Aller au contenu
ericantona

Actualités des clubs Européens

Messages recommandés

décidément Adriano ne changera jamais

 

03/04/2009 20:48

Foot - ITA - Inter - Adriano n'est pas rentré

 

Une nouvelle fois, Leito Adriano n'est pas rentré du Brésil alors que son club l'attendait. Ce vendredi, les Milanais Thiago Silva, Kaka, Ronaldinho, Pato ainsi que l'Intériste Julio César, sont arrivés à Malpensa sans problème... et sans Adriano. L'Imperator a manqué le vol, et loupera donc le match de Serie A contre l'Udinese. José Mourinho est furieux et devrait le punir lourdement à son retour.

 

l'Equipe.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non mais quel crétin celui-là, Mourinho le relance et voilà comment il le remercie... Une vraie honte ce gars !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils sont bannis de la sélection à vie apparemment.

Après Boyd qui refuse la sélection, deux suspendus à vie, c'est la grande classe chez les Gers...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Nul 0-0 face au dernier à l'extérieur, c'est très rare, ela doit etre le premier 0-0 du championnat pour le Borrussia

 

Gladbach reçoit le leader lors de la prochaine journée!!! Et vous verrez il y aura victoire je le sens lol

Modifié par ole.gunnar.solskjaer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lu sur So Foot :

Valladolid 0 – 1 FC Barcelone

 

Le Barça a dû cravacher dur pour venir à bout des Blanquivioletas, mais les Blaugranas ont assuré l’essentiel, c’est-à-dire la victoire. Avec un Xavi exceptionnel et un Eto’o qui a déjà égalé son record de buts en une saison (26 en 2006, il avait fini “Pichichi”), les Catalans ont démontré qu’ils savaient également souffrir pour être beaux.

 

Historiquement, c’est le deuxième Barça de tous les temps, juste derrière celui des “Cinco Copas” emmené par les mythiques Ladislao Kubala et Luis Suarez.

 

En 1959, à la 29ème journée, le Barça d’Helenio Herrera avait exactement le même bilan que celui de Guardiola : 23 victoires, 3 nuls, 3 défaites et 25 buts encaissés. La première “Dream Team” barcelonaise avait néanmoins marqué 89 buts contre seulement 85 pour l’équipe actuelle.

 

Peut mieux faire donc…

 

sinon :

Valdés irrite ses dirigeants 06/04/2009 08:10

 

Les dirigeants du FC Barcelone veulent garder la main concernant une éventuelle prolongation de leur gardien du but, Victor Valdes. «Nous parlerons avec lui le moment venu», a lâché ce week-end Txiki Begiristain. Le secrétaire technique des Blaugrana répondait à la polémique suscitée par les déclarations du nouvel agent du portier, Ginés Carvajal. Celui-ci a tenté de mettre la pression sur le club en réclamant une prolongation de son protégé avec un salaire équivalent à celui d'Iker Casillas au Real Madrid. «Je n'ai pas parlé avec Carjaval et je ne savais même pas qu'il était devenu l'agent de Valdès que nous appellerons quand nous le déciderons», a tranché Begiristain.

 

francefootball.fr

 

ça va il se fait pas ch*** Valdes :D le salaire de Casillas, et puis quoi encore ? :ptdr: il se prend pour qui lui, déjà que le club le tolère, il pourrait s'estimer heureux vu son niveau...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ça va il se fait pas ch*** Valdes :D le salaire de Casillas, et puis quoi encore ? :ptdr:il se prend pour qui lui, déjà que le club le tolère, il pourrait s'estimer heureux vu son niveau...

