Aller au contenu

Arbitrage, vidéo et règles du jeu


Scholesy
 Partager

Messages recommandés

Pour la main la différence volontaire ou non est pour mettre ou non un carton. Mais bon vidéo ou pas le problème reste le même.

 

Ballax prenons ce qui n'a pas été loin de se produire lors du Angleterre-Allemagne de la coupe du monde: frappe de Lampard, le ballon tape la transversale et revient plus ou moins sur la ligne (difficile à dire à vitesse réelle), l'Allemagne part en contre et marque. Le ballon avait franchit la ligne sur le tir de l'anglais.

Que fait on ?

Les allemands sont sous l'euphorie d'avoir marqué un but et on leur annonce qu'on l'annule et qu'en plus on en donne un aux anglais ?

On siffle dès le doute sur le premier tir et on met fin a toute chance de contre allemands alors qu'ils n'ont rien fait ? Et si le ballon n'avait pas franchit la ligne ? Ainsi on sifflera à chaque fois dès que les actions litigieuses ont lieux et le jeu sera haché.

Tant pis on annule tout ?

Personnellement aucune des solutions ne me parait envisageables.

Et puis il s'agit de faire une règle, une loi, bien sûr que tous les scénarios sont à envisager et à prendre en compte.

 

Moi ce qui m'embête avec l'application de la vidéo c'est que:

 

D'une part les arbitres siffleront à tout va pour être se délaisser de toute pression et être sûr de leurs décisions et les joueurs la réclameront sans arrêt. Le jeu sera complétement haché, les équipes s'y adapteront même et les joueurs joueront avec cette règle, on réclame la vidéo et on en profite pour se replacer ou récupérer.

 

D'autre part ça va dénaturaliser le foot. Je pense notamment à l'euphorie de l'instant du but. Ca va faire comme au rugby, on va attendre plusieurs seconde pour savoir si le but est validé, ça va couper l'émotion qui sera complétement retombée et on sera plus blaser qu'autre chose. Pour dire que le seul point où la vidéo est appliqué pour le rugby, souvent cité en grand exemple du cas, je le trouve très mauvais.

 

Ensuite l'injustice ne sera que déplacé, pour prendre l'exemple du Allemagne-Angleterre, si avant le but on s'aperçoit que Rooney a fait un contrôle de la main ? Mais que juste avant Khedira avait fait une faute sur Gerrard ? Mais précédé d'une ... Si on délimite l'utilisation de la vidéo comme beaucoup le propose le problème ne sera en fait pas résolu et il y aura toujours de quoi crier à l'injustice.

 

Il y a aussi l'argument de l'égalité dans le foot. Très peu de matchs sont en réalité diffusés, avec plus ou moins de caméra. Il ne s'agit même pas d'un décalage pro/amateur (qui pourrait déjà être considéré comme dérangeant) mais d'un décalage entre équipes d'une même ligue.

 

Je suis totalement d' accord avec ça, et c'est pour cela qu' il faudrait penser à mettre des capteurs sur les poteaux pour savoir si le ballon a bel et bien franchi la ligne,l' arbitre connaissant directement la vérité n' a pas besoin d'arrêter le match, et les émotions seront intactes!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lorsqu'il y a hors jeu ça casse aussi la célébration et c'est monnaie courante donc je vois pas en quoi le fait d'avoir la vidéo changerait grand chose.

 

Parce que dans le cas du hors jeu il s'agit d'annuler très rapidement un but, généralement le drapeau est déjà levé quand le joueur marque. La on va devoir attendre pour savoir si le but est accordé ou non ça n'a rien à voir.

 

On peut aussi faire :

 

L'arbitre peut choisir la video lorsque qu'il doit valider un but, lorsque qu'il doit mettre un carton rouge.

 

Pour le carton rouge le problème c'est que l'arbitre va se mettre a beaucoup plus sifflé et a trop usé de la vidéo pour être toujours sûr de ses choix.

