Aller au contenu

Luca Toni

Fergie Babes
  • Compteur de contenus

    8486
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Luca Toni

  1. Non mais vous le connaissez pas encore à papy Ferguson ? On la connait la musique a force Vous croyez vraiment qu'il va se passer d'un Ferdinand apte a jouer un soir de finale de LdC, malgré tout le respect que nous avons pour Evans ? Bien sur que non. Son cas ne m'inspire aucune inquiétude, je suis certain qu''il sera aligné d'entré à Rome, match joué face à Hull ou pas
  2. Luca Toni

    Nos Animaux

    Tu l'engraisse c'est çà ? On le bouffe quand ? Mercredi soir au Melting Pot ?
  3. Luca Toni

    Présentez-vous

    Salut tous les nouveaux. Bon voyage sur la planète Manchester Devils
  4. Joyeux Zannif .Hadjoµ
  5. Luca Toni

    Jeu - Hattrick

    moi j'entraine gardien.
  6. Dans moins de deux semaines, Paolo Maldini va raccrocher les crampons après vingt et un ans de carrière au Milan AC. Son père, Cesare, ancien défenseur et entraîneur des Rossoneri, mais aussi ex-sélectionneur de la Squadra Azzurra, revient, pour francefootball.fr, sur la carrière de son fils. « Cesare, comment vivez vous et comment votre fils vit-il les derniers instants (ndlr : dimanche contre l'AS Roma à San Siro et le dimanche 31 mai sur le pelouse de Fiorentina) de sa carrière ? Le plus sereinement possible. Il n'y a pas de tristesse, pas de mélancolie. La carrière de Paolo prend fin à la fin du mois, mais on ne peut qu'être heureux, comblé. Et de se dire : « Quel beau parcours il a réalisé ! » Quelle chance a eu mon fils de pouvoir réaliser aussi pleinement sa passion, de vivre tant de moments magiques, intenses. Uniques : vingt-cinq saisons chez les pros dans le même club, trente si l'on considère la période passée dans les équipes de jeunes du Milan AC. Je me souviens comme si c'était hier de ses premiers pas ! Des débuts qui ne pouvaient forcément que s'effectuer chez les Rossoneri, avec un père ancien capitaine du Milan... Croyez-moi, je ne lui ai mis aucune pression. J'ai simplement demandé à Paolo : « Tu veux aller jouer au Milan ou à l'Inter ? » « Le Milan, bien sûr ! », me répondit-il. J'ai donc pris contact avec les gens du club pour un essai. « Ne t'inquiète pas papa. Je gère la situation ! » Racontez-nous ses premiers pas dans le monde rossonero... Nous nous sommes rendus sur les terrains de Linate, près de l'aéroport, là où jouent la plupart des équipes de jeunes du Milan. A notre arrivée, un entraîneur me demande : « Monsieur Maldini, à quel poste joue votre fils ? » Je ne voulais pas influer sur la situation. J'ai répondu que je ne savais pas et je me suis éclipsé immédiatement, allant faire un tour à la base des hydravions. En revenant, j'entends l'entraîneur me dire : « Je cours au siège du club pour qu'on lui fasse une licence ! » Paolo n'a-t-il pas souffert dans un premier temps de remarques du style : « Il joue parce qu'il est le fils de Cesare... » ? Pas tant que ça. C'était des discours sans fondement. Ceux qui parlaient ainsi, c'était parce qu'ils étaient à cours d'arguments. Mais, de toute façon, Paolo s'est efforcé de ne pas y prendre garde. Il était déjà costaud mentalement. Et, de toute façon, comme j'étais adjoint du sélectionneur, Enzo Bearzot, j'étais toujours à droite ou à gauche et je ne pouvais pratiquement jamais assister à ses matches, le samedi matin. Ça coupait court aux critiques. Vous savez, Paolo a toujours su comment se comporter. Lorsque, plus tard, je l'ai convoqué chez les Espoirs italiens dont j'avais la responsabilité, c'est lui même qui m'a lancé : « Ne t'inquiète pas, papa. Je gère la situation ! » Votre fils a débuté en Serie A sous les ordres de votre ancien coéquipier, Nils Liedholm. Un signe du destin ? Paolo ne pouvait pas mieux tomber ! Nils était un grandissime entraîneur, un maître pour les jeunes. Il adorait travailler avec eux. Et d'ailleurs, il a fait débuter quelques champions au cours de sa carrière : Antognoni, Conti, Baresi, etc. C'est important de trouver un entraîneur comme lui sur son chemin. Parce que ce n'est pas facile de coacher des jeunes. Il faut de la patience, savoir les écouter, les comprendre, deviner s'ils ont du caractère, quels sont leurs besoins. Etre un peu comme un père. « Paolo a cette capacité de changer de poste en un clin d'oeil » Aurait-il pu faire une telle carrière dans un autre club que le Milan ? Je pense que oui. Car Paolo a toujours été un joueur qui donne le maximum. Sinon, comment aurait-il pu jouer 25 ans au plus haut niveau ? Impossible sans posséder de vraies valeurs sportives, humaines, sans avoir le sens de l'effort et du sacrifice. Nous, dans la famille, l'avons toujours soutenu, mais c'est lui qui a fait le plus gros. Avec ses qualités techniques et morales. Et son énorme amour pour le foot. Un parallèle entre les Maldini père et fils ? J'ai toujours beaucoup aimé le ballon. J'avais tendance à exagérer sur le terrain. Paolo est un footballeur très technique, mais, lui, n'en a jamais abusé, jouant de façon très concrète et sobre. Aura-t-il été meilleur comme défenseur central ou latéral ? Il a toujours été parfaitement à son aise à tous les postes. Même en milieu gauche. Et il a cette capacité à pouvoir changer en un clin d'oeil, sans contrecoup. Regardez, alors qu'il joue au centre depuis quelques années, Paolo n'a eu aucun problème la saison passée à évoluer à nouveau à gauche. Contre Arsenal en Ligue des champions (NDLR : huitième de finale 0-0, 0-2), il a même été le meilleur des Milanais ! « Paolo aurait mérité plusieurs fois le Ballon d'Or » Votre plus beau souvenir, était-ce Paolo soulevant le trophée de Ligue des champions à Manchester en 2003 ? Il arrive des choses dans la vie qui semblent faire partie de votre destin. C'est comme ça que je prends ce fantastique moment, lorsque mon fils soulève cette coupe avec son brassard de capitaine, exactement quarante ans après que j'ai réalisé le même geste, comme capitaine du Milan, à Wembley. Toujours en Angleterre ! Le plus gros regret : aucun titre avec la sélection ou ce Ballon d'Or qui lui a toujours échappé ? En équipe d'Italie, Paolo a vécu des moments fantastiques. Malheureusement, il y a toujours eu quelque chose - un tir au but, une transversale, une frappe contrée - pour l'empêcher de soulever un trophée. Quant au Ballon d'Or, Paolo l'aurait vraiment mérité à plusieurs occasions. Et je reste persuadé qu'en 2005, avec son but en finale de C1 face à Liverpool, il aurait pu l'emporter si le Milan n'avait été rejoint et battu aux tirs au but... Mais je ne parlerais pas de regrets. Paolo a eu tant de plaisir, tant de satisfactions dans sa carrière. Et il en a tant donné à sa famille ! » francefootball.fr Pfiou plus de Maldini sur la scène européenne, ça va faire drôle quand même. Quel Monsieur celui là aussi
  7. Cannavaro signe 1 ans à la Juventus http://www.lequipe.fr/Football/breves2009/...-a-la-juve.html Quel enf**** quand même. Il se barre quand la Juve descend et puis hop il revient tranquillou finir sa carrière au pays edit : oups, déja posté dans le topic Juventus !!
  8. Luca Toni