 

Et d'autre part il y a de grande chance pour que la Barca tente de recruter Buffon durant le mercato estival, donc au lieu d'agacer ses dirigeants il devrait plutôt calmer le jeu sur sa prolongation et sur son augmentation qu'il ne mérite pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et tant qu'on en est à parler de records

 

Eto'o sur les traces de Romario 06/04/2009 09:12

 

Leader de la prolifique attaque du Barça, et unique buteur samedi face au Real Valladolid, Samuel Eto'o (Photo Presse-Sports) avance à une cadence record. Depuis Romario lors de la saison 1993-1994, aucun pichichi n'avait inscrit 26 buts en 29 matches, note le journal Marca. Au classement des buteurs, legoleador camerounais devance decinq unités son premier poursuivant, David Villa. En 1994, Romario avait terminé la saison avec 30 buts au compteur, et le Barça avait été sacré champion d'Espagne. Mais les Catalans avaient échoué en finale de la Ligue des Champions face au Milan AC (4-0).

 

francefootball.fr

 

c'est quand même une belle saison que réalise ce Barça, sans Ronaldinho et Deco ses anciens maîtres à jouer, avec un nouvel entraineur qui débute, avec un Eto'o qui était mis à la porte l'été dernier et un Henry sur qui tout le monde chiait dessus la saison dernière (moi le premier :D)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"Historiquement, c’est le deuxième Barça de tous les temps"c'est vrai que le Barça est entrain de réaliser une superbe saison, mais seul les titres auront leurs importances en fin de saison et cette phrase me chagrine un peu, il y a déjà eu tant de grand Barça par le passé que d'affirmer cela me fait assez sourire. Guardiola pour ses début en tant qu'entraineur fait une 1ère saison de rêve, la 2ème année sera certainement plus difficile, en effet après une saison pareil avec certainement un titre de champion d'Espagne, il faudra encore faire mieux, le plus dur commence.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Je pensais pas qu'il comptait revenir à Milan...

 

Beckham au top

 

Prêté jusqu’à la fin de la saison au Milan AC, David Beckham devra néanmoins opérer un retour aux States pour prendre part à la MLS.

 

Mais le Spice Boy compte bien ne pas s’y éterniser et faire son come-back à Milan, où il avoue prendre son pied et améliorer nettement sa condition physique : « Je me sens en forme et affûté. Depuis que j’ai débarqué à Milan, ma condition physique est revenue. (...) Je retourne à LA jusqu’à fin novembre et ensuite je vais revenir à Milan, donc ma condition physique ne partira pas en dix matchs de MLS ».

 

Jouer en Europe est en effet la condition sine qua non pour être sélectionnable en Équipe d’Angleterre : « J’ai hâte de revenir et de jouer le reste de la saison. En décembre, je retournerai à Milan pour jouer à mon plus haut niveau. (...) Je veux juste prendre part aux matchs de l’Angleterre et si je continue de jouer à mon meilleur niveau, alors je pense que l‘aventure se poursuivra ».

 

Une nouvelle qui doit ravir tous les fans des LA Galaxy.

 

sofoot.com

 

Kaka versus Milan Lab

 

Blessé au pied depuis de longues semaines, Kaka s’est soigné.

 

Cependant, il n’a pas dû se faire que des amis à Milan, eu égard à ses dernières déclarations. Parti se ressourcer au Brésil récemment, le milieu de terrain a comme jeté un froid dans l’assistance rossonera.

 

A son retour, le Ballon d’Or 2007 a indiqué avoir constaté une nette amélioration physique, ajoutant qu’il n’avait fallu qu’une semaine au staff médical l’ayant pris en charge au pays pour le faire avancer dans sa guérison, quand ceux du Milan Lab avaient tenté d’obtenir le même résultat au bout de cinq…

 

Une attitude qui a quelque peu dérangé les toubibs du Milanello, conscients de posséder l’un des meilleurs centres de recherche sportive du monde, et ce, en dépit de la réaction Carlo Ancelotti.

 

Le Mister a en effet précisé que chaque joueur avait le droit de consulter le docteur de son choix, et sans restriction, avant de rappeler toutefois qu’il fallait aussi faire confiance au staff à disposition, localement…

 

Qu’en pensent les Gattuso, Borriello, Kaladze, Ambrosini et Abbiati, tous gravement blessés ?

