Aller au contenu

Axelou

Fergie Babes
  • Compteur de contenus

    1 027
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Axelou a gagné pour la dernière fois le 16 mars 2018

Axelou a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

245 Poste sur le forum, le Ciel t'aidera.

À propos de Axelou

  • Rang
    Bane of Liverpool
  • Date de naissance 11/08/1992

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Ville actuelle
    91

Autres Informations

  • Joueurs préférés
    Messi, Ronaldo, Ronaldo, Scholes, Keane

Visiteurs récents du profil

3 373 visualisations du profil
  1. Axelou

    Discussion générale

    Death Sranding et The Last of Us Part II, c'est même pas encore confirmé pour 2019. Donc on a encore de quoi faire avant de les voir arriver, ces deux là ^^.
  2. Axelou

    Discussion générale

    Tu as la démo sur le PSN, si tu veux.
  3. Axelou

    Discussion générale

    Hmmm pour 2019, je sais pas trop. Resident Evil 2, c'est quasi certain. Ghost of Tsushima, oui, je vais le prendre. Sekiro, je sais pas trop, et j'ai peur que ça ressemble trop à Tsushima niveau ambiance, comme les deux sortent la même année, je pense pas prendre les deux. Sinon, c'est à peu près tout, il reste quoi en jeux confirmés pour 2019 ?
  4. Axelou

    Discussion générale

    Les derniers chiffres de ventes de la PS4 ont été communiqués ce mardi 08/01 lors du CES : 91.6 millions de consoles vendues. https://www.sie.com/en/corporate/release/2019/190108.html En 5 ans, donc. Très belle performance, à titre de comparaison, la Xbox One serait à 41.79M en étant sortie au même moment, et Nintendo a deux consoles sur cette génération : le flop de la Wii U sortie en 2012 avec 13.97M de ventes, et plus récemment la Switch sortie en mars 2017 qui pointe déjà à 24.92M. Sur l'exercice 2018, ce sont 18 millions de consoles vendues du côté de Sony, encore leader mondial du marché. Toutefois, c'est un petite baisse par rapport à 2017 où la PS4 s'était vendue à 20M d'unité. Mais il s'agit tout de même de la deuxième meilleure année sur la durée de vie de la machine, ce qui est donc très positif malgré la concurrence très forte de Nintendo Énorme performance de la part de Sony qui survole la concurrence depuis la sortie de la PS4. A noter qu'avec ces chiffres récents, la PS4 devient la 6e console la plus vendue de l'histoire. Devant elle, se tiennent encore la Wii (101.24M) et la PS1 (104.25M) qui seront certainement dépassées d'ici l'année prochaine. La 3e place de la Gameboy est peut-être encore un peu loin pour la fin 2019, mais il y a fort à parier que sur 2020 et au-delà (une PS5 apparaîtra peut-être d'ici là), elle sera battue. En revanche, les deux premières places semblent assez compliquées à aller chercher, il s'agit de la Nintendo DS avec 154.9M et bien entendu, la PS2 est toujours la numéro 1 avec 157.6M de ventes, colossal ! Il s'agit d'une page Wikipedia, donc les chiffres ne sont pas toujours au point sur les ventes actuelles. Mais dans le cas présent, ce top 10 présente 9 consoles qui ne sont plus en cours de production et dont les ventes sont "figées" et des chiffres de ventes connus de manière officielle. Seule la PS4 est encore en vente et le chiffre correspond à celui communiqué lors du CES. En somme, un top 10 tout à fait crédible. Impressionnant de constater à quel point le marché des consoles est dominé par Sony et Nintendo. Car il n'y a pas que Microsoft qui a été concurrent dans l'histoire. Sega a longtemps été une figure dominante du marché et a littéralement coulé au point d'abandonner le marché du hardware (console) pour se concentrer sur le software (les jeux). TOP 10 : 5 machines Sony, 4 machines Nintendo, 1 machine Microsoft. Et des rumeurs annoncent de nouveaux acteurs sur le marché pour les années à venir : Google, Amazon, Apple... des entreprises surpuissantes, au même titre que Microsoft. A surveiller à l'heure où les technologies et modes de consommation évoluent beaucoup dans le monde du JV également (jeu via streaming, cloud, dématerialisé, abonnement etc...), assurément un domaine où les 4 géants américains semblent avoir un cran d'avance par rapport à Sony et Nintendo. Vous l'aurez compris, il y a de quoi s'amuser !
  5. Axelou

