Aller au contenu

[Sondage] Meilleurs joueurs de United – A vos votes


Helena
 Partager

Messages recommandés

Je crois qu'il parlait du style ( à confirmer ) ... il n'a pas un style typiquement british !

 

Exact !

Rooney, comme Joe Cole, n'ont pas que des caractéristiques anglo-saxonne, mais aussi latines, avec leurs techniques exceptionnelles, et leurs divers atouts majeurs.

 

Merci à Charlie pour ses brillantes analyses :)

 

Mais de rien ^^

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Image IPB

United Greats : Cristiano Ronaldo

Ronny n'a jamais caché son désir de devenir le meilleur joueur du monde, et ses 118 buts en six saisons avec United ont transformé son rêve en réalité. Cliquez ici pour aller à l'article

Modifié par yactiano7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour conclure mon top 10

 

5/ Je dirais Roy Keane.

 

Alors là c'est plus la tête qui pense, mais le cœur qui parle...

J'en ai déjà tellement dit à son sujet, sur ce forum, que je risquerais de me répéter, mais OSEF...

Un capitaine fantastique, un excellent meneur d'homme, un gladiateur qui rentrait dans l'arène pour tuer des lions, un mâle, une terreur.

Avec Cantona les joueurs rentraient galvanisés sur le terrain, avec Roy, ils savaient qu'ils n'avaient pas le droit à l'échec.

Plus terrifiant certes, mais tout cela avait un but: Le bien de l'équipe.

Je me souviendrais d'un fait de jeu, lors d'un certain match à San Siro en 2005: Silvestre fait une bourde monumentale, Kaka en profite pour la reprendre de volée, et la balle s'écrase contre la barre transversale

Un quart de seconde plus tard, Keane se retourne immédiatement vers le français, un regard du genre.

" Refait ça encore une fois, et d'un coup de pied au c**, je te renvoie illico à Carrington ".

 

Un joueur qui effrayait ses adversaires, mais qui effrayait aussi ses coéquipiers.

Un Charisme exceptionnel, un homme ferme, droit, fier, qui respectait ses propres principes, et qui était diablement opiniâtre.

Le meilleur milieu de terrain de sa génération, dixit S.A.F, des tacles assassins, dont certains auraient pu briser bien des carrières, alors que d'autres étaient royales. Des tacles en ruptures, en bout de courses, tu pensais que le joueur prendrait le dessus, et lui avec ses deux jambes il te la reprenait comme un prince.

 

Une droite donnée à Shearer, plusieurs embrouilles avec son véritable ennemi, Viera. Un match titanesque contre la Juve, des célébrations cultes, du genre, foutez-moi la paix.

Des engueulades également cultes, des grosses frappes à mi-distance, des combinaisons parfaites avec les attaquants. Un mythe tout simplement.

 

Dans les œuvres, j'ai toujours adoré les personnages complexes, difficile à élucider, ni vraiment méchants, ni vraiment gentils.

Et pour moi, bien que Roy ne soit pas un personnage fictif, il rentre dans cette catégorie là. Car oui, il n'était pas vraiment méchant, il avait juste un rôle, un but: La victoire, et rien d'autres. Alors, si quelqu'un l'en empêchait, que ça soit un joueur adverse, ou même un coéquipier, et bien il lui ferait savoir.

 

There is onely one Keano ? Assurément et pour toujours.

 

4/ Georges Best

 

Un des incontestés de l'histoire mancunienne, je n'ai pu le suivre, mais je pense qu'il n'y avait pas forcément besoin, pour connaitre le personnage Georgy. Une belle gueule, des phrases marquantes, frappantes, marrantes. Une des idoles de Maradona, un joueur très respecté par Pele, avec ceci beaucoup en seraient limite intimidés, et surtout très fiers, et honorés.

La seule chose qu'il a trouvé à dire, c'est le fameux " Maradona Good, Pele Better, Georges Best "

Je ne peut être que bref, avec un joueur dont je n'ai vu que via videos, reportages, et lu par articles, mais cela est suffisant pour s'apercevoir de son impact, de son génie, de son importance dans l'ère Bubsy.

