Aller au contenu

JO - Pékin 2008


Ginola
 Partager

Messages recommandés

  • Réponses 112
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

donc en demi il affrontera djokovic c'est ça ?

 

 

oui c'est ça , il jouera contre Djokovic demain à 10heures je crois..

 

 

Je joue pour me battre contre l'idée de perdre »

Eric Cantona

 

Un artiste, c'est celui qui a le don d'éclairer une chambre noire.»

Eric Cantona

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

e5fd2806d6fb0482c04a7493c09b6.jpg


Chaque jour, nous vous proposons de revivre une grande page de l'histoire des Jeux. Jeudi, Hicham El Guerrouj. Longtemps, le Marocain fut le grand maudit des J.O. Jusqu'à une douce soirée athénienne d'août 2004, où le talent d'Hicham le magnifique, triompha de la colère des dieux de l'Olympe.

Il y avait tout et nous n'avons rien oublié. La peur, d'abord. Celle de voir resurgir à la surface les vieux démons olympiques. Ceux d'Atlanta, lorsque Hicham, le jeune Marocain impétueux, menaçant le trône du voisin et néanmoins rival algérien Nourredine Morcelli, se retrouva à terre, et ses illusions avec, à 450m de la ligne. Maudite chute. Ceux de Sydney, plus encore peut-être. Au bout du monde, invaincu depuis... Atlanta, il se fit planter dans la dernière ligne droite par Noah N'Geny, ratant un sacre qui lui était promis. El Guerrouj devint le maudit des Jeux.

On ne jurerait pas que ces sombres souvenirs ne flottaient pas dans son esprit, le mardi 24 août 2004, sur les coups de 22h40, à l'heure de débuter la finale des 1500 mètres. Ce soir là, au stade Spyridon-Louis d'Athènes, Hicham a rendez-vous avec son destin. Il y eut donc la peur, bien présente, presque palpable. Puis l'intensité. Celle d'un combat âpre, tendu. Loyal mais féroce. Après un long round d'observation, El Guerrouj décide de déclencher les hostilités peu avant la cloche. Tous derrière et lui, devant. Dans la dernière ligne droite opposée, seul Bernard Lagat reste dans ses pointes. Hicham contre un Kenyan, ça ne vous rappelle rien? Lui, si. Inexorable et impitoyable, la malédiction va se reproduire.

"J'étais prêt à mourir sur la piste"

C'est maintenant l'entrée du dernier virage. Lagat semble soudain voler. Sa légèreté tranche avec la crispation d'El Guerrouj, qui serre les dents. Plus que 50m. Après un coude à coude de quelques secondes, la perle noire de Kapsabet prend l'avantage. D'abord imperceptiblement. Puis un peu plus nettement. Il faudrait un miracle. Cette fois, c'est sûr, Hicham ne sera jamais champion olympique. La trentaine, c'est pour le mois prochain. Ça sent la fin. Allez, il lui restera ses quatre titres mondiaux. Mais quand même, cinq défaites en huit ans, dont trois en finale des Jeux, ce n'est pas possible. Si ce n'est pas de la malédiction, ça...

Dans le stade, sur la piste, tout le monde s'est fait une raison. Tout le monde, sauf un. Dans un dernier souffle venu d'on ne sait où, mais en tout cas de très loin, Hicham El Guerrouj s'arrache, se dépouille, avec une volonté proche de l'instinct de survie. Soudain, la crispation a changé de camp. Lagat sent le souffle de son rival, et celui du boulet. "Dans les derniers 100 m, raconte El Guerrouj, je ne voulais pas lâcher car je voulais à tout pris gagner l'or. J'étais prêt à mourir sur la piste." La ligne est là. Hicham la franchit 12 centièmes avant Lagat. 12 centièmes pour changer un destin de héros malheureux en dieu de l'Olympe.

Au bonheur de... Lagat

Après la peur, après l'intensité, après le drame, c'est l'heure de l'ivresse. El Guerrouj s'effondre sur le tartan du stade Spyridon-Louis, terrassé par l'émotion, plus encore que par la fatigue. Tout se bouscule dans sa tête. Ces instants si longtemps rêvés et capricieusement repoussés depuis des années n'appartiennent qu'à lui. Pourtant, tout le monde partage son bonheur: spectateurs, téléspectateurs, journalistes. Et même ses adversaires. La réaction de ces derniers ne trompe pas. Empreintes du plus profond des respects, serties d'admiration, elles témoignent de la marque que l'enfant de Berkane laissera derrière lui. Battu, Bernard Lagat était tout sauf déçu. Comment l'être? " J'ai été le premier à le féliciter car je sais combien cela représente pour un athlète de gagner un titre olympique et d'obtenir ce pour quoi il a tant travaillé. Il mérite son titre et je suis très content pour lui", confie le Kenyan, avant d'insister: "Je suis vraiment très, très content pour lui. "