 

sofoot.com

Modifié par ladydiamant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Adriano en pleine dépression

 

Adriano est au fond du gouffre. Selon Joana Machado, son ex-petite amie, l'attaquant de l'Inter, introuvable depuis plusieurs jours, est en pleine dépression et s'est réfugié dans la favela Vila Cruzeiro - une des plus violentes de Rio -, où il est né et a grandi. La raison? L'«Empereur» ne se serait pas remis de leur rupture.

 

Dans une interview publiée ce mardi dans le quotidien populaire O Dia, Joana Machado explique qu'«Adriano est complètement perdu. Mais je n'ai plus la force de m'occuper de lui». Elle affirme qu'il passe ses journées avec des trafiquants de drogue qu'il connaît depuis l'enfance, mais la reine de l'Ecole de samba Renascer de Jacarepagua est catégorique: il «ne prend aucune drogue. Sa seule drogue, c'est la bière. Mais qui n'aime pas une petite bière de temps en temps?»

 

Attendu en Italie par son club depuis plusieurs jours, le Brésilien n'a donné aucune nouvelle après avoir été retenu dans le groupe du Brésil la semaine dernière à l'occasion de deux matches de qualification pour le Mondial-2010. Son silence a suscité de nombreuses interrogations y compris l'hypothèse d'un enlèvement ou de problèmes de drogue. (Avec AFP)

 

francefootball.fr

 

:lol:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Buffon au Barça ?

 

La fin de la saison approche et les supputations vont bon train.

 

Actuellement, le buzz de l’autre côté des Alpes, c’est le possible départ de Gigi Buffon pour le FC Barcelone.

 

Le Barça serait prêt à casser sa tirelire (qui se dit “Guardiola” en catalan) pour trouver un successeur à Victor Valdes et, surtout, un portier digne de son rang.

 

En parallèle, on annonce également dans la presse italienne la venue de David Trezeguet chez les Blaugranas, mais aussi pourquoi pas à Chelsea et à Lyon !

 

Son sort pouvant être lié à ceux de Samuel Eto’o, Didier Drogba ou Karim Benzema…

 

sofoot.com

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Juve perd Salihamidžić

 

La Juventus va devoir se priver du milieu de terrain Hasan Salihamidžić pour les huit derniers matches de Serie A. L'international bosniaque s'est fait une entorse du genou lors du nul 3-3 à domicile contre l'AC Chievo Verona dimanche. Le joueur (32 ans), qui a disputé 10 rencontres cette saison, a dû être remplacé en milieu de première période et pourrait se faire opérer. Si c'est le cas, il ne refoulera plus les pelouses avant le début de la saison prochaine.

 

Uefa.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Valence perd Fernandes pour la saison

 

Le milieu de terrain du Valencia CF Manuel Fernandes, 22 ans, va rater le reste de la saison en raison d'une fracture du péroné survenue ce week-end en championnat d'Espagne.

 

Uefa.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La poisse, justement quand l'equipe commencait à regagner...

 

J'espère que meme sans lui Valencia va arriver à chipper son billet pour la C1 et que ca va lui donner envie de rester.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Valence: Bojan ou Negredo pour remplacer Villa ?

 

Valence: Bojan ou Negredo pour remplacer Villa ?Bien qu'il ait affirmé ce jeudi son désir de demeurer au club, David Villa, l'attaquant du FC Valence, pourrait être cédé par les Ches, actuellement en difficultés financières. En cas de départ de l'international espagnol, le club espagnol aurait pour idée de le remplacer par Bojan, le grand espoir du FC Barcelone, ou Alvaro Negredo, le buteur d'Almeria, auteur de 17 réalisations en Liga cette saison, selon le journal local Superdeporte.

 

Football .fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

AS Roma: De Rossi aurait arrêté le championnat

 

AS Roma: De Rossi aurait arrêté le championnatLe milieu de terrain de l'AS Roma, Daniele De Rossi s'est exprimé dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport sur le tremblement de terre qui a touché l'Italie et plus particulièrement la région des Abruzzes, avant le derby de dimanche face à la Lazio. "Les scènes que j'ai pu voir à la télévision paraissent irréelles, presque comme si cela était tiré d'un film. Cet évènement est dramatique. Il ne faut pas donner au match contre la Lazio une importance démesurée, il y a des choses plus graves dans la vie. A vrai dire, je pense que nous aurions dû arrêter momentanément le championnat", a déclaré l'international italien à nos confrères transalpins.