    Discussion générale

    Personne sur le multi de Red Dead ? Ca à l'air assez long à monter, si on arrive à se monter une petite équipe, ça serait moins chiant. N'hésitez pas à vous manifester :).
  6. Axelou

    Discussion générale

    Nos consoles actuelles sont arrivées fin 2013, ce qui correspond à une génération de 7 ans (2005-2006 pour les 360/PS3). Et elle est déjà considérée comme une des plus longues. Je ne vois pas nos machines actuelles péter un record de longévité sachant qu'elles ont un hardware déjà dépassé depuis longtemps (même si ça ne fait pas tout, on a pu le voir cette année avec des jeux d'une qualité exceptionnelle) même en nous ayant revendu des consoles mid-gen (PS4 Pro, Xbox One S et X). Quand tu regardes le planning "annoncé" de Sony et Microsoft, on voit difficilement plus loin que sur les deux prochaines années. Microsoft va jouer sur l'éternel duo Gears / Halo avec un épisode annoncé de chaque, peut-être un pour 2019 et l'autre 2020, on a pu voir un peu de gameplay du Gears, mais aucun du Halo 6. Ils vont continuer à insister sur le gamepass qui reste la meilleure offre du genre, la concurrence n'a rien d'aussi qualitatif sur l'offre par abonnement. Pour Sony, il leur reste également deux grosses cartouches avec The Last of Us Part II et Death Stranding. Un pour 2019 et un pour 2020, ça me semblerait cohérent. Sachant que Sony a annulé de nombreux évents, on a pas eu de Playstation Experience fin 2018, et la grosse annonce, c'est évidemment leur absence de l'E3 2019. A voir.
  7. Axelou

    Discussion générale

    Grosse année pour la PS4 qui a dégainé trois grosses exclues avec Detroid, Spiderman et God of War, plus tout les jeux tiers. Plus discret pour la Switch qui a surtout fini fort avec le duo Pokemon et Smash Bros sur novembre-décembre. Et la One qui a surtout fait beaucoup d'annonces pour l'avenir avec des rachats de studio mais des jeux assez inégaux avec Sea of Thieves et State of Decay. L'habituel Forza sauve un peu le bilan côté exclusivités. Et les versions les plus propres sont bien sur One X (ça se joue à rien, mais les benchmark sont là, c'est bien la console la plus puissante). Niveau vente, il y a une baisse pour toute les consoles par rapport à 2017. Selon vgchartz, les chiffres à fin 2018 (je ne sais pas quand exactement) donnent la même tendance qu'en 2017. PS4 : 15.1M (-25%) Switch : 11.8M (-10%) One : 6.1M (-21%) A quand les nouvelles consoles, selon vous ? Je pense que Sony et Microsoft n'ont plus vraiment de cartouches inédites sur le court terme. Perso, je met un billet sur le créneau fin 2019 - début 2020.
  8. Axelou