Le plus talentueux joueur que le club ait connu, moins évoqué que les autres légendes du ballon rond, mais il n'avait pas grand chose à les envier, si ce n'est une grande nation, le Giggs des années 60 pourrait-on dire...

 

Un don aussi grand que son alcoolisme, une chose qui le conduit à sa perte, un alcoolisme héréditaire, si on veut être clément avec lui... Un homme qui a fait un pacte avec le diable.

Un joueur unique, et qui ne sera jamais oublié dans la mémoire des supporters mancuniens.

 

 

3/ Bobby Charlton

 

Un joueur qui a du tombé dans la marmite Red-Devil, pour en avoir un tel attachement.

Un des rescapés du légendaire crash de 58, mais qui sera à jamais reconnu pour l'exemplarité, dont il a fait preuve après ce tragique incident. Gagner un B.O, une coupe du monde, une Ligue des champions, faire preuve d'autant de bravoure et de talents, réaliser des performances éloquentes, géniales, après tout cela, il faut être tout bonnement sur-humain, et Bobby Charlton l'a été à maintes reprises.

Le soldat idéal, le bras droit de Sir Matt, le Messie de toute une équipe, il n'avait pas la fureur de Law, il n'avait pas fait le Sex Appeal de Best, non lu avait tout simplement le courage d'un Tigre.

 

Cela aurait pu suffire pour être une des ultimes légendes, mais ça ne l'a pas suffit, et tout ce qu'il a pu faire jusqu'au jour d'aujourd'hui, prouvent la grandeur et la bonté de ce ce personnage. C'est le genre à te réconcilier avec le foot.

Sa montée avec les joueurs lors de la finale 2008, est tout un symbole. 40 ans après la première victoire, 50 ans après le crash, Il n'y a qu'à United qu'on peut voir de telles choses.

 

Merci pour tout.

 

 

J'ai beaucoup hésité entre Cantona et Giggs, mais finalement cette place va revenir au King, pour moi.

 

2/ Eric Cantona

 

Le roi, oui, en voila un qui portait parfaitement ce titre. Plus encore que Dennis Law.

Mais je pense que le titre le plus approprié, aurait été celui de l'Empereur, tel était nommé Franz Beckenbauer.

Empereur, oui, rien qu'en voyant sa démarche, rien qu'en voyant son flegme, rien qu'en voyant sa façon de parler.

Une poète, un artiste, un génie. La subtilité incarnée.

Arrogant oui, mais ça faisait drôlement son charme, le buste toujours bombé, une classe inégalable, aussi inégalable que son franc-parler.

Des lobs sortis tout droit d'une autre planète, une créativité brésilienne, un accent marseillais, un parisien de naissance, une mère espagnole, un père italien, un joueur adulé en Angleterre. What a Melting Pot ! :D

 

Comment pas citer son Kung-Fu, ou plutôt son Mawashi geri.

Tu traites ma mère ? Moi je bute devant tout ton public.

Le genre à ne pas perdre complétement sa nature, même s'il s'est relativement calmé en outre-manche.

La maillot de Manchester, jamais il ne l'aurait jeté, il l'aurait enlevé, il se serait agenouiller, l'aurait posé face à lui, sur l'herbe du Théâtres des rêves, et aurait demandé à Beckham de venir. Afin de lui confier, la mission de perpétuer la légende des 7.

 

Sans oublier, ses buts d'une importance, diable. Un rival de taille pour RVN à ce niveau là. Il avait l'art de choisir les bons moments, de la belle manière, et l'art aussi de choisir les célébrations adéquates, et instinctivement s'il vous plait.

 

Le pire dans l'histoire, ce que lui aussi je n'ai pu le suivre. Mais je trouve que c'est ça le plus cool, de ne pas l'avoir vu évoluer, mais d'imaginer à quel point il pouvait être grand.

 

Faire chanter la marseillaise dans une nation rivale, ça n'a pas de prix. Bravo, l'artiste.

 

 

Et enfin, et enfin... Un joueur, qui sera certainement anobli au rang de Sir lui aussi, j'ai nommé:

 

1/ Ryan Giggs

 

J'ai un trio footballistique favori.

