?

REJOIGNEZ-NOUS !!!

logo1.pngLogo sans fond.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité The True Redevil

 

Arteta a été blessé quasiment toute la saison, Monreal se partage le poste avec Gibbs et l'Espagnol serait même sur le départ aujourd'hui. Debuchy n'a rien d'un titulaire, entre sa blessure à la cheville et la montée de Bellerin, il n'a pas pris tant de place que ça. Quant à Coquelin, il a eu un gros passage à vide mais la deuxième partie de la saison dernière, il aura été un véritable bol d'air dans l'entre-jeu d'Arsenal. A relativiser, donc.

 

Tout ça pour dire que tu noircis un peu trop le tableau d'Arsenal à mon sens ^^. Ils sont loin d'être aussi quelconque que tes posts laissent penser. Surtout en comparaison avec nous qui nous cherchons encore un onze titulaire fiable et une vrai cohésion dans le jeu.

J'ai lu tes posts axelou et je trouve que tu n'as pas tort mais pas tout à fait raison. Je m'explique.

Objectivement je trouve qu'au niveau de l'effectif on a rien a envier à arsenal, on n'est pas tottenham non plus

Regarde les deux effectifs et dit moi si franchement t'en vois un meilleur que l'autre? Moi non je vois 2 effectifs équivalent.

Mais la ou arsenal a le dessus c'est au niveau du jeu. Arsenal a un collectif bien huile et est sur de ses forces tandis que nous on est encore en tâtonnement et en reconstruction et c'est la qu'arsenal peut donner un sentiment de supériorité. Et quand LVG aura trouvé son équilibre, cette écart va peu à peu s'estomper

 

Mais la ou tu as raison c'est qu arsenal a vraiment progressé psychologiquement .

Fini les loosers qui jouent bien sans gagner et qui n'arrive pas à battre les gros. Désormais ils rebattent des concurrents au titre gagnent des trophées sans renier leur philosophie de jeu

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines après...

ça y est, le mercato est terminé, la pluie de billets s'arrête, et on va enfin pouvoir se concentrer sur le jeu. Mon prono, vu les derniers transferts réalisés et les résultats des tous 1ers matchs :

 

1 - Manchester City, largement devant les autres. L'équipe a pour l'instant de très bons résultats et comme ils proviennent d'un très bon jeu il n'y a pas de raison que cela change (ce n'est pas juste de la chance). Dans chaque ligne City vient de signer un joueur majeur qui théoriquement devrait amener un plus (Otamendi - Sterling - De Bruyne). Leur 11 majeur est impressionnant, et leur banc est très costaud aussi (surtout en attaque). Comme relative faiblesses je ne vois qu'un duo un peu vieillissant en milieu de terrain (Touré / Fernandinho) et une défense centrale un peu lourde (quel que soit le duo).

 

Ensuite, assez serrés je vois :

 

2 - Chelsea, dont l'efficacité finira bien par revenir quand le "problème d'ambiance" sera réglé. Leur effectif est plein de talent et d'expérience. Franchement, au niveau des individualités ils ont tout ce qu'il faut et ils savent super bien "gérer". Mais, à mon sens, ils sont trop calculateurs, et pas assez conquérants. En exagérant un peu, j'ai l'impression que depuis le mois de décembre 2014 (les mois précédents, ils impressionnaient) ils se contentent d'attendre que leurs adversaires fassent une erreur, pour marquer et "tenir" le résultat jusqu'à la fin. A ce petit jeu , ils sont forts mais cela ne me semble pas suffisant.

 

3 - Manchester United, dont le projet de jeu commence à se concrétiser. On sent qu'il y a beaucoup plus de maitrise dans le jeu que ces 2 dernières saisons. Comme la défense tient mieux, on sera moins dépendant des exploits de DDG. Et au milieu l'arrivée de Schweinsteiger / Schneiderlin va nous rendre moins dépendants du seul Carrick. C'est bien, car depuis 2 ans quand un des deux manquait c'était terrible. On a un super gardien (DDG), des arrières latéraux impressionnants, et plusieurs excellents milieux centraux. Maintenant, il nous manque surtout de la vitesse et de l'explosivité devant. Martial peut apporter cela (espérons qu'il ne se blesse pas). Sur le plan des individualités, on a malgré tout un déficit de qualité à plusieurs postes qui me semble rédhibitoire pour jouer le titre mais, à défaut d'être emballant, le jeu de possession prôné par LVG me semble intelligent pour compenser partiellement certaines fragilités.

