Aller au contenu

[Résultats & Réactions] Deutsch Bundesliga 2016/2017


Kroos_39
 Partager

Messages recommandés

Laisse moi deviner... Les joueurs du Bayern ne te mettent pas de paillettes dans les yeux ? :)
Boateng est dans l'équipe type de Bundesliga depuis 2 ans en plus.
Après franchement comme je t'ai dit je vois pas 5 défenseurs centraux meilleurs que lui.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Laisse moi deviner... Les joueurs du Bayern ne te mettent pas de paillettes dans les yeux ? :)

Boateng est dans l'équipe type de Bundesliga depuis 2 ans en plus.

Après franchement comme je t'ai dit je vois pas 5 défenseurs centraux meilleurs que lui.

 

Mais sinon quelqu'un se rappelle quand même que je suis pour Dortmund en plus de Manchester hein? Donc évidement que les joueurs du Bayern ne me mettent pas plus de paillettes dans les yeux que ça ! :lol:

 

Edit : Et sinon comme prévu, Götze qui redevient bon en retournant à Dortmund... je l'avais dis à mon collègue qui supporte le Bayern, vivement que ça fasse la même avec Hummels ! lol

Modifié par Asran Lionheart

 

d22armq-db239990-21bc-4eb0-a8b1-ffbf39a24367.jpg.60d53600edcd8fa28e56b46877e391bc.jpg

"What is it you believe in? What is it you're fighting for now? Is it for that medal you received? Or your father's orders? "

"But the things you are capable of doing, and the things you want to do... You should be the one who is most aware of the answers to those."

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Bayern zéro à Rostov, défaite et première place du groupe à oublier.

 

Ancelotti est ridicule dans tout ce qu'il fait. 

 

Je comprends les fans du PSG qui ont kiffé son départ et préféré Blanc maintenant.

bayern-munich.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Bayern zéro à Rostov, défaite et première place du groupe à oublier.

 

Ancelotti est ridicule dans tout ce qu'il fait. 

 

Je comprends les fans du PSG qui ont kiffé son départ et préféré Blanc maintenant.

En même temps Rostov c'est un vrai piège les médias ont sous estimé Rostov avant et après le match, même le jour d'après lol.

zonepppp.png.f7ed0fe13b0fa7b4f04087349f20ccdd.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Dortmund qui perd bêtement et méritait mieux.

Le Bayern qui ne mérite pas la victoire (1 pénalty oublié à la toute fin du match pour Leverkusen entre autres)

Schalke qui continue de revivre avec un super football. J'espère les voir en LDC la saison prochaine.

Et le RB Leipzig, je n'ai vu que quelques minutes et le but de Werner, continue son chemin..

Modifié par Kroos_39

bayern-munich.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est assez incroyable ce que réalise Leipzig. Ils n'ont pourtant pas un effectif titanesque, mais dans la performance ils sont hyper réguliers. Ce serait beau de les voir aller au bout comme Leicester la saison passée en PL.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vu comment le club est détesté en Allemagne, pas sûr que beaucoup partage cet avis. :P

 

Pour quelles raisons ? 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Je m'en doutais un peu, mais je n'imaginais pas que ça puisse prendre une telle ampleur. Je comprends ce que peuvent ressentir les allemands même si pour le coup sportivement parlant, ça reste un bel exploit de les voir réussir à devancer le Bayern et les autres grands clubs allemands.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Détester un club à cause de la façon dont il a été bâti, oué pourquoi pas.

 

Mais ne pas respecter ses performances sportives et dire que ce n'est que grâce aux frics, alors qu'ils font pas vraiment des transferts de fou furieux (on est 100x plus proche d'un modèle Shakhtar Donetsk que d'un modèle Manchester City / PSG), serait ridicule.

 

Perso je trouve ça super pour la Bundesliga. En espérant qu'en cas de succès les dépenses suivent sur le plan économique. Mais après ça bloquera forcément à un moment vu le manque de fanbase, comme Wolfsburg.

  • J'aime 1

bayern-munich.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Détester un club à cause de la façon dont il a été bâti, oué pourquoi pas.

 

Mais ne pas respecter ses performances sportives et dire que ce n'est que grâce aux frics, alors qu'ils font pas vraiment des transferts de fou furieux (on est 100x plus proche d'un modèle Shakhtar Donetsk que d'un modèle Manchester City / PSG), serait ridicule.