Pour El Guerrouj, le bonheur est à la hauteur du soulagement. Immense. "C'est fait, enfin! Il y a quatre ans, j'étais en pleurs dans la salle de conférence de presse de Sydney. Aujourd'hui, je suis devant vous et j'ai des larmes de bonheur, des larmes d'un enfant de quatre ou cinq ans. Je pense aux personnes qui m'aiment, ou que j'aime. Je suis heureux pour moi, pour mon entraîneur, pour mon pays, pour ma famille, pour tous les gens qui me soutiennent. Je crois qu'on peut dire que je mérite ce titre, j'ai attendu huit ans depuis Atlanta. Je crois qu'on peut dire que c'est l'histoire". Il n'a dès lors plus fini de l'écrire. Quatre jours plus tard, il réussit le doublé de l'impossible en remportant le 5000m au nez et à la barbe de Bekele, avec un dernier 400 en moins de 53 secondes. Seul Paavo Nurmi avait réussi un tel exploit, 80 ans plus tôt. Le roi n'est plus maudit. La légende lui appartient.

HICHAM EL GUERROUJ EN 5 DATES

. 1990: Agé de 16 ans, Hicham El Guerrouj convainc son père de le laisser partir à Rabat pour intégrer l'Institut national de l'athlétisme. Il est venu à l'athlétisme par son frère ainé. Son idole de jeunesse, Said Aouita, l'incite à s'orienter vers le demi-fond. "Je voulais lui ressembler", avoue-t-il.

. 1995: A 21 ans, quasi inconnu du grand public, il prend la deuxième place des Mondiaux de Göteborg sur 1500m, derrière Nourredine Morcelli. Le premier coup d'éclat de sa carrière internationale.

. 1998: Déjà double champion du monde, El Guerrouj s'offre le record du monde du 1500m le 14 juillet, lors du meeting de Rome. En 3:26.00, il efface Morcelli des tablettes. 10 ans plus tard, son record tient toujours.

. 2000: Invaincu depuis la finale d'Atlanta, El Guerrouj est archi-favori des jeux de Sydney sur 1500m. Mais il s'écroule inexplicablement en finale. Une énorme désillusion dont il mettra plusieurs mois à se relever.

. 2006: Le 22 mai, à 31 ans, le Marocain annonce qu'il met un terme à sa carrière. Son palmarès, gigantesque (4 titres mondiaux sur 1500m, 2 titres olympiques sur 1500 et 5000m) fait de lui le plus grand miler de l'histoire.

2ea2326b980e8b3df58485aae294d.jpg


http://www.youtube.com/watch?v=GE6jL8ChwsA
pour pas oublier

C'est long mais prenez le temps de lire si vous aimé les J.O un grand nom de la course il fait partie des légendes de l'athlétisme
Et je mais surtout sa parce que demain commence l'athlétisme avec l'entrée en course de Baala et les qualification pour le 100mètre je vais bien sur je vais me levé demain matin est je mettrais a jour au fur est a mesure les événements, surprises etc... voili voilou

Gary Neville

5l3r5u.png

Eli Manning - Carmelo Anthony - Alex Rodriguez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Sur 100m, les Jamaïcains Usain Bolt, Asafa Powell et l'Américain Tyson Gay ont répondu présent en séries. Tout comme les Français Ronald Pognon et Martial Mbandjock, qualifiés. Sur 800m, Elodie Guégan est en demi-finale. Déception en revanche pour Yves Niaré, éliminé en qualification du poids.

 

. Séries du 100m messieurs :

Les Français engagés : Ronald Pognon, Martial Mbandjock (qualifiés pour les quarts)

 

Les favoris n'ont pas eu à s'employer pour se hisser en quart de finale de l'épreuve reine des JO. Seuls les trois premiers de chaque série et les 10 meilleurs temps des "éliminés" étaient qualifiés. Usain Bolt, Asafa Powell et Tyson Gay ont facilement passé le cap du premier tour de la ligne droite. Il aurait été plus que surprenant que les deux Jamaïcains et l'Américain ne s'en sortent pas au vu des concurrents présents à leur côté dans leur série respective. Le premier a effacé son 100m en 10"20, tout en relâchement. Le deuxième a couru en 10"16 sans puiser dans ses réserves également. Ce fut légèrement plus difficile pour le troisième, vainqueur en 10"22. Mais il n'y a évidemment pas de quoi s'affoler.