    Sir Alex Ferguson

    Le plus grand ! On lui souhaite la santé avant tout.
  9. Axelou

    Discussion générale

    Petit c/c sur le forum GFR, mais comme il y a pas mal de joueurs ici aussi, profitons-en Voilà ! On termine 2018, et je vous invite donc à partager votre top 5 JV de l'année. Pas de critères particuliers, chacun fera son top 5. Pour ma part, je vais me limiter aux sorties de 2018 et bien que je n'ai pas pu tous les faire, je vais prendre les 5 qui sont sortis du lot, selon moi. On a tout de même eu une excellente, 2018 est un grand cru pour les jeux. TOP 5 des jeux de 2018 5 - Pokemon Let's Go Evoli (Switch) LE jeu pour lequel j'ai acheté une Switch il y a maintenant un an. Zelda, Mario etc... Ma licence Nintendo à moi, c'est Pokemon ! Et quelle agréable surprise de voir un remake de la première génération. Un peu facile, diront certains, les versions remake et remastered sont peut-être trop présents sur cette génération, mais il y en a sur lesquels il y a vraiment du boulot derrière. Mais bon, je ne vais pas m'en cacher, c'est surtout par nostalgie que j'ai foncé dessus, j'imagine que je devais être la cible parfaite pour un tel jeu puisque les Pokemon sont arrivés en France quand j'avais 6 ans, les versions Rouge / Bleu, la série animée, les cartes... 20 ans plus tard, j'ai sauté dessus comme un gosse ! Je déplore quand même quelques petits soucis d'ergonomie, l'impossibilité d'utiliser un objet en raccourci comme on pouvais le faire sur les versions DS / 3DS, bien pratique. Le fait de devoir passer par le menu pour sortir un Pokemon, et d'y repasser à nouveau pour le rentrer ou le changer alors qu'il y a des touches inutilisées, pas bien ça. Et surtout, le multi ! Alors ça, c'est le défaut du jeu et de la Switch qui a le multi payant désormais, purée mais c'est archaïque comme pas possible, c'est d'un autre âge. J'ai payé un mois d'abonnement avec mon pote pour compléter le Pokedex, et même si ce n'est pas aussi cher que la concurrence (4€ par mois tout de même), c'est un service absolument dégueulasse. Il faut créer un code avec les 6 Pokemon qui nous sont présentés et le lancer en même temps que la personne avec qui on veut se connecter. Ce qui implique une certaine synchronisation, mais pour ça, il faudra passer par téléphone car la console et le jeu n'embarquent même pas de tchat audio. Idem pour les combats, bref, c'est d'un autre âge tout ça. J'ai résilié directement mon abonnement, et je me limiterais en local. Mais pour le reste, j'ai plongé. Super lifting de la première génération et limitée aux 151 premiers Pokemon en ayant gardé des attaques récentes. Quelques modifs légères mais qui rafraîchissent un peu l'aventure d'origine et même si c'est finalement un Pokemon très classique, j'ai adoré ! + : la nostalgie, un gameplay toujours aussi efficace - : l'ergonomie lourde, les fonctions en lignes complètement nazes ----- 4 - Detroit Become Human (PS4) Que je l'attendais celui là ! J'ai toujours été un grand fan des productions de David Cage depuis Heavy Rain, et ce jeu devait en être le digne successeur, pari réussi. Alors c'est clair et net, le jeu ne plaira pas à tout le monde, il faut vraiment aimer le style film interactif, et là, on est vraiment au niveau 0 du gameplay, l'intérêt se limitant aux choix que l'on fait au fur et à mesure de l'avancée. Le jeu peut-être très court car tout les personnages sont susceptibles de mourir assez tôt dans le jeu, c'est vous qui décidez... Peut-être qu'il faudrait assumer encore un peu plus ce style car finalement, on se lasse de ces fausses séquences de jeu qui nous demande des mouvement de sticks pour attraper ou manipuler tel objet alors qu'une touche suffirait. Ce sont tout ces moments qui cassent un peu le rythme, voir l'action du personnage annulée parce qu'on a mal fait un mouvement et qu'il faut recommencer... Mmmouais, ça gagnerait à être supprimer puisque le jeu se veut vraiment "film", ce sont des fausses actions lourdes qu'on pourrait tout simplement ne plus avoir. Un scénario assez dans l'air du temps, aujourd'hui où on parle beaucoup d'intelligence artificielle, de ce que ça pourrait apporter de bon et de mauvais dans notre société, le jeu donne un aperçu assez crédible et qui fait se poser pas mal de questions sur toutes ces technologies capables de "penser" par elle-mêmes qui pourraient arriver dans un futur proche. Des personnages très attachants, et tous avec une histoire bien différente mais qui vont finir par s'embrancher de près ou de loin. J'ai une affection particulière pour le personnage de Connor, l'androïd dernier cri, les mystères qui l'entourent et sa relation avec son partenaire Hank, le flic old school, très amoché par la vie. + : un style de jeu unique en son genre, impossible à cataloguer, des animations faciales superbe, un scénario avant-gardiste, mais tout de même d'actualité en 2018, une re-jouabilité au top - : 0 gameplay, de fausses interactions qui nuisent à l'immersion, quelques passages qui tiennent plus du téléfilms que du blockbuster --- 3 - Red Dead Redemption 2 (PS4 / One) Oulaaaa, je vais me faire taper dessus. Même pas dans le top 2 ? Et bien oui, je pense que j'ai