 

Football.fr

 

 

Il a pas tort , au moins une personne censée en c'est temps de chaos en italie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah tout les matchs de série B ont été reporté il me semble, après c'est vrai que la Lega Calcio aurait pu appliqué ça à tout les matchs, mais en même temps ça ne change pas grand chose à la situation d'arrété ou non les matchs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Foot - BRE - Adriano arrête... pour l'instant

Il est enfin sorti de son mutisme. Et il n'a pas fait dans la demi-mesure : Leito Adriano a décidé de mettre sa carrière entre parenthèses. «C'est fini, j'arrête. J'ai perdu la joie de jouer, a expliqué le buteur brésilien jeudi soir aux médias de son pays. Je ne veux pas revenir en Italie. Je veux vivre en paix au Brésil.» L'attaquant de l'Inter Milan n'était pas revenu en Italie après avoir rejoint la Seleçao pour affronter le Pérou et l'Equateur en qualifications au Mondial 2010. Aujourd'hui, il ne sait pas de quoi son avenir sera fait : «Je ne sais pas si je vais rester chez moi pour un, deux ou trois mois. Je vais tout remettre à plat et penser à ce que je veux vraiment faire. Je vais peut-être arrêter définitvement. Car l'argent n'est pas tout dans la vie. C'est le bonheur et la joie qui importent.»

 

Auteur de 29 buts en 47 sélections, Adriano avait terminé meilleur buteur de la Copa America 2004 et de la Coupe des Confédérations 2005. Double champion d'Italie avec l'Inter, le joueur formé à Flamengo avait été relancé au mois de janvier par José Mourinho, qui l'avait écarté en tout début de saison. Mais son retour a été bref, et l'ancien joueur de Parme et de la Fiorentina a replongé rapidement. «Je vis sous la pression médiatique depuis mon adolescence et je n'en peux plus. Attention, je ne suis pas mort. Mais je ne vais pas m'arrêter d'être ce que je suis pour le bonheur des médias. Je continuerai à rendre visite à mes amis de la favela Vila Cruzeiro, car c'est là que je me sens le mieux. En tongs et en short. Je n'irais pas me soigner en clinique, mon médicament sera ma famille», a-t-il expliqué. Reste à savoir comment l'Inter Milan va prendre cette nouvelle... Le club lombard, qui ne le payera pas tant qu'il n'aura pas pris de décision définitive, devrait rapidement lui signifier la fin de son contrat. - C.O.

 

 

L'équipe

 

 

Dans certains cas je peux le comprendre, mais ça fait vraiment bizarre un joueur de son talent...

Modifié par Damien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
:blink: cette réaction me surprend, c'est assez bizare, mais c'est vraiment dommage qu'un joueur comme ça s'arrette, il avait un gros potentiel mais depuis quelque année sa tourne au cauchemard, j'éspere quand meme qu'il va continuer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel imbécile ce peye!!!

Il fait le plus beau métier du monde et à cause d'une certaine "pression médiatique", il craque et renonce au football.

Je vais bien rigoler dans 5 ans, quand il aura dépensé toute son argent dans les fiestas à boire comme un trou et à se payer des "filles de joie" et que mossieur se décidera à rejouer et que personne voudra de lui....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Foot - ESP - Real - L. Diarra taille Wenger

 

Lassana Diarra n'a pas été tendre avec Arsenal et Arsène Wenger dans un entretien accordé au quotidien espagnol El Pais. Passé chez les Gunners d'août à décembre 2007, le milieu de terrain du Real Madrid dit avoir l'impression «de n'avoir jamais joué à Arsenal. Si on ne me le rappelle pas, j'oublie. Cela est effacé de ma tête.»