 

Perso je trouve ça super pour la Bundesliga. En espérant qu'en cas de succès les dépenses suivent sur le plan économique. Mais après ça bloquera forcément à un moment vu le manque de fanbase, comme Wolfsburg.

 

Oui c'est ça aussi qui fait que je trouve qu'ils ont du mérite. Ils ont certes été racheté par Red Bull, mais ils ne possèdent aucun grand joueur. Ce qu'ils réalisent cette saison est assez exceptionnel.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La réussite du Red Bull Leipzig est légitime ils ont parié sur des jeunes prometteurs avec un effectif qui veut aller de l'avant et qui croient en leurs chances. Le Red Bull étant le plus détesté d'Allemagne actuellement est leader et convaincus qu'ils peuvent le rester.

 

Beaucoup de jeunesse dans cette équipe et d'insouciante.

 

Voir Dortmund 7ème c'est bien également.

zonepppp.png.f7ed0fe13b0fa7b4f04087349f20ccdd.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Victoire du Bayern 1-3 à Mayence hier soir.

 

Une première MT excellente avec, enfin, une équipe en 4-2-3-1 (Neuer - Kimmich, Martinez, Hummels, Alaba - Lahm, Thiago - Robben, Müller, Ribéry - Lewandowski) positionnait la plupart du temps en 2-3-5, l'un des latéraux aidant le milieu pour la construction du jeu, ce qui n'arrivait rarement en 4-3-3 où les 3 milieux jouaient bas pour construire le jeu et où il y avait un trou entre le milieu et Lewandowski.

 

CyvarUrXEAAEuQ2.jpg

 

C'est encourageant mais certains joueurs étaient en deçà de leur vrai niveau (Kimmich, Martinez, Alaba), ce qui rendit l'équipe assez médiocre défensivement. En replaçant Lahm, excellent au milieu, à droite, ainsi que Martinez et en mettant Vidal & Boateng, ça rendra le XI plus fort.

 

Ce soir à 18h30, choc de la journée, le RB Leipzig, leader acceuille Schalke invaincu depuis 12 matchs. Il y a également Dortmund - Monchengladbach, mais le Clasico me semble un peu mieux quand même  :pet:

  • J'aime 1

bayern-munich.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Kroos je sais pas si tu as regardé le Bayern hier. Mais cette compo c'était parce que le match était pour du beurre ?
Hummels Alaba en défense alors que Martinez était sur le banc ? Bernat Rafinha sur les côtés. Robben Costa ok mais faut bien que Muller se relance à un moment non ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Kroos je sais pas si tu as regardé le Bayern hier. Mais cette compo c'était parce que le match était pour du beurre ?

Hummels Alaba en défense alors que Martinez était sur le banc ? Bernat Rafinha sur les côtés. Robben Costa ok mais faut bien que Muller se relance à un moment non ?

 

Il a dit vouloir utiliser des joueurs frais à certains postes clés.

En l'occurrence Rafinha, Bernat, Vidal, Sanches et Costa n'ont pas ou peu joué les matchs précédents alors que pas mal de joueurs n'ayant pas débuté hier avaient besoin d'une coupure ou alors était blessé / sous le coup d'une suspension pour les 1/8e.

 

Concernant Alaba en défense centrale, c'est juste que Bernat avait besoin de jouer (et a fait un superbe match) mais aussi que Boateng était sous le coup d'une suspension, que Martinez fut catastrophique contre Mayence et fatigué, et que Badstuber a besoin de temps.

 

Franchement, c'était un match quasiment pour du beurre donc il a bien eu raison de faire ce gros turn-over.

 

Concernant le match en lui même, je ne peux être que surpris de ce superbe match face à un Atletico qui n'a quasiment pas fait de turn-over et qui ne venait pas en touriste.

 

En dehors des 15 premières minutes, le match fut parfaitement maitrisé. Ancelotti, après une première en 4-2-3-1 à Mayence a retenté l'expérience hier avec Thiago derrière Lewandowski cette fois, et ça a également marché. Le 4-2-3-1 est au Bayern ce que le 4-3-3 est au Barça et après de nombreuses erreurs tactiques, Ancelotti s'est ENFIN remis en question semble-t-il.

