Aller au contenu

Jesse Lingard [14 - en prêt à West Ham United]


Messages recommandés

il y a une heure, RobertoLarcos a dit :

Touchant Jesse. Je suis de ceux qui ne l'ont pas épargnés quand il enchaînait les performances insipides et je ne me suis jamais dit qu'il pouvait avoir ce genre de problème, qu'il menait un combat d'un autre genre. Ca ne doit pas être simple d'aborder les questions de santé mentale et d'être pris au sérieux quand tu es footballeur professionnel, millionnaire et que tu fais rêver les gens.

On se doutait tous un peu que le blocage était psychologique, il avait eu une belle période sous Mourinho où il avait été pas mal décisif mais il était clairement sous l'eau pendant longtemps par la suite.

Ça reste des êtres humains ...

Il y a eu quelques cas, le plus marquant pour moi est celui de Sébastian Deisler qui était promis a un brillant avenir au début des années 2000 et qui a sombré en dépression notamment à la suite de blessures. Ça peut aller très vite dans un sens comme dans l'autre malheureusement.

Il y a aussi quelques langues qui se délient en NBA notamment depuis que Kévin Love, joueur très reconnu pour ceux qui ne suivent peu ou pas la NBA, a évoqué avoir des problèmes d'ordre psychologique au point d'être paralysé avant de jouer des matchs à plusieurs reprises.

Les mecs sont des sportifs de haut niveau, relativement bien payés certes pour vivre leur passion, et il y a des gens comme nous ainsi que les médias qui sommes là pour les matraquer à la moindre erreur. Il faut être costaud psychologiquement pour tenir sur la durée.

  • J'aime 5
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 1.2 k
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Effectivement, l'aspect mental est très important et j'avais déjà rédigé plusieurs posts à ce sujet par le passé, aussi bien sur ce topic que sur d'autres. Je regrette que ce sujet soit encore tabou c

C'est peut être une méthode d'entraînement à long terme... Jesse fait partie d'un plan. En titularisant Lingard régulièrement, OGS habitue nos joueurs a jouer en "infériorité numérique virtuelle"

Je n'aime vraiment pas tirer sur l'ambulance mais là il me parait difficilement défendable... Pourtant je suis sensible à la condition mentale des joueurs et admets volontiers que c'est un paramè

Images postées

En même temps, si Jena Frumes (ex de lingard) me quitter pour Jason Derulo je serais aussi tombé en dépression 🙄😁

  • Haha 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, JKad94 a dit :

En même temps, si Jena Frumes (ex de lingard) me quitter pour Jason Derulo je serais aussi tombé en dépression 🙄😁

Troquer un mauvais danseur pour un mauvais chanteur.Définitivement une femme de goût ...

  • Haha 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tous cas, les rumeurs plus ou moins sérieuses se multiplient autour de lui : West Ham, Aston Villa, Arsenal, PSG...

Avec sa splendide 1/2 saison, l'avenir s'éclaircit. J'espère qu'il aura sa chance cet été aussi en sélection et qu'on aura l'occasion de le revoir "célébrer" comme il sait si bien le faire.

  • J'aime 1

« Alors si je peux me permettre de te donner un conseil : oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce. On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher ! » Jean-Claude Dusse (ou OGS ?)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 22/04/2021 à 20:22, One Sheasy a dit :

Effectivement, l'aspect mental est très important et j'avais déjà rédigé plusieurs posts à ce sujet par le passé, aussi bien sur ce topic que sur d'autres. Je regrette que ce sujet soit encore tabou car beaucoup trop de gens sont encore ancrés (à tort !) dans la croyance que si tu as de l'argent alors tu dois forcément être heureux...mais en réalité c'est tellement plus compliqué que ça. 

Je ne voudrais pas jouer l'avocat du diable, mais être footballeur professionnel est loin, même très loin, d'être une aubaine. Déjà, il faut voir la concurrence démentielle à laquelle tu dois faire face dès le plus jeune âge, ce qui implique que pour réussir il faut cravacher comme pas permis quitte à totalement sacrifier ta jeunesse. Et le plus souvent, c'est malheureusement improductif car tu auras beaucoup plus de chances de te faire recaler que le contraire (comme on dit "beaucoup d'appelés, peu d'élus"), et parfois ça se jouera sur des détails sur lesquels on ne peut malheureusement rien faire, comme un trop petit gabarit. Le nombre de jeunes destins brisés car le rêve pour lequel tous ces gars se sont battus sans relâche ne sera malheureusement pas réalité est assez préoccupant...Après, heureusement, à ces âges-là (avant la vingtaine) il est toujours largement envisageable de se réorienter ailleurs. Mais la désillusion fera toujours mal...