 

Au sujet d'Arsène Wenger, l'ancien Havrais ne se montre pas beaucoup plus tendre : «J'ai joué quinze matches. La relation que j'ai eue avec lui n'a pas été bonne. Avec Wenger, je n'ai rien appris. Il m'a seulement appris à douter de tout. Wenger ne m'a jamais parlé jusqu'à ce que je lui dise que je m'en allais. Il parlait avec les autres, mais avec moi non.»

 

Lassana Diarra n'avait participé qu'à sept rencontres de Premier League et trois de Ligue des champions avec Arsenal avant de s'engager avec Portsmouth.

 

L'équipe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très chouette article de So Foot sur cette équipe 2008/2009 du Barça

 

Barça : Guardiola plus fort que Cruyff ?

 

vendredi 10 avril 2009

« Piètre est l’élève qui ne dépasse pas son maître », disait Léonard de Vinci. Rijkjaard avait largement égalé Cruyff, il y a quelques années avec Eto’o, Messi, Ronnie et Deco. Aujourd’hui Guardiola semble avoir dépassé et Cruyff, et Rijkjaard. Les performances récentes en Ligue des Champions contre l’OL (5-2) et surtout contre le Bayern (4-0), mercredi soir, semblent l’attester. Faut-il s’en réjouir ?

 

Peut-être l’image la plus forte de ce Barça-Bayern : Johan 1er, charismatique et décontracté, contemple l’œuvre de son élève, Pep Guardiola, du haut de la tribune d’honneur du Nou Camp… Sur le terrain, c’est trop simple, trop facile que ça en devient lassant : déjà 2-0 dans le premier quart d’heure pour les Blaugranas, puis 4-0 à la mi-temps, comme prévu. Le Bayern est déjà éliminé, comme prévu.

 

Du coup, deux questions se posent au sujet de la valeur réelle du club catalan. Premièrement, est-ce que ce Barça n’a encore rencontré que des équipes “faibles” (Lyon et le Bayern) et privées de pas mal de joueurs cadres ? Dans ce cas, il faudrait attendre enfin la grosse confrontation avec les autres clubs toujours en course (Liverpool, Chelsea, Arsenal, MU, Villarreal, Porto) pour mieux jauger sa force.

 

Deuxièmement, est-ce que ce Barça fait d’ores et déjà partie des plus grands clubs mythiques de l’Histoire : Real 1959, Santos 1962, Ajax 1972, Dynamo Kiev 1986, Milan AC 1989… et Barça 1992 ? La vérité, c’est qu’on penche pour l’instant de plus en plus vers la deuxième interrogation. Parce qu’il semblerait que l’élève Guardiola ait carrément dépassé le maître, Johan Cruyff, metteur en scène de la légendaire Dream Team.

 

La première chose qui frappe avec le Barça 2009, plus qu’avec la Dream Team, c’est la maîtrise totale du rythme de la partie, le contrôle de l’espace et de la possession de balle. Contrôle de la partie : la plupart des équipes jouent sur plusieurs tempos, en alternant les moments forts (phases actives, offensives, fort pressing) et les moments faibles (essentiellement dans la baisse d’activité physique où il faut souffler et où on laisse la balle à l’adversaire). La Dream Team de Cruyff n’échappait pas à ces “phases passives” où elle subissait aussi le jeu de l’adversaire et concédait des occases dangereuses et même beaucoup de buts.

 

Avec le Barça 2009, ni moments forts, ni moments faibles : un tempo quasi unique, régulier, au rythme moyen mais entrecoupé de fulgurances (une-deux soudains, accélérations de Messi). Le contrôle total du ballon permet à la fois d’user l’adversaire, mais surtout de le mettre hors d’état de s’approcher de ses propres 16 mètres : Victor Valdès ne touche presque jamais le ballon…

 

Le plus inouï, c’est qu’on sent que le tempo imposé par Xabi et Iniesta permet la quasi récupération physique de l’équipe en plein match ! Evidemment, les Barcelonais finissent le match vannés (pressing de tous obligé)… mais pas tant que ça, visiblement. Le 3-4-3 un peu casse-gueule de Cruyff nécessitait plus d’efforts physiques, notamment à la perte de la balle, avec de mémorables replis défensifs à l’arrache sur contres…