 

Attention toutefois, Alonso est blessé depuis 2 matchs, je ne serais pas surpris qu'il repasse en 4-3-3 juste pour mettre Alonso à l'aise alors que l'espagnol est totalement fini, mais alors totalement fini ... il ne lui reste plus que ses passes entre les lignes.

bayern-munich.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui mais le match était sans conséquences... Et Simeone a quand même fait des changements au niveau des latéraux par exemple.
Après oui c'était convaincant pour le Bayern. Bernat a bien joué mais bon si tu le mets là Alaba tu le mets où ?
Thiago en meneur c'est bien qu'en relayeur dis donc. Toute façon il est technique lui, donc dès qu'il veut bien aller dans le sens du jeu ça fait de jolis décalages.
Douglas Costa a du mal à franchir un palier j'ai l'impression. Je le voyais devenir plus fort que ça (même s'il est bon déjà).
Ok pour Martinez sauf qu'au début de saison je l'avais vu à des matchs et il était bon...
Ancelotti sait se remettre en question je pense mais il a d'abord voulu essayer ce qui a bien marché au Real. Et ça n'a pas marché en Bavière voilà tout.
On verra bien comment ça évolue. Je sais que toi tu le critiques beaucoup mais pour moi Ancelotti est un top manager et surtout son côté humain fait du bien au très haut-niveau comparé à Mourinho par exemple ou Guardiola qui ne lient pas réellement de liens avec leurs joueurs, enfin c'est spécial...
Je me souviens de Guardiola qui adorait Kimmich et ça m'avait surpris car Pep est rarement comme ça. Enfin bref.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

- Simeone a juste changé les 2 latéraux et Gaitan, le reste c'est l'équipe type. Donc c'était un bon morceau quand même même si en terme d'intensité ils n'étaient pas à 100%

- Oui convainquant. 2 matchs de suite où l'équipe joue bien mieux avec un autre système de jeu

- Bernat ? S'il garde ce niveau là ça ferait un super remplaçant et ça boosterait Alaba

- Thiago alterne le chaud et le froid, il est assez irrégulier et rarement bon dans les gros matchs. Mais depuis plus d'un mois c'est l'un des meilleurs. Qu'il continue..

- Oui Douglas Costa ne passe pas ce pallier, il est trop maladroit et pas assez fin dans le dernier geste pour être un égal de Ribéry

- Martinez très bon début de saison, là il est un peu en dedans, comme Boateng. Seul Hummels tient la baraque. Ca reviendra pour les autres.

- Oui exactement, il a voulu mettre en place ce qu'il a fait au Real. Sauf qu'au Real il avait un meilleur milieu, Ronaldo et un jeu de contre, pas de possession.

- Je ne critiquais que ses choix de système et sa vision des latéraux. Il a mis 3 mois à changer. Maintenant que c'est fait je n'ai rien à dire, l'équipe joue mieux et est bien en place dans un système correspondant aux joueurs cadres.

Modifié par Kroos_39
  • J'aime 1

bayern-munich.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines après...
  • 3 semaines après...

Borussia Mönchengladbach, lutte pour un maintient, ce n'est pas gagné du tout. Au vu la débâcle en déplacement ( 1 seul point sur 7 matchs disputés), André Schubert n'a pas préservé les acquis de Favre , il a sauté en décembre. Dieter Hecking, ancien entraineur de Wolfsburg reprend le flambeau,  il aura la tâche difficile ... Pas évident 

Modifié par wingo
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines après...

1964320-41281896-640-360.jpg

 

Pour ceux qui ne le savent pas, le championnat allemand a en son sein le jeune entraîneur avec le plus gros potentiel, notamment tactique, au monde.

 

Un jeune bavarois rêvant d'une carrière de footballeur qui voit sa vie s'arrêter lorsqu'il perd son père et voit son genou le lâcher à 20 ans et qui 8 ans plus tard est devenu le favori pour prendre en main après Ancelotti, lui l'ancien du Munich 1860 et d'Augsbourg, le Bayern. 

 

Nagelsmann aurait même, au moment où son équipe donnait une leçon à Leverkusen, reçue toute la rage du coach du Bayer en pleine face "Tu crois que t'as inventé le football ?" et d'autres injures. Sûrement de la pure jalousie après avoir pris une leçon tactique par un "gamin" dans le métier.

 

Un journaliste du Rhein-Neckar-Zeitung lui aurait lancé un pari. Le jeune coach devra lui acheter une caisse pleine de bouteille de bière blanche s'il devient le futur entraineur du Bayern.. ce à quoi l'intéressé à répondu "D'accord, en tant que coach du Bayern j'aurais de quoi t'en acheter plein".