 

4 - Arsenal, un très bon collectif mais quand je regarde les joueurs un par un, ça ne me fait pas tellement rêver. A part Sanchez, Cech, et Ramsey (quand il n'est pas blessé), je ne vois pas de joueurs que je considère comme des "tops players" à leur postes (ne me parlez pas d'özil, qui n'est motivé que sous le maillot allemand). De bons joueurs, mais pas des cracks... surtout leur back-four qui n'impressionne pas du tout pour une équipe sensée jouer le titre. Mais ils sont très entreprenants et donnent l'impression de se faire plaisir. C'est un peu l'inverse de Chelsea. Avec Arsenal, chaque année ça va être "la bonne". Je ne vois pas pourquoi cette année serait différente des précédentes.

  • J'aime 3

« Alors si je peux me permettre de te donner un conseil : oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce. On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher ! » Jean-Claude Dusse (ou OGS ?)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme je l'ai dit dans le topic "United et le marché des transferts", je nous vois derrière City et Chelsea en terme d'effectif et de certitudes.

Je suis donc entièrement en accord avec toi Robin sur le top 4, tu as tout dit.

 

Liverpool je les vois 7èmes :)

Modifié par Gua2loup1

1516655399-bloggif-5a664a6345e98.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines après...
Invité The True Redevil

Vous savez quoi ?

Comme je suis un grand malade et que je n'ai pour l'instant que ça à faire, je ne vais pas donner mon top 4 mais le classement entier. Ce sont évidemment des suggestions et il est toujours très difficile d'établir des pronostics alors qu'aucun match n'a démarré et que le mercato n'est même pas terminé.

 

Bon allez, c'est parti pour un nouveau post bordélique et semé d'embûches (essayez de me lire jusqu'au bout lol :P ) :

 

20. WATFORD : Une QPR bis ?

 

Je les vois bien finir bons derniers. Malgré une grosse activité sur le marché des transferts avec pas moins de 10 arrivées et pas des moindres (Prödl, Capoue, Holebas et Britos en tête de liste), je soupçonne un trop gros chamboulement qui peut perturber un collectif pourtant bien huilé jusqu'alors. Contrairement à Burnley, leur effectif est extrêmement cosmopolite (pas moins de 23 nationalités sont représentées par les Hornets), ce qui n'est pas forcément une bonne chose en PL.

Cette politique de recrutement très (trop?!) ambitieuse me rappelle bien évidemment celle de Q.P.R. qui a attiré beaucoup de grands noms à l'été 2012 (Bosingwa, Park, Julio César, Zamora...) pour finir à la dernière place la saison suivante avec seulement 4 victoires (et la première en mi-décembre...).

Conclusion, pour moi l'équipe londonienne est le principal prétendant pour la descente.

 

19. SUNDERLAND : Gare à l'essoufflement !

 

Longtemps échappés belle de la trappe, il est possible que celle-ci soit la bonne (ou plutôt la mauvaise). En effet, malgré quelques valeurs sûres (Pantilimon, Cattermole, Defoe, Larsson et dans une moindre mesure O'Shea et van Aanholt), cet effectif souffre d'une certaine faiblesse, notamment en attaque. L'arrivée de Jeremain Lens, ancien du PSV et du Dynamo Kiev, (conjuguée à celle de Defoe en janvier dernier) est censée remédier à une certaine stérilité offensive, mais cela ne sera peut-être pas suffisant.

En effet, si l'improductivité de l'attaque s'avère être une véritable préoccupation pour les Black Cats, leur défense se fait vieillissante voire carrément faiblarde. Si elle est globalement solide elle peut également se transformer en une passoire géante (cf. le 8-0 à Soton, le 4-0 contre Villa, le 4-1 contre Palace...). Ces irrégularités pourraient jouer de nouveaux tours au club du Nord anglais qui n'a eu comme seul motif de satisfaction la passée les 2 victoires contre le grand rival Newcastle (et accessoirement la cinquième d'affilée).

