Aller au contenu

[Le Jeu] Vos préférences ?


ath
 Partager

Messages recommandés

4-4-2, 4-3-3, 4-2-3-1, 3-5-2, etc.

Je vais éviter d'énumérer les différents schémas tactiques prédominants dans le foot "moderne", mais force est de constater qu'il existe une myriade de styles de jeu conditionnés par la culture, la philosophie, l'apport d'un coach, l'historique d'une équipe, etc.

Le Real Madrid dans les années 50 a révolutionné en premier le jeu avec un style offensif particulièrement douloureux pour les défenses adverses, à la baguette on trouvait Puskas, Di Stefano ou encore Kopa.

 

Puis vinrent l'Inter d'Herrera, le MU de Charlton, l'Ajax de Cruyff, le Bayern du Kaiser, le Milan de Sacchi et le Barca de ce même Cruyff pour ne citer que les exemples les plus "connus".

 

Aujourd'hui, le "modèle" Catalan est sans cesse mis en avant et force est de constater que le Barca - s'il continue comme ça - rejoindra les équipes sus-cités dans l'histoire du jeu.

Toutefois, aussi efficace soit-il, le jeu du Barca n'est pas l'unique ode possible au football, et fort heureusement il existe une infinité de manières distinctes de bien jouer au foot.

 

Alors je vous pose la question suivante : Quelle équipe (historique ou pas), quel style de jeu, quelle philosophie vous plaît le plus ?

 

Après tout, le catenaccio d'Herrera était magnifique à décortiquer, au moins autant que le jeu de passes du Barca.

Alors pour éviter de verser dans le pré-conçu, venez nous soumettre VOTRE vision du foot et ce qui vous fait rêver dans une équipe de foot.

 

A vos claviers !

 

Ath

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Topic intéressant.

 

J'affectionne deux styles de football particulier pour ma part:

Le football ultra offensif, raison pour laquelle je suis pour MU ainsi que le Real Madrid.

 

Et le Football axé sur la rigidité, l'hermétisme, raison pour laquelle la Juve est mon club en Italie.

 

Je suis un grand partisan du 4-4-2, ça tombe bien, les 3 clubs cités au dessus ont pour coutume d'évoluer dans ce schéma là.

 

Le 4-4-2 est certainement un des dispositifs les plus accompli, permettant d'évoluer sous plusieurs forme.

Avec les 2 ailiers, permettant au maximum d'exploiter la verticalité, compliquant la tâche aux défenses adverses, car sous la menace d'être étiré, et ceci de manière constance, les deux attaquants augmentant considérablement les chances d'occasions et de buts, néanmoins, il reste un schéma comme tout autre, qui comporte ses carences.

Le 4-4-2 que je vise, peut avoir ses failles, si les deux milieux latéraux, n'ont pas un repli défensif de premier plan (ou de second :rolleyes:) style Park, Nedved, Camoranesi, ou Beckham, et si un des deux attaquants ne ressemble pas d'avantage à un neuf et demi, qu'à un véritable chasseur de buts. Le neuf et demi est le compromis parfait entre l'avant centre et le milieu offensif; il permettra d'amener de l'ingéniosité, de l'imprévisibilité, de la touch', dans un secteur qui risque d'être bridé, avec seulement deux tours de contrôles...

Que dire des milieux centraux ? Qui à deux seulement, peuvent prendre l'eau rapidement, s'ils ne sont pas soutenus par ces mêmes milieux de couloirs, on pourrait faire le même constat pour les arrières latéraux.

 

J'apprécie aussi le 4-4-2, avec des milieux excentrés, mais plus à profil meneur de jeu, que "débordeur". Comme le Real Madrid avec Zidane et Figo. C'est beaucoup moins rapide, mais c'est plus fluide, plus élégant.