Pour valider un but à quel moment arrête t-on l'action pour décider de la validité du but ? Juste après le litige empêchant ainsi l'action de se poursuivre ou une fois que la balle n'est plus en cours de jeu et ignorer ce qui c'est passé depuis ? Pour moi dans les deux cas il y a problème.

140104084257685289.png
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Parce que dans le cas du hors jeu il s'agit d'annuler très rapidement un but, généralement le drapeau est déjà levé quand le joueur marque. La on va devoir attendre pour savoir si le but est accordé ou non ça n'a rien à voir.

 

 

 

Pour le carton rouge le problème c'est que l'arbitre va se mettre a beaucoup plus sifflé et a trop usé de la vidéo pour être toujours sûr de ses choix.

Pour valider un but à quel moment arrête t-on l'action pour décider de la validité du but ? Juste après le litige empêchant ainsi l'action de se poursuivre ou une fois que la balle n'est plus en cours de jeu et ignorer ce qui c'est passé depuis ? Pour moi dans les deux cas il y a problème.

Pour moi, la video c'est seulement s'il y a but. Si il y a des doutes comme au rugby, video.

 

Sinon, je serai pour des sanctions d'après matchs plus importantes. Genre simulation etc. Vraiment, qu'à chaque énormité comme Busquets, Pedro, on leur donne 1 match de suspension.

 

Pour la video, selon elle doit intervenir qu'après un but. Si vraiment y a des réclamations, vidéo. Mais faut que le ballon soit rentré. Et ça arrive pas souvent dans un match.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Deux groupes s'opposent : ceux qui veulent la vidéo, et ceux bien entendu qui ne la veulent pas. Maintenant, on peut aussi dire que deux types d'argumentations s'opposent.

 

D'une part, les anti vidéo. Une argumentation basé avant tout sur des exemples. Le modèle est exemple puis on tente d'en tirer d'un raisonnement viable. On tente de généraliser l'exemple. On appelle cela l'induction. On tente de généraliser à partir de quelques observations / exemples.

La conclusion peut donc être fausse. Il suffit d'un contre exemple favorable à la vidéo pour montrer que la vidéo n'est pas forcément une mauvaise chose.C'est pour cela que l'induction n'est pas le type de raisonnement qui convient en dehors de certaines sciences dures comme les maths. Je ne rentrerai donc pas dans ce jeu. Chacun irait de ses exemples : certains auraient tendance a faussement démontrer que la vidéo est une solution crédible tandis que d'autres auraient tendance a faussement démontrer qu'il ne s'agit pas d'une solution crédible au problème qui se pose.

 

 

D'autre part, les pro vidéos comme moi sont plutôt dans une logique déductive. Revenons au problème : l'arbitrage. Le but est de réduire le nombre d'erreur arbitrale dans le foot. La vidéo le peut elle ? Peut être, nous n'en avons pas la certitude comme nous n'avons pas la certitude qu'il s'agisse d'une mauvaise chose. Le but est une évolution. Si cela réduit le nombre d'erreur de 2%, ce sera une bonne évolution, donc une bonne chose.

Pour cela, il faut laisser sa chance à la vidéo, lors d'une compétition. Par exemple, pour commencer pour limiter le risque, les compétitions annexes nationales (coupes nationales).

Mais sans l'expérience, nous ne pouvons pas affirmer que la vidéo est une mauvaise chose.

 

Les arguments contre la vidéo en général :

- dénaturer le foot. Le football est déjà dénaturer par la présence de caméra et leur influence sur les acteurs d'une rencontre (arbitre, joueur). Cela fait longtemps que le processus de déshumanisation a commencé. N'est ce pas simplement une évolution logique ? caméra, commission, conférence de presse ... Tout cela n'est pas le foot en lui même.

- annihiler toute injustice. C'est pas le but de la vidéo comme je l'ai évoqué précédemment. La vidéo c'est pas la solution extrême permettant d'annihiler toute injustice.