 

Eurosport a lâché récemment un article sur celui que 52% des lecteurs du Bild voit comme le futur coach du Bayern.

 

L'article en spoil, avec le lien au bout.

 

Le TSG Hoffenheim est la dernière équipe invaincue de tous les grands championnats européens cette saison. Son entraîneur est pourtant, à 29 ans, le plus jeune de toute l'histoire de la ligue allemande. Paradoxe ? En apparence seulement. Julian Nagelsmann, aussi teigneux qu'exigeant, semble né pour ce rôle.

 

En quelques mois, le TSG Hoffenheim s'est mué d'une équipe luttant contre la relégation à une équipe luttant pour les premières places de la Bundesliga. 5e à la trêve, à deux petits points de la 3e place occupée par le Hertha Berlin (en fait le club est actuellement 3e, ndlr), le club du milliardaire Dietmar Hopp est l'une des grosses sensations de la première moitié de saison en Allemagne. Mieux : il est le seul des grands championnats européens encore invaincu.

 

Les raisons en sont multiples : la politique de recrutement menée par le jeune manager Alexander Rosen, notamment, s'est montrée extrêmement pertinente. Tous autant qu'ils sont, Kerem Demirbay (1,7 M€ en provenance d’Hambourg), Kevin Vogt (1,5 M€ en provenance de Cologne), Andrej Kramaric (10 M€ en provenance de Leicester), Sandro Wagner (2,9 M€ en provenance de Darmstadt), Lukas Rupp (5 M€ en provenance de Stuttgart) ou Benjamin Hübner (0,8 M€ en provenance d'Ingolstadt) se sont immédiatement fondus dans le collectif et ont répondu aux attentes. Leurs points communs ? Tous sont germanophones, tous connaissaient la Bundesliga, tous étaient capables de s'adapter aux exigences tactiques de leur entraîneur.

 

Car le moteur essentiel de la réussite actuelle du club basé à Sinsheim tient en un personnage : son entraîneur, Julian Nagelsmann. Engagé au milieu de l'hiver 2016 pour sauver le TSG de la relégation, le Bavarois de 29 ans - plus jeune entraîneur de l'histoire du championnat allemand - n'a pas seulement réussi sa mission ; il a effacé les dégâts collatéraux d'une saison 2015-2016 médiocre - 15e, un petit point au-dessus de la place de barragiste - pour faire de son club une destination attractive pour tout footballeur professionnel ambitieux.

 

Il y a de quoi : Nagelsmann empile en effet les records chez les Bleu et Blanc. 9e entraîneur du club depuis la montée en Bundesliga en 2008, il est celui qui affiche, et de loin, la meilleure moyenne de buts par match, celui qui a réussi la plus longue série d'invincibilité depuis le début d'une saison (16 matches, série en cours), la plus longue série d'invincibilité de l'histoire du club (même chiffre), la plus longue série de victoires consécutives (5), la plus longue série sans défaite à l'extérieur (7)... Depuis son avènement en février 2016, seuls le Bayern (74) et Dortmund (60) ont inscrit plus de points en Bundesliga (51 pour le TSG) !

 

La compétence de ce "gamin" commence par le terrain : Nagelsmann offre à son équipe une dimension et une variété tactiques haut de gamme. L'entraîneur parvient en effet à trouver l'équilibre entre l'impact offensif cher à son coeur et la stabilité défensive prônée par son prédécesseur Huub Stevens. Tout ce sur quoi il comptait en début de saison a pris forme : grosses qualités physiques, flexibilité tactique, meilleure possession de balle, meilleure stabilité. Depuis le début de l'exercice 2016-2017, Hoffenheim s'est présenté, sans perdre en qualité, dans des systèmes aussi variés que le 3-5-2, le 4-3-3, le 4-1-4-1, le 4-2-3-1 ou le 4-4-2, passant de l'un à l'autre y compris en cours de match.

 

Le coach du TSG est réputé pour contraindre ses joueurs à des sessions d'entraînement très complexes, exigeantes et variées. En permanence, ceux-ci doivent faire face à des situations nouvelles, doivent improviser pour mettre en oeuvre les principes de l'entraîneur. Mais ces qualités tactiques et sportives se doublent d'une dimension managériale : Nagelsmann, bien qu'il soit plus jeune que certains de ses joueurs, tient son groupe par des discours forts et en garantissant l'ambiance collective. Il n'a pas hésité, non plus, à accorder sa confiance à certains éléments inexpérimentés de son groupe.