Les latéraux ont un plus grand rôle, car c'est eux qui vont apporter le danger depuis le couloir, les meneurs préférant repiquer, combiner avec les attaquants. Il était très rare de voir Zidane faire une accélération latérale, préférant laisser ça au spécialiste Roberto Carlos. La faille serait là, le manque de folie peut-être, face à une défense regroupée, il pourrait être difficile de l'alarmer, si les latéraux sont également bridés, et chose que peu d'équipes ont compris, face à R.Carlos et Cafu ^_^

 

Il y'a aussi celui de la Juve:

Le 4-4-2 est le plus compact, les joueurs sont plus reculés sur le terrain, et comment ne pas citer le double-rideau défensif qui est un des plus hermétiques d'Europe ?

On pourrait voir en cela une certaine contradiction, car un amoureux du football d'attaque, exècre généralement son opposé, donc le football défensif.

Mais pour ma part, quelque soit le style, il y'a toujours un art, des phases de jeu plus qu'intéressantes.

Une passe décisive d'Iniesta, une transversale de Beckham, une retournée défensive de Canavarro, un tacle de Maldini, une couverture de Park, ce sont des faits tout aussi différent l'un de l'autre, mais pourtant ce sont tous de bien beaux gestes, de biens beaux actes.

Il faut savoir regarder au delà que le bout de son nez. Je hais Liverpool, mais ce qu'il avait fait en 2005 dans le stadio Del Alpi, c'était sensass' !

La Juve qui s'était fait prendre à son propre jeu, ça méritait juste des applaudissements, le maitre Capello s'était fait battre par Benitez, qui devait être pourtant un novice, pour un entraineur du calibre de Don' Fabio.

 

J'aime quand un club peut-être jouer à contre-nature, quand il peut évoluer, se camoufler. Nous, Manchester, club qui a toujours opté pour l'attaque, n'est-ce pas sublime de voir que nous pouvions jouer dans un registre, qui à défaut d'être époustouflant, a désarmé bien des adversaires ? (Bon j'avoue, il y'a un peu d'hypocrisie là :D)

N'est ce pas sublime de voir que dans un 4-5-1, nous n'avions jamais été aussi déroutant que face à la Roma ?

Un hurricaine rouge je dirais !

 

 

C'est pour ça que j'aime l'ambiance de la Coupe du Monde, voir toutes ses nations avec leurs cultures de jeu, leurs traditions, leur philosophie, s'affronter. Juste magique de voir une confrontation entre l'Allemagne naïve, épanouie, euphorique, plaisante à voir jouer, contre l'Italie de Lippi, diablement efficace, et surtout possédant une organisation tactique, de valeur relative à celle d'un champion du monde d'échec.

Mais, je m'éloigne !

 

Les équipes qui m'auront le plus séduit, niveau club je dirais Manchester 2000-2001 et 2006-2007.

Real Madrid 2000-2003, Juve Lippi-Capello, Barça 2008-2009, Inter version 2004 (je déconne :D, mais le potentiel de ouf qu'il y'avait quand même...), Valence 2001, Arsenal 2004, et le Bayern conduit par Effengerg; pour son abnégation. Je développerais dans un autre post, les raisons. Il est tard !

 

Niveau sélection nationale, je dirais Le Brésil 98, La France 2000, Pays-Bas 2002 (bah... Je déconne encore :D)

Allemagne 2010, Turquie 2002, Argentine version Pekerman (les matches de Riquelme :wub:), et Grèce 2004 ! :D

  • J'aime 1

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines après...

Donc... Il est temps de dévoiler les raisons de mes préférences envers ces équipes, et plus précisément la cause de ces périodes précises.

 

Comme je disais il y'a deux Manchester United que j'ai vraiment affectionné: Le MU 2000-2001 et le MU 2006-2007.

Au final ce sont deux MU bien distinct, car d'un côté nous avons un qui était vraiment typé- British, alors que l'autre est certainement le plus latin que l'on ai connu.

Pour l'un j'ai adoré les phases de jeu très spontanés, très prompts, tout en vitesse d'exécution et en habilité.