 

Keano, Raul, et le troisième est bien entendu le sorcier gallois.

 

Que dire....

Il a tellement de qualités, tellement peu de défauts, loyal, serviable, honnête, modeste, respectueux envers l'adversaire. Malgré tout, il a toujours eu une soif de trophées, une rage de vaincre qui n'avait absolument rien à envier à celles de Peter, Roy, Cantona, Bruce ou encore Robson.

 

J'ai toujours adoré son style, ailier gauche aux dribbles chaloupés, une vitesse à la Flash l'éclair, ses remontées de balles phénoménales, la manière et la facilité par laquelle, il a toujours éliminer ses adversaires. Il leur en a fait voir de toutes les couleurs, de toutes les sauces, de tous les gestes.

Grand pont, petit pont, crochets extérieurs, crochets intérieurs, roulettes, passements de jambes, râteaux.

Un très large panel de dribbles, qui en ferait pâlir plus d'un.

 

Mais il n'y a jamais eu d'arrogance, c'était juste pour construire, pour avancer, pour passer, pour faire marquer, ou pour justement marquer. Ah là là, son duo avec Beckham, une entente de choc !

Deux jeux relativement opposés, mais au final très complémentaires.

 

Le pied droit, contre le pied gauche. La patience, contre l'éclair, les centres en feuille morte, contre les centres puissants, la finesse face à la force de percussion. Le Blond et le brun :lol:

Un mythique coup-franc, joué à deux, comme à la Olive et Tom.

 

Il n'a jamais fait de saisons exceptionnelles, mais il a toujours fait preuve d'une régularité remarquable.

Et c'est beaucoup plus dur, que de faire 2-3 saisons superbes, et ensuite s'effondrer.

 

Il a eu aussi ses périodes creuses, noires, où il pouvait frôler le ridicule, mais une carrière parfaite ça n'existe pas.

Je pense notamment à la saison 2002-2003, où il n'est bien revenu qu'à la fin, et où il a connu beaucoup de moments douloureux. Comme également la saison 2004-2005, qui l'envoyait du côté de l'Inter, et qu'à la place on prenait Laurent Robert (Ha, Ha, Ha !)

 

Une belle reconversion technique, avec un jeu plus rusé, intelligent, posé. Dans ce registre là, la saison 2008-2009 est la plus aboutie.

 

Sa percée contre Arsenal, lors du demi-retour de la Cup, restera à jamais comme sa plus belle œuvre.

 

 

L'homme qui a battu le record pourtant infranchissable de Bobby Chartlon, et qui a par la même occasion remporté une deuxième LDC, encore tout un symbole.

 

Plus tard on pourra dire à nos gosses qu'on a pu voir jouer Ryan Giggs, comme nos parents disaient qu'ils ont vu Maradona, et comme nos grands parents disaient qu'ils ont vu Pele.

 

Cantona est sur le trône, Giggs sera le Mont Olympe.

 

Légende numéro 1, incontesté et incontestable ? Oui et pour toujours.

  • J'aime 2

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Où est-ce qu'on vote pour le meilleur poste de l'année ? :D

Pour conclure mon top 10

 

5/ Je dirais Roy Keane.

 

Alors là c'est plus la tête qui pense, mais le cœur qui parle...

J'en ai déjà tellement dit à son sujet, sur ce forum, que je risquerais de me répéter, mais OSEF...

Un capitaine fantastique, un excellent meneur d'homme, un gladiateur qui rentrait dans l'arène pour tuer des lions, un mâle, une terreur.

Avec Cantona les joueurs rentraient galvanisés sur le terrain, avec Roy, ils savaient qu'ils n'avaient pas le droit à l'échec.

Plus terrifiant certes, mais tout cela avait un but: Le bien de l'équipe.

Je me souviendrais d'un fait de jeu, lors d'un certain match à San Siro en 2005: Silvestre fait une bourde monumentale, Kaka en profite pour la reprendre de volée, et la balle s'écrase contre la barre transversale

Un quart de seconde plus tard, Keane se retourne immédiatement vers le français, un regard du genre.

" Refait ça encore une fois, et d'un coup de pied au c**, je te renvoie illico à Carrington ".