    Rugby

    Jonny Wilkinson (29 ans, 70 sélections), sera bien Toulonnais comme L'Equipe le laissait entendre dans son édition du 14 mars. Le demi d'ouverture anglais a signé avec le club varois le 8 mai un contrat de deux ans, pour environ 800 000 euros la saison. Mourad Boudjellal confirmera l'information à 18 heures, au Palais des congrès qui jouxte le stade Mayol. Le président du RC Toulon, qui avait fait de ce dossier une affaire personnelle - «j'ai droit à deux joueurs dans le recrutement», explique-t-il régulièrement - aurait obtenu toutes les garanties médicales à propos d'un joueur très souvent blessé depuis 2003. Wilkinson n'a ainsi plus rejoué depuis une dislocation du genou gauche le 30 septembre dernier. De source toulonnaise, il aurait sans doute pu reprendre la compétition plus tôt avec Newcastle mais il a préféré prendre son temps. Absent de la présentation officielle de l'équipe ce lundi, il est attendu pour la reprise de l'entraînement le 1er juillet et son nouveau club l'espère compétitif pour la reprise du Top 14 le 15 août. Quant à Felipe Contepomi (31 ans, 65 sélections), le demi d'ouverture ou centre des Pumas, il jouera bien pour le RCT - où il a signé trois ans - malgré sa rupture des ligaments croisés du genou gauche le 2 mai. Chirurgien lui même, l'Argentin a consulté plusieurs spécialistes d'acccord pour estimer que son indisponibilité n'excèdera pas six mois. Toulon espère donc le voir sur les terrains avant la fin de l'année. D'autres joueurs ont également signé: Tom May (30 ans, Newcastle, trois-quarts polyvalent), Jamie Robinson (entre, Cardiff, 29 ans, 23 sélections), Rory Lamont (arrière, Sale, 26 ans, 19 sélections), Juan Manuel Fernandez-Lobbe (Sale, 27 ans, 28 sélections), Tea'aetoa (London Irish, pilier droit, 32 ans, 21 sélections avec Tonga), Sébastien Bruno (Sale, 34 ans, 26 sélections), Laurent Emmanuelli (32 ans, Clermont) et Pierre Mignoni (31 ans, Clermont). msn sports pfiou toutes ces recrues
  9. Démenti bien évidemment par le club de Wolsfburg Les dirigeants de Wolfsburg, leader du Championnat d'Allemagne, ont assuré lundi que leur attaquant bosniaque Edin Dzeko ne partira pas en fin de saison, alors que plusieurs grands clubs européens le suivent de près. "C'est l'un des joueurs les plus importants dans notre système de jeu, nous voulons qu'il reste", a expliqué Jürgen Marbach, le directeur général de Wolfsburg. fifa
  10. L'agent de Macheda à bel et bien démenti la rumeur qui l'envoyait en prêt en Serie A italienne la saison prochaine (Parme et la Sampdoria était sur les rangs) http://www.skysports.com/story/0,19528,11667_5333873,00.html
  11. Luca Toni