C'était en même très simple et en même temps outrageusement efficace.

Des contres assassins, des attaques en meutes, des une-deux en veut-tu en voila, un jeu en touche de balle.

Ça partait très souvent de la défense, pour avoir des combinaisons de rêve entre Keano, Beckham, ou entre Scholes-Giggs. Je te passe la balle en talonnade, tu me la repasse de suite sans la contrôler, je centre, et un des attaquants la reprenait idéalement.

 

Avec le public d'Old Trafford qui voyait son cri évoluer au fur et à mesure que le ballon remontait, notamment dans les grandes soirée de LDC, c'était assez magique.

Et puis, non, le jeu ne se résumait pas qu'à des contres électriques. Il y'avait avant tout un style, plutôt dans une attaque placée.

Notre pourvoyeur, notre dépositaire, notre meneur, c'était David Beckham. Par conséquent, il fallait poser le ballon, faire tourner la babale, jouer délicatement, intelligement, Bechkam c'était en même temps le joueur capable d'étirer une défense grâce à son jeu très proche de la ligne de touche, et en même temps, le joueur qui était une espèce de milieu central excentré, un troisième milieu accompagnant les inséparables Scholes/Keano. C'est pour cela (entre autres) qu'on a mis du temps à se remettre de son départ, et nul doute que la période creuse que l'on a connu après son aurevoir, n'est pas simplement du à la domination de Chelsea.

 

Mais il fallait passer à autre chose. Alors on a pris un joueur vraiment basé sur le contre, un joueur qui n'avait pas le temps de poser le jeu, un joueur dont le style se veut très direct, et ce joueur n'est autre qu'un certain Cristiano Ronaldo.

On a du attendre 3 ans avant son éclosion finale, mais notre patience a été récompensé, puisqu'il avait enfin exploité son fucking potentiel.

Et cela est arrivé en 2006-2007. Ah là là, quelle saison mémorable !

Queiroz a décidé de rajouter de l'imprévisibilité à notre football, souhaitant rajouter un goût de samba à notre Team, laissant les clés du jeu à Cristiano, le retour en forme de Giggs était arrivé à point nommé, Scholes qui commença à avoir un rôle plus reculé, un rôle similaire à celui de Pirlo, ou de Fabregas pour prendre un joueur de PL. Le départ de Ruud permis à Saha de prendre définitivement ses aises, et de former avec Roo, un duo au potentiel technique infini, sans oublier la venue de Carrick pour une alternative à l'éternel abattage de Keane.

 

Cette fois-ci, en plus des contres-meurtriers, les gestes techniques étaient bien plus au rendez-vous, chaque mouvement était un régal, CR7 c'était un seigneur, une esthétisme de premier plan, une fluidité que ça soit dans ses dribbles, dans ses renversements de jeu (!), dans ses passes très bien dosées, et surtout comment ne pas citer, sa capacité à reculer un bloc équipe adverse.

Une chose que Fergie soulignait souvent à l'époque.

Je me souviendrais d'une phrase de Bobby Charlon (le vrai :D, mais t'inquiète Bobby t'es aussi le number one)

Du genre:

"Il a beau avoir l'enfer derrière lui (les supporters qui le sifflaient) tu ne pourra pas l'arrêter"

Comment ne pas citer le rôle ingrat de Rooney, ses phases de jeu avec le portugais, de la même veine que ses phases avec Berba face à Blackburn. Les coups du foulard des deux gaillards, l'apport de Rio, les montées TRÈS UTILES de Pat' Evra, bien plus qu'aujourd'hui. Les chevauchées de Giggsy qui rappelait la bonne époque, surtout que ça faisait 2-3 saisons qu'il ne dribblait plus autant, les superbes short-pass de Carrick, ou bien encore, les merveilleux centre en banane du Captain' Neville.