 

Un joueur qui effrayait ses adversaires, mais qui effrayait aussi ses coéquipiers.

Un Charisme exceptionnel, un homme ferme, droit, fier, qui respectait ses propres principes, et qui était diablement opiniâtre.

Le meilleur milieu de terrain de sa génération, dixit S.A.F, des tacles assassins, dont certains auraient pu briser bien des carrières, alors que d'autres étaient royales. Des tacles en ruptures, en bout de courses, tu pensais que le joueur prendrait le dessus, et lui avec ses deux jambes il te la reprenait comme un prince.

 

Une droite donnée à Shearer, plusieurs embrouilles avec son véritable ennemi, Viera. Un match titanesque contre la Juve, des célébrations cultes, du genre, foutez-moi la paix.

Des engueulades également cultes, des grosses frappes à mi-distance, des combinaisons parfaites avec les attaquants. Un mythe tout simplement.

 

Dans les œuvres, j'ai toujours adoré les personnages complexes, difficile à élucider, ni vraiment méchants, ni vraiment gentils.

Et pour moi, bien que Roy ne soit pas un personnage fictif, il rentre dans cette catégorie là. Car oui, il n'était pas vraiment méchant, il avait juste un rôle, un but: La victoire, et rien d'autres. Alors, si quelqu'un l'en empêchait, que ça soit un joueur adverse, ou même un coéquipier, et bien il lui ferait savoir.

 

There is onely one Keano ? Assurément et pour toujours.

 

4/ Georges Best

 

Un des incontestés de l'histoire mancunienne, je n'ai pu le suivre, mais je pense qu'il n'y avait pas forcément besoin, pour connaitre le personnage Georgy. Une belle gueule, des phrases marquantes, frappantes, marrantes. Une des idoles de Maradona, un joueur très respecté par Pele, avec ceci beaucoup en seraient limite intimidés, et surtout très fiers, et honorés.

La seule chose qu'il a trouvé à dire, c'est le fameux " Maradona Good, Pele Better, Georges Best "

Je ne peut être que bref, avec un joueur dont je n'ai vu que via videos, reportages, et lu par articles, mais cela est suffisant pour s'apercevoir de son impact, de son génie, de son importance dans l'ère Bubsy.

Le plus talentueux joueur que le club ait connu, moins évoqué que les autres légendes du ballon rond, mais il n'avait pas grand chose à les envier, si ce n'est une grande nation, le Giggs des années 60 pourrait-on dire...

 

Un don aussi grand que son alcoolisme, une chose qui le conduit à sa perte, un alcoolisme héréditaire, si on veut être clément avec lui... Un homme qui a fait un pacte avec le diable.

Un joueur unique, et qui ne sera jamais oublié dans la mémoire des supporters mancuniens.

 

 

3/ Bobby Charlton

 

Un joueur qui a du tombé dans la marmite Red-Devil, pour en avoir un tel attachement.

Un des rescapés du légendaire crash de 58, mais qui sera à jamais reconnu pour l'exemplarité, dont il a fait preuve après ce tragique incident. Gagner un B.O, une coupe du monde, une Ligue des champions, faire preuve d'autant de bravoure et de talents, réaliser des performances éloquentes, géniales, après tout cela, il faut être tout bonnement sur-humain, et Bobby Charlton l'a été à maintes reprises.

Le soldat idéal, le bras droit de Sir Matt, le Messie de toute une équipe, il n'avait pas la fureur de Law, il n'avait pas fait le Sex Appeal de Best, non lu avait tout simplement le courage d'un Tigre.

 

Cela aurait pu suffire pour être une des ultimes légendes, mais ça ne l'a pas suffit, et tout ce qu'il a pu faire jusqu'au jour d'aujourd'hui, prouvent la grandeur et la bonté de ce ce personnage. C'est le genre à te réconcilier avec le foot.

Sa montée avec les joueurs lors de la finale 2008, est tout un symbole. 40 ans après la première victoire, 50 ans après le crash, Il n'y a qu'à United qu'on peut voir de telles choses.

 

Merci pour tout.