Quant à ceux qui parviennent à se faufiler entre les obstacles et à devenir professionnels, ben c'est encore loin d'être gagné. De nos jours, tu peux très facilement passer de héros à zéro, et c'est un phénomène encore plus prégnant avec l'expansion des réseaux sociaux. Je pense que les récentes histoires de cyberharcèlement de footballeurs (Quentin Bernard de l'AJ Auxerre pour ne citer que lui, mais certains de nos joueurs en ont malheureusement été victimes également) en constituent une illustration probante. 

Compliqué de rester impassible car nous restons tous humains, peu importe notre fiche de paie. Une évidence, me direz-vous, mais pourtant pas vraiment au vu de certains qui estiment que s'en prendre à quelqu'un qui touche beaucoup plus d'argent que les autres légitime certains comportements dégueulasses. 

Malgré cette médiatisation globalement récente de cette problématique, beaucoup de travail reste encore à faire, et si tout le monde n'est malheureusement pas doué d'empathie on tend tout de même vers une amélioration au sujet de la prise en compte de ces questions du bien-être mental, aussi bien auprès de l'opinion publique qu'auprès des techniques de management, et pas que dans le football. Si cette volonté de prendre en compte ces problématiques est parfois instrumentalisé à des fins pas toujours très propres (typiquement ce que font les start-ups qui caricaturent une hiérarchisation très horizontalisée pour que les gens soient dans les meilleures dispositions mentales dans le seul but de générer plus de chiffres d'affaires...), c'est quand-même une bonne chose que des voix se lèvent pour que cette tendance à la remise en question de certains comportements inhumains s'accélère. On le fait pour le racisme, l'homophobie et le sexisme, à juste titre évidemment, alors pourquoi pas pour la santé mentale qui doit être prise au même sérieux que les maladies d'ordre physique ? 

Bref ce nouveau pavé indigeste estampillé One Sheasy pour exprimer à quel point je comprends (ou en tout cas imagine) que ça n'a dû vraiment pas être facile pour lui de gérer tous ces pépins extra-sportifs, tout en se faisant moquer sans relâche, aussi bien sur les réseaux sociaux que dans la vie de tous les jours. 

Encore une fois, je tiens à dire que je suis ravi de le voir aussi heureux et confiant, et encore plus après cet immense blocage qu'il a eu. Et j'admire son courage pour ce qu'il a fait car c'est vraiment difficile de s'exprimer à coeur ouvert sur ces sujets-là...ce n'est déjà pas évident avec les proches (cercle familial, amis...) dont on craint souvent des jugements peu empathiques, mais alors avec le grand public je n'ose pas imaginer...

Et je conclurai sur le fait que le football, tout comme le monde du sport professionnel en règle générale, ne se résume clairement pas qu'à la face visible de l'iceberg et aux paillettes. Cela parait évident dit comme ça, et pourtant je remarque toujours ce manque de profondeur dans certains propos récurrents pour ne pas dire sempiternels de type : "ils sont déjà payés des millions à taper sur un ballon, alors en plus il faudrait qu'on les plaigne ?". Au passage, comme pour le monde du cinéma, ils ne sont qu'une infime minorité à toucher de tels salaires. Donc même de ce point de vue purement factuel, ces commentaires sont très réducteurs et biaisés. 

Pour allonger la liste, j'aimerais également faire référence à certains joueurs qui ont eu, hélas, affaire à ce fléau (sachant qu'il y en a sûrement beaucoup plus mais que malheureusement pour certains la peur du jugement des autres est trop paralysante). Je pense donc aux Lingard, Lennon, Deisler, mais aussi aux Carlisle, Collymore, Bojan, Knockaert...ou encore à Robert Enke qui en était allé jusqu'à se donner la mort...

En tout cas encore bravo Jesse ! Tu as prouvé que tu étais une bête !

Ca m arrive de temps en temps de me poser et penser a cela pour les sportifs professionnels qui certes on l argent mais vive dans la même Vie que nous ( fonder une famille, voir ces proches etc etc mais ils on aussi beaucoup de contraintes) 

Récemment Toto Wolff directeur de Mercedes en F1 répondais a une question sur Lewis Hamilton qui en dehors de la F1 faisait un tas de trucs type mode musique moto  ( voir également le reportage sur la vie de Lewis qui est parti on peut dire de rien et a eu un destin favorable) 

Toto a dit aucune restriction tant qu'il est performant 

Tu a raison c est des humains avant tout 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...