besoin de digérer le jeu que je me suis presque forcé à terminer. Peut-être que si je l'avais terminé plus tôt, ou bien si je refais mon top dans 6 mois, le classement serait différent car en soi, il a tout pour être le jeu de l'année, alors le classer troisième... Et bien comme je l'ai évoqué, le jeu a des longueurs et des lourdeurs qui m'ont assez vite lassé. J'ai eu d'énormes trous ou de passages à vide durant l'aventure qui font que j'ai parfois laissé le jeu durant plusieurs jours alors que je l'ai acheté en pensant le torcher comme un malpropre tant j'étais enthousiaste, et bien non. Déçu du gameplay et des trajets incessants en plus d'être (trop) longs qui font que j'ai surtout fini frustré sur une grande partie du jeu. MAIS ! Il est tout de même 3e de mon classement, ce qui veut obligatoirement dire que j'ai aimé ce jeu. Et bien oui, ça reste une aventure énorme comme seul Rockstar sait les écrire. Quand on met de côté les défauts qu'il a et les mauvaises sensations qu'on a pu avoir dessus, on ressort du jeu avec une bonne claque des familles. Jamais un monde n'a été aussi vaste et aussi crédible dans un jeu, Rockstar redéfini encore les standards de l'open world et ce jeu constitue le nouveau maître étalon du genre, celui sur lequel la concurrence va devoir s'aligner pour ses productions futures. Ca n'a jamais semblé aussi délirant de vivre au far west, d'être un cow boy et un hors la loi, tout ce qu'on imaginait étant gosse, Rockstar l'a matérialisé à travers son jeu. La réalisation et la bande son qui tape systématiquement dans le 1000 font que quand le jeu veut te toucher, il te touche, malgré ses imperfections. J'avais peur d'un scénario trop extrême pour justifier la situation qui amène au premier RDR (quelque chose de trop classique, ou alors de trop délirant), mais là encore, la plume des frère Houser a réussi à pondre quelque chose de cohérent et qui prend aux tripes. Finalement, il perd des places parce que j'ai eu des sensations de flottements et de frustration que je n'ai pas ressenti sur les deux premiers de ce classement, ni même sur le premier RDR ou les GTA, un parti pris de la part du studio qui m'a donc moyennement plu sur ce point. + : la nouvelle référence de l'open world, une histoire magnifique, un héros haut en couleurs, une bande son d'enfer - : gameplay lourd et rigide, trop de cheval, voyages rapides trop limités pour être vraiment intéressants à l'utilisation, de gros passages à vide durant la trame principale --- 2 - Spiderman (PS4) YES !! C'était mon fantasme de joueur. Spiderman étant mon héros préféré, j'ai toujours été frustré de ne le voir adapté qu'à travers des jeux bas de gamme, juste là pour surfer sur la vague d'un film sur l'homme-araignée. Encore plus depuis qu'on a eu la série des Batman Arkham, véritable hommage à ce que doit être un jeu de super héros AAA. Sauf que le premier BA date de 2009 (Asylum) et le dernier (Knight) de 2015. Entre temps, on a rien eu de semblable et pourtant, il y en a eu des jeux Marvel pour capitaliser sur les films. Et depuis 2015, rien à se mettre sous la dent. Spiderman est revenu au cinéma en 2016 avec son "reboot" et plus récemment dans le dernier Avengers. C'est donc avec appréhension que je guettais l'arrivée de ce Spiderman sur PS4, développé par Insomniac Games. Et quelle belle surprise de voir que déjà, le jeu n'a rien à voir avec les films, Insomniac a choisi de faire SON adaptation de Peter Parker, et ne rien à voir avec les films, comme les Batman Arkham, excellent point. On a enfin un jeu grisant manette en main, ça n'a jamais semblé aussi cool d'être un super héros. Nombre de ses plus grands ennemis sont présents, ou bien "teasé" pour une éventuelle suite (vu le succès du jeu, ça ne serait pas surprenant). Mais pour un premier jeu, avoir au casting Docteur Octopus, Shoker, Rhino, Scorpion, Vautour, Electro, Mister Negative, c'est énorme, et même si ils n'ont pas tous la même importance au sein de l'histoire, c'est un vrai plaisir de leur botter les fesses ! Le jeu se permet même des moments très fort avec le boss final, dont l'inévitable confrontation a pesé tout au long du jeu, mais aussi avec tante May... Des choix forts de la part du studio qui veulent faire LEUR histoire de Spiderman, et ils ont bien raison. Alors oui, les activités en ville ne sont pas très inspirées, que ce soit les cambriolages, les repaires à nettoyer ou des sacs à dos à trouver, c'est vrai qu'on a connu plus ouf dans le genre. Sauf qu'on oublie tout dès qu'on se jette d'un building pour se balancer à toute vitesse à travers une ville de New York magnifique. Beaucoup de clins d'oeil à l'univers Marvel, le jeu a été très généreux sur ce point, ce qui ravira les fans. On poussera tout de même un petit coup de gueule sur la qualité des DLC. Au nombre de trois, je n'ai pour ma part pas pris le Season Pass, n'ayant pas confiance. J'ai tenté le premier DLC avec la Chatte Noire, et c'est la douche froide. Hyper court, peu inspiré, c'est frustrant de voir que le DLC s'arrêtent là où on a l'impression qu'il devrait exploser. Je n'ai même pas tenté les deux suivants, mais si j'en crois les critiques, ça à l'air du même