- les arguments quant à son utilisation pratique. Avec les solutions dont nous disposons aujourd'hui, nous pouvons soit en limiter l'utilisation pour les décisions les plus graves (exemple : vérification d'un but lorsqu'il y a doute) soit de concert coller un cinquième arbitre, non dans la surface mais dans une loge devant les images de télé. Lorsque le match est analysé dans les journaux sportifs, on a le droit au correspondant au stade et au correspondant devant sa télé. Les arbitres dans les diverses émissions de télé analysent avec l'image, la décision. De cette manière avec une simple liaison, il peut y avoir communication entre le cinquième et l'arbitre principal. Bien évidemment la décision revient en dernier recours à l'arbitre principal. Pareil, on peut limiter cette utilisation au cas douteux comme pénalty à siffler ou but à accorder. (ces situations s'accompagnant généralement d'arrêt de jeu).

 

La vidéo, est dans tous les cas, un outil à odnner à l'arbitre. A lui de savoir quand l'utiliser.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'une part, les anti vidéo. Une argumentation basé avant tout sur des exemples. Le modèle est exemple puis on tente d'en tirer d'un raisonnement viable. On tente de généraliser l'exemple. On appelle cela l'induction. On tente de généraliser à partir de quelques observations / exemples.

La conclusion peut donc être fausse. Il suffit d'un contre exemple favorable à la vidéo pour montrer que la vidéo n'est pas forcément une mauvaise chose.C'est pour cela que l'induction n'est pas le type de raisonnement qui convient en dehors de certaines sciences dures comme les maths. Je ne rentrerai donc pas dans ce jeu. Chacun irait de ses exemples : certains auraient tendance a faussement démontrer que la vidéo est une solution crédible tandis que d'autres auraient tendance a faussement démontrer qu'il ne s'agit pas d'une solution crédible au problème qui se pose.

 

 

Sauf qu'il s'agit de faire règle officiel qui permettrait l'application la vidéo, tout les cas de jeux doivent être envisagés et résolus, alors non un contre exemple favorable à la vidéo ne suffit pas. On ne peut pas laisser des situations dans le flou.

 

 

D'autre part, les pro vidéos comme moi sont plutôt dans une logique déductive. Revenons au problème : l'arbitrage. Le but est de réduire le nombre d'erreur arbitrale dans le foot. La vidéo le peut elle ? Peut être, nous n'en avons pas la certitude comme nous n'avons pas la certitude qu'il s'agisse d'une mauvaise chose. Le but est une évolution. Si cela réduit le nombre d'erreur de 2%, ce sera une bonne évolution, donc une bonne chose.

Pour cela, il faut laisser sa chance à la vidéo, lors d'une compétition. Par exemple, pour commencer pour limiter le risque, les compétitions annexes nationales (coupes nationales).

Mais sans l'expérience, nous ne pouvons pas affirmer que la vidéo est une mauvaise chose.

 

Les arguments contre la vidéo en général :

- dénaturer le foot. Le football est déjà dénaturer par la présence de caméra et leur influence sur les acteurs d'une rencontre (arbitre, joueur). Cela fait longtemps que le processus de déshumanisation a commencé. N'est ce pas simplement une évolution logique ? caméra, commission, conférence de presse ... Tout cela n'est pas le foot en lui même.

- annihiler toute injustice. C'est pas le but de la vidéo comme je l'ai évoqué précédemment. La vidéo c'est pas la solution extrême permettant d'annihiler toute injustice.

- les arguments quant à son utilisation pratique. Avec les solutions dont nous disposons aujourd'hui, nous pouvons soit en limiter l'utilisation pour les décisions les plus graves (exemple : vérification d'un but lorsqu'il y a doute) soit de concert coller un cinquième arbitre, non dans la surface mais dans une loge devant les images de télé. Lorsque le match est analysé dans les journaux sportifs, on a le droit au correspondant au stade et au correspondant devant sa télé. Les arbitres dans les diverses émissions de télé analysent avec l'image, la décision. De cette manière avec une simple liaison, il peut y avoir communication entre le cinquième et l'arbitre principal. Bien évidemment la décision revient en dernier recours à l'arbitre principal. Pareil, on peut limiter cette utilisation au cas douteux comme pénalty à siffler ou but à accorder. (ces situations s'accompagnant généralement d'arrêt de jeu).