 

Autre comparaison intéressante avec la Dream Team : l’occupation de la moitié adverse, et plus précisément les 20 derniers mètres. Une constante dans le jeu du Barça, d’hier et d’aujourd’hui. Avec Cruyff, on observait une densité maximale de joueurs blaugranas dans la surface adverse, avec parfois sept à huit joueurs dans les 20 derniers mètres de l’adversaire, avec un milieu Bakero à l’affût comme un attaquant et un défenseur Koeman qui rôde pas loin. Beaucoup de buts de Romario, Stoïchkov, mais hyper risqué en cas de contre ou d’interception (même si les milieux et les attaquants de Cruyff étaient eux aussi soumis à un boulot de récupération morfale dès la perte du ballon).

 

Aujourd’hui, trois ou quatre joueurs (Messi, Henry, Eto’o voire Iniesta) suffisent à déstabiliser une défense regroupée dans sa surface. Grâce à la technique supérieure (du basique contrôle/passe mais très haut de gamme) de ces quatre-là, les ouvertures font mouche. Là encore, et c’est mystérieux, on se demande comment Eto’o, Henry et Messi se retrouvent à marquer de près, presque libres de tout marquage alors que le bloc défensif était au départ apparemment hyper compact et infranchissable. Et c’est là qu’on comprend mieux pourquoi l’adversaire craque psychologiquement et lâche complètement (Lyon et le Bayern) : parce qu’il faut improviser en temps réel un nouveau système défensif à chaque offensive du Barça. Un truc de fou…

 

Dernier point notable : la symbiose télépathique. A la base, tout le collectif est connecté au modem Xavi-Iniesta. Tout marche à la perfection. Comme l’info, le ballon circule en flux continu sans vraiment d’entraves. Là aussi, on peut observer que le Barça de Guardiola est supérieur à celui de Cruyff dans la maîtrise quasi-totale du tempo, de l’espace et du contrôle du jeu. Un peu comme si le bas débit tout de même classieux de Cruyff avait été supplanté aujourd’hui par l’ADSL ultra sophistiquée de Guardiola. Philosophiquement, on prend peur… La Dream Team de Cruyff avait quelque chose de pas tout à fait parfait, d’un peu vulnérable. En bref : ce Barça était humain. Avec Guardiola, on touche à la quasi perfection, au foot robotisé. En tuant le père, Guardiola ne serait-il pas en train de tuer le foot ?

 

Chérif Ghemmour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis ce 4-0 contre le Bayern, ça s'enflamme vraiment dans tous les sens. Moi j'attends toujours cette double confrontation contre Chel$ki.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité axelou

On ne peut pas enlever ce que le Barca fait cette saison, c'est l'équipe la plus impressionante (attention je dis pas la meilleure) d'Europe, on ne vas pas dire que c'est parce qu'ils jouent contre de piètres défenses c'est avant tout le secteur offensif qui marche parfaitement bien, malgré tout c'est vrai qu'on a pas encore vu les Blaugrana face à une grosse défense européenne (MU, Chelsea, Liverpool en premier lieu puis l'Inter ou la Juve dans une moindre mesure).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Saga
Depuis ce 4-0 contre le Bayern, ça s'enflamme vraiment dans tous les sens. Moi j'attends toujours cette double confrontation contre Chel$ki.

 

Ben y a quoi de s'enflammer ... j'aime pas le barça mais faut reconnaitre qu'ils réalisent une très grande saison. C'est la meilleure attaque en liga avec plus de 80 buts, la meilleure attaque en ligue des champions avec plus de 20 buts (je crois que c'est le double de nous). Tout leur réussissait face au Bayern, c'était beau à voir ... je crois bien qu'ils vont atomiser Chelsea ... mais malheureusement le retour se joue à Stamford Bridge ...

 

Faut pas leur enlever le mérite, c'est une équipe impressionnante à voir ... c'est à l'heure actuelle, la plus grande équipe au monde (j'aurais jamais cru dire ça :rules:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...