Aller au contenu

Cyclisme


ManUforever
 Partager

Messages recommandés

Oui Amstrong était le plus impressionnat sans être dopé :D :D alors qu'aujourd'hui ils se font chopé et sont nuls :D :D :P :P

Doté d’une santé de fer, d’une volonté inoxydable, jamais blasé, le lapin Duracell des Ulis est un garde du corps coriace. Sa technique autant que sa capacité aérobie font de l’ancien attaquant une munition offensive de premier choix aussi. Sofoot concernant Pat Evra

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est quand même bizare, le journal sportif l'Equipe publie, en une, qu'Amstrong est dopé (avec, soit disant, des tests à l'appui), il contredit sur une chaîne américaine, et puis on n' en entend plus parler.

L'affaire est étouffée, et depuis je sais plus qui croire, même si c'est dur de le considérer comme pas dopé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il faut être réaliste Math8 si Ullrich et Basso n'ont pas pu battre Amstrong alors qu'ils étaient dopés,tir- en les

conclusions,Amstrong était bien plus qu'un homme c'était un Superman :D tous les cyclistes qui jouent les premiers rôles sont dopés :( il y a beaucoup d'argent en jeu et le cyclisme est l'un des dur sport physiquement

donc si une équipe veut des résultats ça passe par le dopage.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout le monde est dopé mais les plus grosses équipes tapent dans le haut de gamme :D

Doté d’une santé de fer, d’une volonté inoxydable, jamais blasé, le lapin Duracell des Ulis est un garde du corps coriace. Sa technique autant que sa capacité aérobie font de l’ancien attaquant une munition offensive de premier choix aussi. Sofoot concernant Pat Evra

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute facon il se dope tous mais c'es quand meme le meilleur qui gagne sa reviendrai au meme qu'il se dope pas et en plus il vivrai plus longtemp et leur enfant ne serait pas attarder ou malade.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

McEwen au sprint

 

Robbie McEwen remporté la 1ère étape du Tour de France entre Londres et Canterbury (203 km). Fabian Cancellara conserve la Maillot Jaune.

Pour sa première véritable étape, le Tour de France avait emprunté les routes entre Londres et Canterbury (203 km). La course a été marquée par une longue échappée à l’initiative de David Millar (Suanier Duval). L’Ecossais a été accompagné par les Français Stéphane Augé (Cofidis) et Freddy Bichot (Agritubel) ainsi que l’Ukrainien Andriy Grivko (Milram) et le Bélarus Alexandre Kuschynski (Liquigas). Les cinq hommes ont compté jusqu’à 6 minutes d’avance avant de se faire reprendre par le peloton. La victoire s’est finalement jouée au sprint et c’est Robbie McEwen (Lotto) qui s’est montré le plus rapide après être tombé à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée.

 

Classement de la 1ère étape :

1. McEwen (Aus, Lotto) en 4h39’01

2. Hushovd (Nor, Crédit Agricole) m.t.

3. Boonen (Bel, Quick Step) m.t.

4. Se.Chavanel (Fra) m.t.

5. Feillu (Agritubel) m.t.

6. Förtser (All, Gerolsteiner) m.t.

7. Freire (Esp, Rabobank) m.t.

8. Burghardt (All, T-Mobile) m.t.

9. Ventoso (Esp, Saunier Duval) m.t.

10. Vaitkus (Lit, Discovery Chanel) m.t.

 

 

Classement général :

1. Cancellara (Sui, CSC) en 4h47’51’’

2. Klöden (All, Astana) à 13’’

3. Millar (GB, Saunier Duval) à 21’’

4. Hincapie (EU, Discovery Channel) à 0’’23

5. Wiggins (GB, Cofidis) à à 23’’

6. Gusev (Rus, Discovery Channel) à 25’’

 

Sport 24.cpm

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Waregem-Compiègne

 

Plus longue manche du Tour de France, la 3e étape entre Waregem et Compiègne, si elle possède de légères similitudes avec Paris-Roubaix, ne devrait pas échapper à un sprinter. Par Florian Egly.( sport24)

 

 

Waregem-Compiègne, 236,5 km, 1 côte de 4ème catégorie, 3 sprints intermédiaires

 

La difficulté :

Km 202 : Côte de Blérancourt (4e cat., altitude : 142m, 1km à 4,6 %)

 

Le parcours

Après un petit tour du côté des classiques flandriennes la veille, la Grande Boucle reconnaîtra des routes de Paris-Roubaix ce mardi entre Waregem et Compiègne, mais dans le sens inverse. Pas d’inquiétudes à avoir cependant pour les allergiques des pavés, puisque les endroits mythiques de l’Enfer du Nord seront évités. Dommage car cela aurait pu ajouter du spectacle à l’étape la plus longue du Tour de France. Le sprint intermédiaire de Fontaine-au-Bois, lui, est une dédicace à Jean-Marie Leblanc, l’ancien patron de la course, originaire de cette ville du Nord de la France. Pour le reste, une seule côte de 4e catégorie est au programme sur des routes légèrement vallonnées.

 

La clé

Encore une fois, il y a très peu de chances de voir une échappée arriver au bout. La côte de Blérancourt est beaucoup trop loin du drapeau à damier, une trentaine de kilomètres, pour provoquer une sélection. La dernière ligne droite, très longue, devrait en revanche susciter pas mal de bousculades à l'approche de Compiègne.