 

Dans le clan tricolore, les deux sprinteurs présents en séries, Martial Mbandjock et Ronald Pognon ont répondu présent pour leur entrée en matière. Alignés respectivement dans les troisième et sixièmes des dix séries, les Français ont couru tous les deux en 10"26. "Le départ a été correct, mais je n'ai pas été très vite, a déclaré Pognon. Il ne faut pas avoir peur. J'étais tranquille. Les sensations sont bonnes, sauf que c'était le matin. Il va falloir y aller en quart". Quant à Mbandjock, il n'était pas mécontent de sa série même si tout ne fut pas parfait : "J'ai fait une grosse erreur en me plaçant mal dans les starting-blocks car j'avais un peu d'appréhension par rapport à la rapidité du starter, mais je suis passé sans bien courir, ça me met en confiance ". Le Britannique Tyrone Edgar a signé le meilleur chrono des séries en 10"13, à sept centièmes de son record personnel. Parmi les candidats à la médaille, seul l'Américain Walter Dix a souffert (10"35).

 

. Séries du 800m :

Les Français engagés : Elodie Guégan (qualifiée pour les demi-finales)

 

Présente dans la troisième des séries, celle qui comptait le nouveau phénomène du 800m mondial, la Kenyane Pamela Jelimo (18 ans), Elodie Guégan a obtenu son billet pour les demi-finales de samedi. La Française a pris la 3e et dernière place qualificative de sa course en 2'03"85. Toujours au contact, Guégan a géré parfaitement son effort. Dans la quatrième série, la Mozambicaine Maria Mutola, 4e des Jeux Olympiques d'Athènes, a signé son meilleur temps de la saison en 1'58"91, le meilleur chrono des qualifiées pour les demi-finales.

 

"Il y a toujours de l'excitation et de l'appréhension pour une entrée en lice. Ce sont des courses difficiles à gérer, on ne sait pas quand ça va démarrer. Je ne pensais pas que Jelimo aurait cette tactique-là. Je n'avais pas trop envie de me bagarrer avec la Croate qui est vite allée devant pour chercher une qualification au temps, donc je suis restée derrière et j'ai attendu la ligne droite pour accélérer. Pour la demi-finale, je ne pourrai pas courir de la même manière. Il faudra que je sois beaucoup plus aggressive ", a avancé la Française.

 

. Qualifications du poids messieurs :

Les Français engagés : Yves Niaré (éliminé)

 

Enorme déception pour Yves Niaré. Le recordman de France (20,72m) n'a pas été en mesure de se qualifier pour la finale du lancer du poids. Après avoir raté ses deux premiers essais, le pensionnaire du club d'Issy-les-Moulineaux s'est contenté d'un troisième et dernier jet à 19,73m. En constants progrès depuis qu'il a changé sa façon de lancer le poids, le Français, qui avait clairement les moyens d'être finaliste, connaît un difficile coup d'arrêt. Pour se qualifier pour la finale, il fallait lancer à 20,40m ou finir dans les douze premiers des qualifications. Le 12e, le Russe Ivan Yushkov, a lancé à 20,02m. De quoi donner encore plus de regrets au Tricolore, 23e.

 

"Je suis frustré. J'avais le niveau mais il ne fallait pas que je rate mes deux premiers essais. J'ai fait une erreur de débutant au premier en voulant trop en mettre tout de suite. Il aurait fallu que je sois plus calme et que j'attaque ensuite", a déclaré le Francilien. C'est le Polonais Tomasz Majewski qui a le plus impressionné avec un (premier et unique) jet à 21,04m. Les Américains Adam Nelson (20,56m), Christian Cantwell (20,48m) et Reese Hoffa (20,41m) se sont facilement qualifiés.

 

. Heptathlon : Après deux épreuves

Les Françaises engagées : Marie Collonvillé, Antoinette Ida Nana Djimou

 

Quatrième de sa série du 100m haies en 13"57, son record personnel, Marie Collonvillé a confirmé après le saut en hauteur qu'elle était en forme. La petite Tricolore a signé la deuxième meilleure performance avec un bond à 1,86m. Un saut qui a permis à Collonvillé de se replacer à la sixième place (2094 points) du classement général provisoire, dominé par l'Américaine Hyleas Fountain (2251). Incapable d'aller au-delà d'1,71m, l'autre Française en lice, Antoinette Ida Nana Djimou occupe la 23e place du classement (1867).