Cette saison restera inoubliable en terme de jeu, de virtuosité, de match pleins, de spectacle. Les joueurs se faisaient plaisir, et ils voulaient aussi faire au public, à leurs spectateurs et téléspectateurs (enfin je rêve p'tet un peu là...).

Le triplée était PLUS qu'envisageable, mais le Milan a fini par nous faire redescendre sur terre, on était peut-être rester un peu trop longtemps sur notre nuage. Dommage, dommage...

 

Il y'a aussi le Real Madrid, début année 2000, qui m'aura marqué

 

À l'heure actuel, le Barca est la meilleur équipe, la plus impressionnante, la plus entreprenante dans le jeu.

Mais le foot n'échappe à une règle, celle des cycles. Et il faut se souvenir qu'un moment, les boss, c'était l'Oréal ( Mot que j'ai toujours trouvé terriblement minable)

À l'heure où ils recrutaient un galactique par an, mais lorsque cela était encore fait astucieusement, donc grossomodo, juste avant la perte de Makelélé et l'achat de Beckham.

 

Raul usait de son intelligence, alternant un rôle de buteur et faux-attaquant.

Il était souvent à l'origine des actions, et le joueur qui le ressemble plus désormais est Rooney.

Makelélé faisait un boulot monstre, avec en plus de ça, une justesse technique rare pour un joueur de son poste, il faisait tout, et il faisait tout BIEN. Récupération, ratissage, passe courte, transversales, passes-longues, replacement, marquage individuel, jeu de zone impec'. Il soulageait énormément le jeu du Real Madrid, son seul point faible était son sens du but, et son jeu offensif souvent proche du néant ^^

Mais c'était rien comparé à toutes ses belles caractéristiques.

Il y' aussi bien entendu le rôle de Robertooooo Carlos !

Aka le meilleur arrière gauche de tous les temps ! (Zut ! Fréko doit être entrain de chialer maintenant)

Plus sérieusement, ses montées, sa vitesse de pointe, ses centres millimétrées, très fins, contrastant avec sa gigantesque frappe de balle, ses décalages, ses transversales avec Figo notamment (:wub:) ont fait un bien fou au jeu des merengue pendant un très long moment.

Aussi, la dextérité de Zidane, le meilleur joueur de sa génération, même s'il n'a fait qu'UNE très grande saison (2002-2003) il aura toujours été important et décisif au sein du Real Madrid.

Comme but je retiendrais évidement celui inscrit contre Leverkusen, et comme match, celui contre Valence, remporté 5-1. Un gars disait qu'il était le meilleur pour les passes en profondeur, eh bien il s'était pas gourré.

Des passes en profondeur à la pelle, toujours effectués au bout moment, dans le bon timing.

Je pense que s'il y'a joueur qui voulait limite lui faire l'amour après les matches, c'était R9. Puisque ce dernier en raffolait avec son jeu très basé sur les appels à la limite du hors jeu, et dans un jeu qu'on pourrait facilement dire, qui aimait la profondeur. Une évolution dans la même veine que celle d'Owen.

 

Ce Real là m'avait vraiment séduit, après la mise au banc de Morientes et la venue du phénomène, le style commençait déjà à être moins flamboyant, et Raul avait un rôle moins essentiel, mais ça restait très plaisant à suivre. On retiendra ces fameuses deux confrontations contre MU en 2003, surtout le retour que je me ferais souvent d'ailleurs. Qull match, mais quel match !

Même cet ordure de Mcmanaman avait fait une belle partie, et au delà de ça, il s'était bien adapté à ses débuts, mais j'ai bien heureusement jamais réussi à l'encadrer :D

 

Cette équipe là me manque beaucoup, lorsqu'il y'avait encore un semblant de valeur, et pas une équipe que j'arrive plus trop à supporter aujourd'hui, malgré un potentiel grandement effarouchant.

 

Je développerais encore dans un autre post, pour les autres équipes :D

J'aimerais bien avoir ton avis d'ailleurs, ath.

 

  • J'aime 2

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 ans après...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
×
  • Créer...