Malgré un recrutement loin d'être stupide où ils se renforcent à chaque poste (Kaboul et Matthews en défense, M'Vila au milieu et Lens en attaque mais avec en contrepartie le départ de Wickham l'homme providentiel de leur fameuse fin de saison 2013/14), il ne surprendrait pas que ce club souvent promis à un avenir en Championship passe à la trappe. Même si on attend la fin du recrutement et les premiers matches. Qui sait, une vraie cohésion peut-elle se créer ?

 

18. LEICESTER CITY : On ne change pas une équipe qui gagne non ?

 

Auteur d'une fin de saison canon alors qu'on les voyait condamnés dès janvier (près de 20 matches d'affilée sans victoire quand même!!), les Foxes ont donc réussi la première étape de leur projet. Celle de se maintenir en Premier League. La finalité de celui-ci étant d'intégrer rapidement la première partie de tableau et qui sait une place en C3.

Et avec un effectif quasi-similaire à celui de la saison passée (excepté Cambiasso, joueur-clef du milieu des Foxes pour la saison 2014/15, qui a décidé ne pas continuer l'aventure avec le club anglais), conjugué à des arrivées très pertinentes avec notamment deux tauliers de la Bundesliga (Fuchs ex-capitaine de Schalke, et Okazaki le buteur nippon de Mayence), on est en droit de se dire que les Foxes ne sont pas les plus menacés par la terrible zone rouge.

Mais....il y a eu ce licenciement de Nigel Pearson pour des raisons très obscures (même si beaucoup avancent que celà est en rapport avec l'écart de conduite de son fils et de deux de ces coéquipiers pendant des vacances en Thaïlande). Du coup, il risque d'y avoir un chamboulement assez dérangeant alors que tout se mettait enfin à bien fonctionner.

Ranieri étant un bon entraineur mais probablement pas l'homme de la situation pour Leicester.

En conclusion, les voir relégués à l'issue de la saison ne me surprendrait pas tellement, alors que je vantais justement la patience de leurs propriétaires à l'égard de Pearson (pas licencié malgré de très mauvais résultats avant ces trois derniers mois de folie).

 

17. ASTON VILLA : La vie sans Benteke

 

Eux aussi très souvent malmenés, ils passent également souvent pas très loin de la zone rouge. C'était sans compter sur les coups d'éclat de leur buteur belge dont les buts aussi nombreux qu'importants constituaient des vraies bulles d'air pour ce club qui peine à se relancer depuis le départ de Martin O'Neill en 2010.

En plus de Benteke, les Villans ont perdu Delph (parti à City dans des circonstances très litigieuses), Vlaar (l'homme de verre et capitaine du club de Birmingham, qui s'est d'ailleurs reblessé en juillet), Bent, Weimann et Lowton (pourtant très prometteur à ses débuts).

Du coup l'ancien club d'Ashley Young s'est vu obliger de se renforcer à tous les postes. Cela a été chose faite mais avec des joueurs qui n'ont pas une grosse expérience de la PL, si on excepte Micah Richards, l'un des derniers vestiges du centre de formation de City (et pan :P ) et dans une moindre mesure Scott Sinclair (définitivement acquis après un prêt concluant).

Les 3 Jordan (Ayew, Amavi, Veretout), Gestede, Idrissa Gueye et José Crespo constituent des incertitudes pour cet effectif désormais bien francisé avec les premiers cités.

Je les vois donc galérer, notamment en attaque (de gros problèmes d'efficacité avec 11 buts marqués sur les 25 premiers matches l'année dernière), mais ils auront les ressources pour se maintenir le temps que la mayonnaise prenne. Il s'agit donc là d'un vrai renouveau opéré par le club de Tim Sherwood.

 

16. NORWICH CITY : Un retour aux sources en douceur

 

Après seulement un an dans l'antichambre de la Premier League, les Canaries sont de retour avec un effectif très peu chamboulé par rapport à leur dernière dans l'élite.