 

. Qualifications du marteau messieurs :

Aucun Français engagé

 

Seul lanceur à avoir envoyé son marteau au-delà de la ligne des 80m (80,07m), le Hongrois Krisztian Pars a terminé en tête des qualifications. Seulement cinq athlètes sont parvenus à se qualifier directement pour la finale : Pars donc, mais également le Polonais Szymon Ziolkowski (79,55m), le Slovène Primoz Kozmus (79,44m), le Bélarusse Ivan Tsikhan (79,26m) et le Japonais Koji Murofushi (78,16m). Les sept autres meilleurs lanceurs ont décroché le précieux sésame pour la finale. Il n'y avait aucun Tricolore en lice.

Gary Neville

5l3r5u.png

Eli Manning - Carmelo Anthony - Alex Rodriguez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Elimination de Teddy Riner en quart de finale du tournoi de judo :( Une chance de médaille d'or en moins !

 

solskjaer-winning-goal.jpg20LEGEND

 

"Le ballon c'est comme les femmes, il aime les caressses" Eric "The King" Cantona

 

La devise de Sir Alex Ferguson : "My way or the highway" en gros comprenez : C'est comme ça ou dégagez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il avait la grosse tête et surtout inefficace l'ouzbek a bien jouer le jeu a faire la victime auprès de l'arbitre il c'est fait pénaliser au plus mauvais moment tout ce qu'on attend avec une médaille d'or cette année ne ramène rien c'est grave :o

Gary Neville

5l3r5u.png

Eli Manning - Carmelo Anthony - Alex Rodriguez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Italie-Cameroun suscite la polémique

 

Mercredi midi (heure française), le Cameroun et l'Italie étaient opposés pour le compte du dernier match de poule du tournoi olympique (0-0). Un nul suffisait aux deux équipes pour se qualifier pour les quarts de finale. De fait, durant la seconde période, les protagonistes de la partie ont été totalement attentistes, se refusant à déployer du jeu pour préserver le résultat. Sepp Blatter, le président de la Fifa, qui était présent pour assister à la rencontre, a quitté l'enceinte sportive, furieux du spectacle proposé, tout comme les spectateurs venus y assister. De son côté, la presse transalpine a tiré à boulets rouges sur les deux équipes, n'hésitant pas à critiquer très sévèrement la Squadra Azzurra, qui défend les couleurs italiennes aux Jeux Olympiques de Pékin.

 

http://www.orange.fr/bin/frame.cgi?u=http://sports.orange.fr

 

si ses vraie sa me fait trop rappeler un certain Allemagne-Autriche en 1982

rooney2copieak2.jpg

 

fezfeefffe0ph.gif

lyon0pm.png

barca6ge.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On sens fou de ce qu'il pense le cafard personne lui a dit de venir voir ce match pourquoi n'est il pas aller voir un autre match ou bien il le savait est voulais faire parler de lui.

Gary Neville

5l3r5u.png

Eli Manning - Carmelo Anthony - Alex Rodriguez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je trouve assez dommage qu'il ne termine pas au maximum de sa vitesse et qu'il ce permette de chambré un peu ...

C'est pas vraiment dans l'esprit olympique et sportif.

 

Mais bon, c'est l'homme le plus rapide de l'humanité maintenant,il a gagné la médaille d'or, nouveau record du monde ... mais il pourrait l'être encore plus ( rapide ).

 

dd5c46d8cd927b8b8cb069b37a2bd7dd.jpg
Visca Catalunya ! La meva Terra per sempre ...


Barça i United


drapea11.gifdrapea10.gifdrapea11.gif
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

LOL , les valeurs du sprint n'ont jamais été celle de l'olympisme ... et ça depuis très longtemps maintenant ! :)

:pet::ptdr:

argytyjukl.png

 

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacre des droits et le plus indispensable des devoirs. » (art. 35 de la Declaration des Droits de l'Homme - 1793)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en tous cas je sais pas si il et doper, parcque il ses mis au 100 mettre en janvier et a chaque course il va vite , et la il bat le record du monde a une faciliter si ses pas louche sa :cherche: , en tous cas si il sait pas doper je tien a le féliciter

rooney2copieak2.jpg

 

fezfeefffe0ph.gif

lyon0pm.png

barca6ge.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai qu'il a quand même un passé,

Champion du monde junior, il avait explosé les records aux sélections jamaïcaines ( junior ) et il montait de plus en plus jusqu'à ce record du monde au meeting de New-York ( je crois ).

Depuis il a encore progressé ( je pense plutôt qu'il se donnait pas a fond ) et même jusqu'au demi-finales, il "s'arrêtait" après 50 mètres.