niveau. Regrettable de voir un jeu avec tellement de qualités proposer des DLC aussi "fainéants". C'est incompréhensible. Pour en revenir au jeu, c'est malgré tout un quasi sans-faute, on a enfin un vrai bon jeu Spiderman. Gameplay au petits oignons, très inspiré de Batman, oui, mais diablement bien adapté à la sauce Spidey, tout est fait pour être cool et fun dans ce jeu. C'est ça que j'en retiens, ça rejoue encore et encore avec le même plaisir qu'aux premières heures. + : graphismes somptueux, gameplay ultra nerveux, les costumes, les easter eggs, le casting des vilains, VF de qualité - : bande son discrète, pas de météo dynamique, missions secondaires vite redondantes, DLC honteux --- God of War (PS4) GOTY 2018 ! Oui, c'est lui. C'était peut-être la licence Sony que j'attendais le plus depuis la PS4, avec beaucoup d'attentes car je n'étais pas certains que Kratos revienne après un God of War III où il est laissé pour mort dans un monde en ruine. Un épisode Ascension qui revenait sur son passé mais plutôt décevant. Santa Monica a décidé de reboot la licence, tout en gardant l'emblématique spartiate. Fini la Grèce Antique, bonjour les contrées Viking. Fini le style beat em all, bonjour le style action, caméra à l'épaule. J'avais quelques réticences sur ce dernier point, car c'est aussi ce style qui faisait le charme God of War. Je craignais de voir un The Last of Us du pauvre, puisqu'on nous a introduit très tôt Atreus, le fils de Kratos, qui nous suivra tout au long de l'aventure. Que nenni ! Oui, il y a clairement une influence de Naughty Dog sur ce jeu, oui, Cory Barlog s'est fortement inspiré du duo de TLOU pour l'adapter avec brio à la sauce God of War nouvelle version, et quelle claque, quelle claque ! Le jeu n'a rien perdu de son punch, de sa violence, le tout sublimé par une direction artistiques et des graphismes tout simplement ahurissant, c'est probablement le plus beau jeu console à ce jour, et l'un de plus beaux jamais vu. Pas de réponses apportées entre God of War III et cet épisode, ça peut laisser songeur, mais on oublie bien vite tout ça tant on est plongé dans cette aventure qui enchaîne les moments épiques. Le jeu se paye même le luxe d'être en plan séquences, aucune coupure caméra du début à la fin, c'est une véritable prouesse technique, du jamais vu pour un jeu de ce calibre. Difficile d'y trouver des défauts, sauf si on est un puriste qui regrette le changement d'orientation pris par la licence, ce que je peux comprendre. Pour chipoter, un bestiaire un peu maigre, trop de troll en "sous boss", mais il faut aussi dire que ce jeu est le premier d'une nouvelle trilogie. Comme le premier God of War en son temps, la série n'a fait que monter crescendo pour le final dantesque qu'on connait avec God of War III. Oui, celui-ci pose les bases du nouvel univers, et quelles bases ! Du début à la fin, on est pris dans ce voyage initiatique qui part d'une bonne intention pour finir par une chasse aux Dieux Nordiques. Un final plein de suspens et une fin "cachée" qui tease l'arrivée de Thor, probablement pour un prochain épisode.Des scènes cultes déjà au panthéon du jeu vidéo (les Lames du Chaos, ces frissons !!) et de bons clins d'oeil au passé de Kratos. Le duo père/fils fait des merveilles, et ce même si le jeune Atreus a quelques moments où il est une tête à claque, c'est compréhensible compte tenu de son âge et de ce qu'il vit au fil de l'aventure. Le fait d'être continuellement en duo pourra en rebuter certains, il faut un petit temps d'adaptation, mais on se rend compte que c'est une merveille d'écriture. Ca prend encore plus de sens quand on s'intéresse aux coulisses du jeu, Cory Barlog en fait en quelque sorte un hommage à son propre fils, superbe. Des personnages qui sont tous attachants, à leur manière, que ce soit les frères nains, mais surtout le duo Freya et Baldur, dans des combats toujours plus dingue, jusqu'au combat final déchirant. Le tout étant porté par des musiques qui collent parfaitement à chaque situation. Le jeu s'offre même le luxe de s'ouvrir un peu pour proposer quelques quêtes secondaires peu nombreuses, mais toutes bien foutues. C'est parfaitement dosé. La quêtes des neuf Valkyries offre un super challenge, et ça doit être encore plus fou pour ce qui aiment jouer les plus gros modes de difficulté. Bref, c'est du tout bon. La sortie du prochain se fait déjà attendre tant on a envie de connaître la suite, vite, vite !! Assurément mon coup de coeur, mon jeu de l'année 2018 ! + : le plus beau jeu sorti sur console à ce jour, une direction artistique sublime, bande son, VO ou VF les deux sont XXL, nouveau gameplay toujours aussi pêchu, scénario superbe, un boss et un combat final déjà cultes, de bonnes quêtes secondaires pour un jeu qui n'est pas un open world, Kratos plus attachant que jamais, la fin "cachée" - : bestiaire un peu maigre (trop de draugr et de trolls), des boss pas aussi marquants que ce qu'on aurait souhaité il faudra surement attendre les prochains pour voir davantage de Dieux "majeurs" de la mythologie nordique --- Mes attentes pour 2019 : Resident Evil 2, Ghost of Tsushima, The Last of Us Part II A VOS CLAVIERS !
  10. Axelou