 

 

J'ai beaucoup hésité entre Cantona et Giggs, mais finalement cette place va revenir au King, pour moi.

 

2/ Eric Cantona

 

Le roi, oui, en voila un qui portait parfaitement ce titre. Plus encore que Dennis Law.

Mais je pense que le titre le plus approprié, aurait été celui de l'Empereur, tel était nommé Franz Beckenbauer.

Empereur, oui, rien qu'en voyant sa démarche, rien qu'en voyant son flegme, rien qu'en voyant sa façon de parler.

Une poète, un artiste, un génie. La subtilité incarnée.

Arrogant oui, mais ça faisait drôlement son charme, le buste toujours bombé, une classe inégalable, aussi inégalable que son franc-parler.

Des lobs sortis tout droit d'une autre planète, une créativité brésilienne, un accent marseillais, un parisien de naissance, une mère espagnole, un père italien, un joueur adulé en Angleterre. What a Melting Pot ! :D

 

Comment pas citer son Kung-Fu, ou plutôt son Mawashi geri.

Tu traites ma mère ? Moi je bute devant tout ton public.

Le genre à ne pas perdre complétement sa nature, même s'il s'est relativement calmé en outre-manche.

La maillot de Manchester, jamais il ne l'aurait jeté, il l'aurait enlevé, il se serait agenouiller, l'aurait posé face à lui, sur l'herbe du Théâtres des rêves, et aurait demandé à Beckham de venir. Afin de lui confier, la mission de perpétuer la légende des 7.

 

Sans oublier, ses buts d'une importance, diable. Un rival de taille pour RVN à ce niveau là. Il avait l'art de choisir les bons moments, de la belle manière, et l'art aussi de choisir les célébrations adéquates, et instinctivement s'il vous plait.

 

Le pire dans l'histoire, ce que lui aussi je n'ai pu le suivre. Mais je trouve que c'est ça le plus cool, de ne pas l'avoir vu évoluer, mais d'imaginer à quel point il pouvait être grand.

 

Faire chanter la marseillaise dans une nation rivale, ça n'a pas de prix. Bravo, l'artiste.

 

 

Et enfin, et enfin... Un joueur, qui sera certainement anobli au rang de Sir lui aussi, j'ai nommé:

 

1/ Ryan Giggs

 

J'ai un trio footballistique favori.

 

Keano, Raul, et le troisième est bien entendu le sorcier gallois.

 

Que dire....

Il a tellement de qualités, tellement peu de défauts, loyal, serviable, honnête, modeste, respectueux envers l'adversaire. Malgré tout, il a toujours eu une soif de trophées, une rage de vaincre qui n'avait absolument rien à envier à celles de Peter, Roy, Cantona, Bruce ou encore Robson.

 

J'ai toujours adoré son style, ailier gauche aux dribbles chaloupés, une vitesse à la Flash l'éclair, ses remontées de balles phénoménales, la manière et la facilité par laquelle, il a toujours éliminer ses adversaires. Il leur en a fait voir de toutes les couleurs, de toutes les sauces, de tous les gestes.

Grand pont, petit pont, crochets extérieurs, crochets intérieurs, roulettes, passements de jambes, râteaux.

Un très large panel de dribbles, qui en ferait pâlir plus d'un.

 

Mais il n'y a jamais eu d'arrogance, c'était juste pour construire, pour avancer, pour passer, pour faire marquer, ou pour justement marquer. Ah là là, son duo avec Beckham, une entente de choc !

Deux jeux relativement opposés, mais au final très complémentaires.

 

Le pied droit, contre le pied gauche. La patience, contre l'éclair, les centres en feuille morte, contre les centres puissants, la finesse face à la force de percussion. Le Blond et le brun :lol:

Un mythique coup-franc, joué à deux, comme à la Olive et Tom.

 

Il n'a jamais fait de saisons exceptionnelles, mais il a toujours fait preuve d'une régularité remarquable.

Et c'est beaucoup plus dur, que de faire 2-3 saisons superbes, et ensuite s'effondrer.

 

Il a eu aussi ses périodes creuses, noires, où il pouvait frôler le ridicule, mais une carrière parfaite ça n'existe pas.