On sent vraiment qu'il peut exploser le record qu'il vient de pulvériser. Je trouve que c'est dommage, car, comme dit mon père après la course, on ne le verra peut-être jamais au maximum de ses capacités, fautes d'adversaires sérieux, et ça, ça pourra peut-être manquer.

 

Je suis a la fois très content que ce jeune gars bourré de talents éclose et explose tout le monde, mais il est en train de partir sur la voie de la suffisance.

dd5c46d8cd927b8b8cb069b37a2bd7dd.jpg
Visca Catalunya ! La meva Terra per sempre ...


Barça i United


drapea11.gifdrapea10.gifdrapea11.gif
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://www.rmc.fr/edito/sport/58559/les-sp...le-collimateur/

 

Le sprinteurs jamaïcains, Bolt et Powell sont contrôlé plusieurs fois par les agences antidopages

solskjaer-winning-goal.jpg20LEGEND

 

"Le ballon c'est comme les femmes, il aime les caressses" Eric "The King" Cantona

 

La devise de Sir Alex Ferguson : "My way or the highway" en gros comprenez : C'est comme ça ou dégagez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme ça, on sera fixé dans quelques jours si il y a eu triche ou pas Medhi ;)

dd5c46d8cd927b8b8cb069b37a2bd7dd.jpg
Visca Catalunya ! La meva Terra per sempre ...


Barça i United


drapea11.gifdrapea10.gifdrapea11.gif
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

football: Belgique-Italie: 3-2

 

buts: 0-1(rossi, pen), 1-1 (dembele), 2-1( mirallas), 2-2 (rossi, pen), 3-2(dembele)

 

bravo aux belges, pourtant réduits à 10 dès la 18 ème minutes de jeu....

 

eurosport.fr

 

 

Je joue pour me battre contre l'idée de perdre »

Eric Cantona

 

Un artiste, c'est celui qui a le don d'éclairer une chambre noire.»

Eric Cantona

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

demain, il y a le relais 4 fois 100 mètres où Michael Phelps et ses coéquipiers vont tenter de décrocher la médaille d'or, ce qui ferait 8 médaille d'or pour Phelps, un record historique...

 

 

Je joue pour me battre contre l'idée de perdre »

Eric Cantona

 

Un artiste, c'est celui qui a le don d'éclairer une chambre noire.»

Eric Cantona

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oulala , sa sent le dopage à plein né , sur 6 places possibles sur le 100 m ( 3 en masculin et 3 en féminin ) , les Jamaïcains en ramasse 4 dont un podium entier ( le féminin ) ! :excl::o

df18bb3b0d4ab9feb1ba35cba9df8.bmp

Old Trafford , c'est le théâtre des rêves pour nous , le théâtre des cauchemars pour les autres !

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oulala , sa sent le dopage à plein né , sur 6 places possibles sur le 100 m ( 3 en masculin et 3 en féminin ) , les Jamaïcains en ramasse 4 dont un podium entier ( le féminin ) ! :excl::o

 

 

Il ne faut pas non plus accuser les sportifs de se doper à tort et à travers, sans raison valable en plus...où alors tu peux aussi accuser phelps qui à remporté 8 médailles d'or sur 8 possibles...

 

 

Je joue pour me battre contre l'idée de perdre »

Eric Cantona

 

Un artiste, c'est celui qui a le don d'éclairer une chambre noire.»

Eric Cantona

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oulala , sa sent le dopage à plein né , sur 6 places possibles sur le 100 m ( 3 en masculin et 3 en féminin ) , les Jamaïcains en ramasse 4 dont un podium entier ( le féminin ) ! :excl::o

 

Diffamation !! tu accuse des prodiges de la course contrôler 6 fois depuis qu'il sont en Chine sans preuve ...

Gary Neville

5l3r5u.png

Eli Manning - Carmelo Anthony - Alex Rodriguez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Diffamation !! tu accuse des prodiges de la course contrôler 6 fois depuis qu'il sont en Chine sans preuve ...

 

mec je suis d'accord avec cristiano7united je pense que Bolt ses doper mais les autre Jamaïcaine je pense pas. peut être j'ai tort ,j'espere avoir tort , mais ont peut tous de meme l'imaginer en tous cas ses mon avis , mais Mehdi United ont n'as le droit de penser se qu'on veux et il a droit de penser se qu'il veux Merci

:lol:

rooney2copieak2.jpg

 

fezfeefffe0ph.gif

lyon0pm.png

barca6ge.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager


×
×
  • Créer...