 

Qui peut gagner ?

Après deux arrivées pas forcément évidentes, les sprinters auront cette fois-ci un joli terrain de jeu pour s’étalonner. Traditionnelle ville départ de Paris-Roubaix, Compiègne et sa longue ligne droite en guise d’épilogue ne devrait pas laisser beaucoup de chances aux baroudeurs. Dans ce type de finish, être bien emmené ne suffit pas forcément. Un coureur qui sait se débrouiller tout seul, du style Robbie McEwen ou Oscar Freire, pourrait tirer son épingle du jeu.

 

 

---> C'est la journée des sprinteurs, une étape plate...Je pense que Robbie McEwen pourrait l'emporter à moins d'une échappée courageuse et bien menée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pfiou comment ça allait vite à la fin, quels bourrins ces sprinteurs :D quelle puissance quand même, c'est impressionnant. et Hunter le 2ème il pique sa crise à la fin :D

 

dommage pour Flecha, j'aurais bien aimé qu'il aille au bout, je l'aime bien

denis7fz8.jpg
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pozzato s'impose

 

L'Italien Filippo Pozzato (Liquigas) a remporté au sprint la cinquième étape du Tour de France entre Chablis et Autun, au terme d'une étape mouvementée. Il a devancé l'Espagnol Oscar Freire. Le Suisse Fabien Cancellara (CSC) a conservé le maillot jaune de leader.

 

Vinokourov et Klöden touchés

 

La cinquième étape du Tour de France, animée par de nombreuses chutes, a logiquement fait des dégâts, notamment chez les deux leaders de l'équipe Astana. Ainsi l'Allemand Andreas Klöden a été touché au coccyx et le Kazakh Alexandre Vinokourov au genou droit.

 

Marc Biver, le manager de leur équipe Astana, s'est livré à un bilan médical, se montrant inquiet pour l'Allemand, déjà touché au même endroit il y a trois ans: «Les blessures de Klöden ne sont pas très rassurantes. On craint un problème identique.» A propos de Vinokourov, il a admis que le premier favori du Tour souffrait d'une blessure profonde au genou, mais ne veut pas croire que le Tour est perdu: «Dans le final, on l'a encouragé, on lui a donné les écarts. On a fait rouler six coéquipiers sur 15 kilomètres. Puis, ils ont tous lâché. Après, il a continué tout seul. Il est trop tôt pour faire des suppositions, savoir si l'on a perdu le Tour. On attendra demain (vendredi) matin pour faire un pronostic précis».

 

Par ailleurs, Geoffroy Lequatre (Cofidis), également victime d'une chute, passera la nuit à l'hôpital.

 

L'équipe.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Belge Tom Boonen (Quick-Step) a remporté au sprint la 6e étape du Tour de France.

Au terme d’une longue étape de plaine, marquée par l’échappée de l’Anglais Bradley Wiggins dès le 2e km, Tom Boonen s’est imposé au sprint devant Oscar Freire et Erik Zabel. Le Belge n’avait plus remporté d’étape sur le Tour depuis l’édition 2005.

 

Sport 24.com

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pas trop mal les deux dernières étapes, c'était pas génial mais ça a fait du bien de voir un petit jeune comme Gerdemann s'arracher hier pour prendre le maillot jaune et se sortir les tripes aujourd'hui pour rester au contact et limiter les dégats. à 40 secondes près il gardait le maillot.

et je suis content pour Rasmussen, je l'aime bien, il les a atomisé aujourd'hui.

il y a eu aussi un moment sympa quand Rogers a du abandonner après sa chute, en larmes, les spectateurs sont venus à côté de lui quand il montait dans la voiture de son directeur sportif et ils l'applaudissaient, c'est ça le cyclisme aussi, pas que le dopage.

et puis il y a eu un gars déguisé en Borat avec le drapeau du Kazakhstan et le maillot de bain vert fluo horrible qui moule les boules :D il a un peu couru à côté des coureurs, c'était drôle

denis7fz8.jpg
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le probléme avec moreau c'est qu'il lance une attaque mais 30M plus loin se retourne ; encore et encore donc il perd du temps pour rien ; il se retourne pour faire comprendre aux poursuivants de le relayer

pantani quand il attaquait , ba il y allait et faisait pas sa pleureuse a demander de l'aide ; il accélérait tout droit et hop s'était fini !

moreau il avait les jambes mais n'a pas osé ou n'a pas pu aller au bout de son accélération . c'est domage

le point positif ,il a gagné du temps sur kloden et vino

0805081138253216657al9.png
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'espère que Kloden va vite se rétablir, c'est mon courreur préféré depuis Ulrich. Ca serait bien pour lui, il n'a jamais gagné le tour de France bien qu'il soit un favoris (dopé? :unsure: ).

68407_Diego_Forlan_by_c4marts.png
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

dopés ou pas, ils font quand même des choses qu'on ne serait pas capable de faire nous commun des mortels. il y a à la base des physiques propices pour un sport et des heures et des heures d'entraînement dans des conditions difficiles et pour un salaire pas folichon. même avec le dopage, c'est à mon avis le sport le plus difficile qui existe, et on peut les respecter si ce n'est les admirer.

denis7fz8.jpg
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
×
  • Créer...