Je pense notamment à la saison 2002-2003, où il n'est bien revenu qu'à la fin, et où il a connu beaucoup de moments douloureux. Comme également la saison 2004-2005, qui l'envoyait du côté de l'Inter, et qu'à la place on prenait Laurent Robert (Ha, Ha, Ha !)

 

Une belle reconversion technique, avec un jeu plus rusé, intelligent, posé. Dans ce registre là, la saison 2008-2009 est la plus aboutie.

 

Sa percée contre Arsenal, lors du demi-retour de la Cup, restera à jamais comme sa plus belle œuvre.

 

 

L'homme qui a battu le record pourtant infranchissable de Bobby Chartlon, et qui a par la même occasion remporté une deuxième LDC, encore tout un symbole.

 

Plus tard on pourra dire à nos gosses qu'on a pu voir jouer Ryan Giggs, comme nos parents disaient qu'ils ont vu Maradona, et comme nos grands parents disaient qu'ils ont vu Pele.

 

Cantona est sur le trône, Giggs sera le Mont Olympe.

 

Légende numéro 1, incontesté et incontestable ? Oui et pour toujours.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

10 - Samy MacIlroy : le dernier jeune recruté par Sir Matt Busby, donc le dernier Busby Babes, le Nord-Irlandais a été mon premier coup de coeur mancunien, une des stars de l'équipe dans les années 70.

 

9 - Denis Irwin : le meilleur latéral, que j'aurai vu sous nos couleurs, énorme aussi bien à droite, qu'à gauche, avec une technique aiguisé, et plusieurs buts importants.

 

8 - Ole Solskjaer : petit adolescent venant de son petit club norvégien, qui a su devenir un "grand" homme dans un club de légende. Le plus grand supersubs de l'histoire du foot.

 

7 - Bryan Robson : un des plus grand talent de sa génération, qui a quitté WBA pour rejoindre Ron Atkinson à MU, est en devenir le capitaine, avec une Coupe des Coupes en (91), et surtout la récompense en fin de carrière, des titres de 93 et 94.

 

6 - Paul Scholes : mon p'tit rouquin préféré :wub: , attaquant reconvertit milieu de terrain, avec un des meilleurs pied droit qu'il m'a été donné de voir de toute ma "vieille" vie. Il voit le jeu avant tout le monde. Des buts d'anthologies. Un seul défaut, il ne saura jamais défendre :D .

 

5 - Roy Keane : lui, c'était moi, en 1000000 fois supérieures :D . Le meilleur meneur d'hommes que j'aurai vu (t'as envie de mourir pour un gars comme çà), des coups de gueules, et des coups vicieux, et moins vicieux légendaires. Il a fait respecté notre maillot sur tous les terrains du monde. Mais également un énorme joueur qui savait pratiquement tout faire sur le terrain.

 

4 - Eric Cantona : le joueur que je préfèrais, a cette période (ma période rebelle), je ne vous explique pas, la tâche dans le slip, le jour où il a signé chez nous :D .

Que dire, il a révolutionné notre jeu, et formaté toute une génération. Un artiste.

 

3 - Ryan Giggs : recordman de prestations (de haut niveau) sous nos couleurs, des envolées, des dribbles, une patte gauche inégalées, discret respectueux, mais une fantastique rage de vaincre, rien à ajouter si ce n'est qu'il a eu "tord" de naitre gallois, sinon il aurait eu un ballon d'or.

 

2 - George Best : je vais faire court, une (belle) gueule, une folie et une personnalité inégalées, il a croqué la vie à pleines dents, le plus grand joueur des années 60, le 5ème Beatles (hé oui, il est mancunien :united: ). Comme je l'ai déjà dit, je m'en descendrai une petite comme chaque année en son honneur.

 

1 - Sir Bobby Charlton : il a failli donner sa vie un satané jour de 58, mais il a préféré la donner sur 5 décennies, (et beaucoup plus, j'espère), la légende des légendes, il a été des malheurs, des joies (titres de champion, et premières C1 d'un club anglais), avec LA coupe du monde anglaise, et un ballon d'or, pour saupoudrer le tout. Devenu, notre ambassadeur n°1, il fait office de passerelle entre les différentes générations. 2 mots pour conclure : RESPECT et MERCI.