    Jeu - Hattrick

    J'ai vendu mon gardien de 27 ans qui était excellent que 480 000 euros Je m'attendais à mieux sinon pour ceux qui sont intéréssés par le 3ème tournoi Hattrick, n'hésitez pas à vous inscrire ICI
  12. Qu'il aille se faire mettre le Benitez. Qu'est ce qu'il à là avec sa rancœur à deux balles ? Quand on a rien a dire, on ferme sa gueule, point barre. Il a perdu, qu'il assume pas cracher son venin sur SAF
  13. Luca Toni

    Présentez-vous

    Bienvenue à vous jojo62 & Mooniaruck ainsi que tous les petits nouveaux
  14. Mais je n'y pense pas, vraiment pas ! Je continue et je vais rester en tant que manager. Ma santé me dira quand je devrai partir. Prions pour que ma santé soit aussi bonne dans cinq ans. Quel Monsieur quand même ce Ferguson Je lui souhaite la jeunesse éternelle pour qu'il entraine United pendant encore 1000 ans !!
  15. Luca Toni

    Rugby

    mouahahaha Clermont en demi ou le remake de la finale l'an passé En finale on les gagne toujours, par contre en demi la dernière fois, à marseille, on avait perdu. Ce sera un match plaisant je pense avec 2 équipes qui envoi du beau jeu. Dans l'autre demi finale, même si Perpignan a fini premier, ça reste indécis. sur un match, et face à Perpignan, je vois bien les parisiens passer !
  16. Encore un titre pour notre gallois volant 11, comme ce qui est écrit sur le dos de son maillot Quel joueur
  17. Rien n'est officiel pour l'instant, ce ne sont que suputation. Je prends toutes les déclarations (de lui, de son agent) avec des pincettes. Certes sa sortie ressemblaient à un au revoir mais j'attends de voir pour me rendre à l'évidence. Après si la déclaration de Tevez (post d'ericantona) est bien vraie, officielle (pas retouchée par les médias), c'est clair qu'il n'a plus la tête à United.
  18. 3 ème titre d'affilé pour lui Hop, le mec il signe à United et les 3 années qui suivent, il soulève la PL. Respect Mr Carrick. C'est le monsieur plus qui nous manquait au milieu de terrain depuis le départ de Keano. Il contribue amplement à ce titre
  19. Je préfère m'en passer contre Arsenal et même Hull et qu'il soit en canne et au sommet contre Barcelone
  20. Buffon reste à la Juventus (lu sur son site web) "Aujourd'hui je le confirme de manière officielle: je ne m'en irai pas de Turin la saison prochaine et je continuerai à être le gardien de la Juventus!" "Au cours des derniers jours, continue-t-il, j'ai eu deux réunions avec John Elkann et Jean-Claude Blanc, et tout deux m'ont dit ce que je voulais savoir sur le futur de ce club et de cette équipe". "Ma peur, ce n'était pas de ne pas gagner la saison prochaine, mais de ne pas davantage pouvoir le faire les trois ou quatre prochaines saisons. La volonté de tout le monde, pas seulement la mienne, c'est de pouvoir avoir un groupe compétitif en mesure de lutter contre quiconque. De ce point de vue, j'ai été rassuré et, aujourd'hui, je suis beaucoup plus serein". "Maintenant, il ne nous reste plus qu'à terminer du mieux possible cette saison" Quel Monsieur celui là
  21. L'attaquant de Manchester United Wayne Rooney espère offrir une revanche à ses supporteurs en emportant le titre de champion d'Angleterre samedi avec une victoire sur Arsenal, qui était venu chercher le sacre à Old Trafford il y a sept ans. "Ce serait superbe de le gagner contre Arsenal. Quand leurs supporteurs viennent à Old Trafford, on les entend toujours chanter sur cette victoire ici. Ce serait bien de leur rendre la pareille" (fifa) mouahahahahahaha
×
×
  • Créer...