    Manchester United 4-1 AFC Bournemouth

    Très heureux de finir l'année sur une bonne note. C'était le premier match que je voyais sous OGS. Oui, ce n'est qu'un début, oui l'adversaire n'était pas dingue, mais on revient de tellement moins que c'est plaisant de voir une équipe se lâcher. On a de toute façon plus rien à espérer de cette saison en Premier League, donc autant en profiter tant qu'on peut voir du bon football. En espérant un déclic pour 2019 !
  11. Axelou

    Discussion générale

    Il y en a ici qui ont fait Pillars of Eternity ? J'ai craqué sur la promo à 19€ sur le store, le jeu a de supers critiques.
  12. Axelou

    José Mourinho

    Ca sort d’où cette histoire des 25% de salaire ? Tu es bien certain qu’on parle de salaire, et non pas de primes qui sauteraient en cas d’echec à l’Europe ? Les joueurs signent des contrats avec un salaire fixe. À ça, peuvent s’ajouter des variables en fonction des résultats, mais sur le salaire fixe, ça me parait très farfelu.
  13. Axelou

    Liverpool 3-1 Manchester United

    Tout le monde va se marrer mais il faut faire quoi ? Convoquer l'UEFA et dire qu'on se retire ? Bah non, parce que c'est bien beau de jouer les éternels râleurs, mais oui, on est en huitièmes de finale. Le tirage au sort, je vais me marrer exactement comme toi, et pourtant, j'espère bien que c'est un obstacle qu'on franchira et qui aidera le groupe. La saison est longue et pénible, on est dans la même galère mais essayons de garder les maigres espoirs qu'il nous reste .
  14. Axelou

    Liverpool 3-1 Manchester United

    Je parle vraiment de court terme là. Evidemment, cet effectif n'a pas le potentiel pour dominer PL+C1 sur une saison, on est loin de City ou des espagnols sur ce plan. Mais sur de petites périodes, ça peut permettre de faire encore quelques coups, et si, il reste encore des choses à jouer, même si elles ne te plaisent pas. Une qualif en C1 et une Cup, ça donnerait du baume au coeur même si on nourrissait de plus grandes ambitions, il faut aussi ne pas tout occulter sous prétexte qu'on est largués en PL. C'est la crise, alors prenons ce que nous pouvons prendre, même si ce sont des miettes.
  15. Axelou

    Liverpool 3-1 Manchester United

    Ils n’en restent pas moins des professionnels, et ils ont forcément envie d’aller chercher des titres. Je sais que la défaite du jour est rageante au vu de la situation de crise, mais il faut relativiser. Les dynamiques peuvent s’inverser très vite. Il suffit d’un déclic, d’une bonne victoire pour gonfler le moral et entamer une bonne série. La vérité de décembre n’est pas celle de mai. Il y a encore des coups à jouer cette saison, même si ce ne sont pas ceux qu’on aurait voulu en priorité. Et quand la saison sera terminée, le temps des décision viendra.
×