Modifié par pj harvey

"Oh, Monsieur et maître, la misère est grande. Les fantômes que j'ai conjurés, je ne vais plus pouvoir m'en dépêtrer"

 

Goethe.

 

795fadadjw1ds2wic2tq2g.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ce top10 je vais mettre uniquement des joueurs que j'ai vu jouer en direct....

 

10: VIDIC solide comme un roc, enorme dans les duels, la muraille infranchissable. Perso c'est le defenseur centrale qui me rassure le plus sauf quand ya torres en face....

 

9: RUUD renard des surfaces qui n'a pas d'egal, un sens du but incroyable, une efficacité, une technique, un sang froid....bref un vrai génie. Toujours a l'affut il profite de la moindre bourde de l'adversaire. Je l'adore

 

8: WAYNIE ROONEY, l'homme qui donne sa vie sur le terrain. Un joueur hors norme capable de jouer en pointe, d'organiser le jeu, de presser comme un dingue, de revenir defendre rageusement meme lorsque son equipe mene de trois but. Je l'aime lui aussi. Il a un sens du jeu, de la passe et du but. Il est ultra complet.

 

7: BECK'S le centreur fou. Un centre de beck's egal un but serait capable de nous sortir thierry rolland. Une icone mancunienne, il a en quelque sorte revolutionné le jeu sur l'aile grace a ses centres millimétré. Un joueur de caractere qui sonne la revolte contre le real grace a un sublime but....souvenir souvenir....

 

6: KEANE le killeur. Le millieu infranchissable qui en plus faisait faire dans leur froc a ses adversaires. Grosse couverture de terrain, un vrai leader, un vrai taré comme on les aime. Avec effenberg il s'agit des deux meilleurs a ce poste.

 

5: SCHMEICHEL le gardin ultime. Lui aussi un vrai taré qui nous sortait des arrets venus d'une autre planete. Un leader aussi. Le gardien de United a mon gout.

 

4: GiGGS l'ame de united, le sprinter de l'equipe. Notre super gallois, le feu follet qui a ruiner tant de reins aux adversaires par ses courses, ses feintes...un vrai exemple de professionnalisme, de fidelite, d'amour du maillot. Thks ryan....

 

3: CHRISTIANO le joueur parfait mis a part son comportement de *****. Athletique, puissant, technique, bon des deux pieds, de la tete, frappe de mule, qui sait prendre ses responsabilités....un peu trop parfois mais quand meme...le joueur ultime

 

2: SCHOLES notre rouquin caracteriel a la vision de jeu hors norme...passeur hors pair, organisateur génial, un joueur qui met une intensité incroyable dans les matchs qu'il faut. Un vrai leader technique, qui en plus ne laisse rien passer derriere....la encore un exempke de longevité et d'amour du maillot....thks paulo

 

1: ERIC thE King CANTONA...car c'est un génie. Des buts exceptionnels, une palette technique impressionnante. Un leader charismatique et technique qui en plus d'etre un genie du footvall est un excellent acteur, un homme qui reflechit....la grande classe meme lorsqu'il realise un high kick....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Image IPB

United Greats : Peter Schmeichel

Considéré comme le meilleur gardien de but ayant joué à United, 'Great Dane' s'est avéré pratiquement impossible à remplacer à Old Trafford. Cliquez ici pour aller à l'article

Modifié par yactiano7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Image IPB

United Greats : Duncan Edwards

Joueur au potentiel énorme, Edwards a été la lumière brillante de Sir Matt Busby durant les années 1950. Cliquez ici pour aller à l'article

Modifié par yactiano7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

1. Sir Bobby Charlton : Légende parmi les légendes, United serait pas ce qu'il est sans celui-là, c'est sûr.

2. Ryan Giggs : Parce que c'est la classe, la fidélité, la longévité et le talent à l'état pur incarné. Et parce que c'est le plus capé de l'histoire du club.