 

La vidéo, est dans tous les cas, un outil à donner à l'arbitre. A lui de savoir quand l'utiliser.

 

D'abord je ne comprend pas une certaine logique. Si on utilise la vidéo pour voir si la balle a franchit la ligne, qu'on voit que c'est le cas mais que l'attaquant a contrôlé de la main mais qu'on y prête pas d'importance car on ne veux juger que du fait que la balle ai passé la ligne ou non je ne vois pas en quoi on a corrigé une erreur. On a pas avancé d'un seul %.

L'arbitrage vidéo risque de déplacer l'erreur plutôt que la corrigée.

 

Ensuite ce que tu appelles cas douteux va de l'appréciation de l'arbitre, qui va multiplier les sifflets pour se laver de toute pression, notamment dans la surface.

 

Et tu ne réponds pas à des arguments que j'ai développé plus haut, notamment ceux sur l'émotion et sur l'inégalité de l'application de la vidéo qui va au delà d'un décalage pro/amateur mais d'une inégalité entres équipe d'une même ligue.

140104084257685289.png
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai une chose à dire :

Finale de la Coupe du Monde 2006, Zinedine Zidane donne un coup de boule à Marco Materazzi et l'arbitre ne le voit pas. S'en suit un temps d'arrêt, et le 4ème arbitre qui a vu sur la vidéo le geste le rapporte à l'arbitre central qui exclut le français.

Et après on ne veut pas instaurer la vidéo ? Mais de qui se moque t-on.

 

Redkapp souligne lui aussi le problème de ne pas instaurer la vidéo, la défaite contre Chelski met probablement fin à tous leurs espoirs de revenir sur City :

 

http://www.dailymail.co.uk/sport/football/article-1382318/Spurs-boss-Harry-Redknapp-Linesman-cost-30m.html

 

Ce passage vas dans mon sens mondoudou au niveau des émotions par rapport à un match/but :

 

'People say, "But that takes all the fun out of the game". But how's that fun? Getting decisions wrong and giving goals that shouldn't be given?
Modifié par Gua2loup1

1516655399-bloggif-5a664a6345e98.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Est-ce qu'en Premier League, les cartons jaunes s'annulent a partir d'une date précise ?? J'aimerais juste savoir si Ivanovic, Terry et Drogba seront oui ou non de la partie a Old Trafford car il me semble que le 1er a reçu son 10eme carton jaune contre Tottenham, le 2eme et 3eme ont quant a eux reçu leur 5eme carton jaune de la saison . Merci d'avance !!

Il était une fois ... MANCHESTER UNITED

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bah tiens ! Le coach du joueur préféré de mondoudou ( Un certain gareth bale ) donne son avis sur la question !

 

Redknapp réclame la vidéo

 

 

Les oreilles de Michel Platini ne cessent de siffler depuis hier soir. La raison ? Une colère légitime de Harry Redknapp, manager de Tottenham, après la drôle de défaite de ses joueurs 2 buts à 1 sur la pelouse de Chelsea. Petite explication.

 

Alors que les Spurs menaient 1 à 0 après une frappe canon de Sandro, les Blues ont profité des errements du corps arbitral pour refaire leur retard, puis s’imposer à Stamford Bridge. Deux buts, signés Lampard et Kalou, contestés et contestables, pour deux raisons différentes. Alors que sur la frappe du premier, le ballon n’avait pas entièrement passé la ligne, le second était en position de hors-jeu lorsqu’il a été servi par Didier Drogba. Deux erreurs arbitrales aussi grossières que celles de son portier Gomes ont suffi pour que Harry Redknapp perde son habituel flegme dans les colonnes du Sun :"Lors du premier but, la balle n’avait pas passé la ligne. La technologie doit être utilisée. Ça prendrait quelques secondes pour vous de vérifier si il y a but ou pas. Après cela, le jeu reprendra. Nous devons arriver à ça. Je ne comprends pas pourquoi, après toutes ces années de bordel, nous n’avons toujours pas accès à cette technologie".