Dotés d'un secteur offensif et d'un entrejeu plutôt intéressants (Hooper, Hoolahan, Howson, B.Johnson, Mulumbu, O'Neil, Redmond...) les Canaries abordent donc sereinement cette saison avec un effectif assez bien huilé (la preuve : très peu d'arrivées enregistrées par le club de l'Est anglais). Ajoutons à cela le génie d'Alex Neill, l'entraineur le plus jeune de la PL pour cette saison qui a su redresser le club qui connaissait quelques embûches pendant son parcours en D2.

S'il reste encore un mois pour faire des emplettes il ne serait pas surprenant de voir le club de Norwich très peu actif même si leur défense, un poil faiblarde, mériterait un petit renforcement.

Ils se battront pour le maintien mais je les vois bien y parvenir avec en prime quelques belles copies face aux gros (jouer au Carrow Road est assez souvent synonyme de contre-performance pour les visiteurs).

 

15. AFC BOURNEMOUTH : La consécration ?

 

Si beaucoup les considèrent comme les petits poucets de la PL (l'équipe du Sud anglais est d'ailleurs la seule parmi les 20 à n'avoir jamais connu l'élite), je les vois bien réaliser une saison très propre, dans la continuité de ce qu'ils ont fait l'année dernière en Championship.

Les tauliers de la saison passée (Wilson, Pugh, Arter, Ritchie, Kermorgant...) sont toujours là avec en prime quelques recrues aussi jeunes que prometteuses (Max-Alain Gradel, qui a d'ailleurs joué chez les Cherries, était un taulier à l'ASSE). Sans oublier pour la cerise sur le gâteau Sylvain Distin et Boruc deux vieux briscards dont l'expérience s'avèrera bénéfique pour les nouveaux arrivants.

Avec Eddy Howe, un entraineur talentueux fait maison (il coache le club depuis 2008 et y a évolué en tant que joueur sur la majorité de sa carrière), les Cherries ont de bonnes chances de croire à un avenir à la Southampton. C'est en tout cas tout le mal qu'on leur souhaite.

Je les vois donc assez mal redescendre même s'ils lutteront pour sauver leur peau, eux qui étaient à deux doigts du niveau amateur il y a seulement 7 ans.

 

14. WEST BROMWICH ALBION : Le nouveau Stoke City

 

Pour commencer pourquoi ce titre ? Tout simplement parce que depuis une certaine "démocratisation" chez les Potters, désormais davantage tournés vers des profils de joueurs plus techniques, le club le plus rustre et le plus robuste de l'élite est bien celui de West Brom. Possédant une attaque très moyenne si on excepte les coups de génie de Berahino, le club des Midlands peut cependant compter sur sa solidité défensive et son état d'esprit très positif.

Toute cette rigueur a été insufflée par Tony Pulis qui a su apporter une vraie cohésion à cet effectif assez faiblard (que je voyais bien redescendre au passage la saison passée). Lui qui a déjà sauvé Palace de la catastrophe la saison précédente a encore une fois rempli son job. L'arrivée de Fletcher (promu capitaine dès qu'il a posé ses valises chez les Baggies) a également constitué une énorme bulle d'air pour cette équipe en panne de vrai leader.

Mais qu'en est-il pour cette saison? Pour l'instant, le mercato n'est pas le plus impressionnant mais on note les bonnes affaires Lambert (l'un des très très nombreux flop de Liverpool la saison passée) et Chester (l'un des meilleurs joueurs du malheureux Hull). L'arrivée de McClean, qui s'est étrangement enterré à Wigan pour deux saisons, semble également être une opération fructueuse.

La stabilité semble donc de mise pour WBA et je ne les vois pas vraiment menacés par la zone rouge. La 14ème place est cohérente pour les Baggies.

 

Allez, c'était la première partie de mon post, je ferai la deuxième ce soir ou demain (eh oui je suis comme TF1 moi, la suite après la pub :P ).

Nathou, le mec qui dit toujours qu'il va continuer plus tard, ce qu'il ne fait jamais :P

 

On ressent la flemme dans toutes ses phrases :D

Modifié par The true Redevil
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité The True Redevil

Lol le dossier! :D

 

Au fait ça en est où le topic Devil de la saison ? :P

Ca avance, je vous enp parlerai ce soir ou demain :P Modifié par The true Redevil
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
 Partager

×
×
  • Créer...