3. George Best : Le 5 ème Beatles, le charisme, le talent, la gueule. Une légende quoi.

4. Eric Cantona : Faire ce qu'il a fait en si peu de temps et laisser une trace pareil dans le plus grand club de tous les temps, c'est pas donné, surtout quand on est pas britannique, chapeau bas.

5. Paul Scholes : Petit, roux, timide et pourtant un des joueurs les plus respectés de la PL. Des passes de 40 mètres millimètrées, une frappe chirugicale, un sens de l'engagement rare...

6. Roy Keane : Battant parmi les battants, il est devenu un emblème. Un joueur qui n'avait pas des qualités footballistiques incroyables mais qui a réussi à se rendre indispensalbe.

7. Denis Law : 237 buts en 404 matchs...

8. David Beckham : Un des meilleurs pieds droits de l'histoire. Il aurait pu se retrouver bien plus haut sur ma liste si les choses s'étaient déroulées autrement.

9. Schmeichel : Parce qu'il y en aura jamais deux comme lui.

10. Trop dur : je pense à Vida, Ronaldo (qui aurait été dans mon classement si il avait pas été si détestable) Duncan Edwards, Dennis Viollet, Rooney, Ferdinand, Denis Irwin, Solskjear, Neville... Il en reste beaucoup trop pour que je fasse un choix.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Image IPB

United Greats : Ryan Giggs

Dans un premier temps, Ryan Giggs nous a été annoncé comme le nouveau George Best... puis il est devenu une légende dans le vrai sens. Cliquez ici pour aller à l'article

Modifié par Ryan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous!

 

J'ai un post à faire concernant les joueurs de ManU mais concernant le fameux No7: pour vous tous, qui est le meilleur No7 de l'histoire?! Et qui sera le prochain à votre avis?!

 

Désolé d'avance si ce message n'est peut-être pas au bon endroit mais je ne savais pas trop où le caser. Si qqun veut reprendre mon post pour en faire un sujet, c'est volontiers!

 

Bonne soirée et c'mon United!

Modifié par MinOuu
Double post
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Image IPB

United Greats : Dennis Viollet

Beaucoup de grands buteurs ont joué pour United, mais aucun d'eux n'a réussi à égaler le record de Dennis Viollet qui a marqué 32 buts en Premier League. Cliquez ici pour aller à l'article

Modifié par Héléna
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Image IPB

United Greats : Bill Foulkes

Troisième au classement du nombres d'apparitions avec le club, Foulkes a contribué au succès des Reds durant l'ère Matt Busby. Cliquez ici pour aller à l'article

Modifié par giogio
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Image IPB

United Greats : Johnny Carey

Fiable, professionnel et engagé, trois mots qui résument parfaitement Carey tout au long de son séjour de 19 ans à Old Trafford. Cliquez ici pour aller à l'article

Modifié par Ryan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Image IPB

United Greats : Eric Cantona

Cela fait treize ans qu'Eric Cantona a quitté Old Trafford, - et ce après qu'il ait remporté quatre Premier League en cinq années - mais le King demeure toujours dans le cœur de ceux qui l'ont vu jouer. Cliquez ici pour aller à l'article

Modifié par Ryan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines après...

C'est Ryan Giggs qui l'a remporté.

Le classement :

1. Ryan Giggs

2. Eric Cantona

3. George Best

4. Sir Bobby Charlton

5. Cristiano Ronaldo

6. Paul Scholes

7. David Beckham

8. Roy Keane

9. Peter Schmeichel

10. Wayne Rooney ( <_< )

 

Classement logique!! Par contre je trouve ça dommage que ça n'ait pas eu beaucoup de succès sur notre forum.

Modifié par yactiano7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dit donc, je m'étais lâché...

 

C'est Ryan Giggs qui l'a remporté.

Le classement :

1. Ryan Giggs

2. Eric Cantona

3. George Best

4. Sir Bobby Charlton

5. Cristiano Ronaldo

6. Paul Scholes

7. David Beckham

8. Roy Keane

9. Peter Schmeichel

10. Wayne Rooney ( <_< )

 

Classement logique!! Par contre je trouve ça dommage que ça n'ait pas eu beaucoup de succès sur notre forum.

 

C'est le résultat de ce topic, ou de Man Utd.com ?

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...