 

"Le succès n'est pas dû au hasard. On sent sa signature“, estime Niko Kovac, l'actuel entraîneur de Francfort, autre club en vogue aujourd'hui en Bundesliga. Nonobstant sa jeunesse, Nagelsmann a eu le temps de polir ses qualités naturelles d'entraîneur, profitant d'une autorité et d'une sérénité naturelles. Il est arrivé dans le Kreichgau en 2010, où il a commencé par s'occuper des jeunes du TSG.

 

Son président Dietmar Hopp en a fait le constat à l'automne 2016 : "Julian est un entraîneur extraordinaire et extraordinairement jeune. Mais je le tiens aussi pour quelqu'un d'exceptionnellement intelligent. Je pense qu'il sait que même lui doit encore faire ses preuves. Il a déjà montré des choses extra, mais ça n'est pour le moment que ponctuel. C'est pourquoi je ne crois pas qu'il réfléchisse sérieusement à mettre fin prématurément à son contrat de trois ans avec Hoffenheim."

 

Si Lothar Matthäus, qui s'est exprimé à ce sujet cette semaine, voit déjà Nagelsmann futur entraîneur du Bayern, Hopp confie qu'il a eu des doutes, au moment de l'engager, sur la capacité du blondinet à maintenir son équipe en première division. Mais concède aussitôt que jamais, dans le domaine sportif, il n'a rencontré un homme comme lui. Au sein d'un club qui ne compte que 7500 membres et avec un stade de 30 000 places, le mécène du TSG a conscience que Nagelsmann partira probablement un jour et que son club n'a pas vocation immédiate à rivaliser avec les mastodontes de la Bundesliga. Son entraîneur, lui, a vocation à faire partie des ténors du métier, "à condition de garder les pieds sur terre", ce dont Hopp "ne doute pas“.

 

Pour les lecteurs du bi-hebdomadaire spécialisé kicker, interrogés en fin d'année calendaire, pas de doute, Nagelsmann est le coach de 2016. Dès sa présentation comme nouvel entraîneur, son charisme un rien polisson avait fait impression sur l'assistance. Lutte contre la relégation ? Qu'importe, nous jouerons un football alerte, avait-il asséné en substance. La passion et l'engagement dont a fait preuve l'équipe, depuis, ne se sont jamais dissipés. Engager un entraîneur de 28 ans à peine diplômé pour sauver un club de la relégation, voilà qui ne s'était jamais vu en 53 ans de Bundesliga. La valeur travail n'attend pas le nombre des années, telle avait été sa réponse.

 

"La confiance en soi, toute personne qui se tient face à un groupe doit en avoir. Jusqu'ici, je me suis montré respectueux face à toutes les tâches auxquelles j'ai eu à faire face, mais je n'ai jamais eu peur", a-t-il assuré. Il devait ne succéder à Huub Stevens qu'au début de la saison suivante, mais tant pis. "J'ai été très rapidement convaincu que nous pourrions mieux jouer et que nous pourrions nous maintenir", avait-il alors lancé. La suite lui a donné raison avec éclat.

 

Source : http://www.eurosport.fr/football/bundesliga/2016-2017/julian-nagelsmann-l-incroyable-entraineur-de-29-ans-qui-a-rendu-hoffenheim-invincible_sto6023120/story.shtml

 

Modifié par Kroos_39
  • J'aime 1

bayern-munich.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Match horrible, à nouveau, du Bayern dont le coach semble totalement à la ramasse face à un très bon Schalke qui aurait facilement pu mener 3-1 à la pause (mais également perdre en 2e MT).

 

Match solide de Dortmund face au RB Leipzig qui failli virer au hold-up. Reus et Aubameyang ratant 7-8 grosses occasions.. 92e minute, corner évident pour Dortmund non sifflé .. le jeu continue ... Leipzig marque à la 93e.. hors jeu sifflé pour 20 petit centimètres.

 

Hoffenheim et le 2e meilleur tacticien de Bundesliga se relance brillamment.

 

Leverkusen sombre.

bayern-munich.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
 Partager

×
×
  • Créer...