 

Enervé, le manager londonien n’en demeure pas moins conscient qu’il est difficile, voire impossible, pour l’arbitre, de voir réellement ce qu’il s’est passé :"Voir cela doit être la chose la plus difficile du monde. Il est très loin de l’action. Il a donné ce qu’il croyait être la bonne décision. Nous devions juste regarder cela à la télévision".

 

En clair, Harry est simplement remonté contre l’UEFA. Si Joe Jordan s’y met, Michel peut trembler.

 

Sofoot

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sauf qu'il s'agit de faire règle officiel qui permettrait l'application la vidéo, tout les cas de jeux doivent être envisagés et résolus, alors non un contre exemple favorable à la vidéo ne suffit pas. On ne peut pas laisser des situations dans le flou.

 

Pas forcément. Il ne s'agit pas d'une règle officielle comme tu l'entends puisqu'elle ne concerne pas le jeu en elle- même. Ce n'est pas une réforme qui va s'imposer et changer la donne du jeu comme par exemple la différenciation entre hors jeu actif et passif avant la CDM 94 si ma mémoire ne me fait pas défaut.

Il s'agit d'une mesure et non d'une règle que l'on donnera en plus à l'arbitre dans le but de se montrer plus efficace. Toute avancée est donc profitable. Passer à 5 arbitres, c'est une mesure, la vidéo c'en est une autre.

===> Un contre exemple = amélioration de la situation. Plusieurs contre exemples = amélioration encore plus nette. ===> profitable.

 

 

D'abord je ne comprend pas une certaine logique. Si on utilise la vidéo pour voir si la balle a franchit la ligne, qu'on voit que c'est le cas mais que l'attaquant a contrôlé de la main mais qu'on y prête pas d'importance car on ne veux juger que du fait que la balle ai passé la ligne ou non je ne vois pas en quoi on a corrigé une erreur. On a pas avancé d'un seul %.

L'arbitrage vidéo risque de déplacer l'erreur plutôt que la corrigée.

 

C'est le problème que je décris plus haut. Une argumentation basé avant tout sur des exemples. Le modèle est exemple puis on tente d'en tirer d'un raisonnement viable. On tente de généraliser l'exemple. On appelle cela l'induction. On tente de généraliser à partir de quelques observations / exemples.

Ton exemple est extrême, tu fais de l'induction au passage. Comment peut on espérer raisonner de manière efficace par l'induction. l'induction c'est un raisonnement s'appuyant sur UN SEUL exemple tandis que la déduction c'est une généralisation avec un exemple pour appuyer le raisonnement.

 

Je peux faire de même sans souci : n'est ce pas une grosse injustice d'accordé le but de Lampard alors que dans la minute qui suit tout le stade sait qu'il n'y a pas but ?

 

Ensuite ce que tu appelles cas douteux va de l'appréciation de l'arbitre, qui va multiplier les sifflets pour se laver de toute pression, notamment dans la surface.

C'est valable pour les pénalties. C'est pour cela que j'émettais l'idée de liaison entre arbitres. Maintenant pour les buts à accorder ou non ; cela n'arrive que peu fréquemment les doutes, ou du moins ça s'accompagne toujours d'arrêt de jeu. Je pense que la vérification ne hache pas le jeu et en plus permet de continuer le match dans un bon état d'esprit, sans qu'il y ait d'animosité d'un côté comme de l'autre.

 

Et tu ne réponds pas à des arguments que j'ai développé plus haut, notamment ceux sur l'émotion et sur l'inégalité de l'application de la vidéo qui va au delà d'un décalage pro/amateur mais d'une inégalité entres équipe d'une même ligue

.

 

Dans les grosses ligues, tous les matchs ont des moyens de diffusions. Pareil en LDC + europa league. Sinon t'expliques comment, le fait qu'il y ait des images de chaque match. Ensuite pour ce qui est de la vidéo. Bah il suffit d'installer un écran de contrôle ou alors pareil je reviens à mon idée de liaison entre arbitre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai le souvenir de match de l'AJA où aucune caméra n'était censé être présente, après je pense qu'on a quand même eu les images des buts ...

Mais ce n'est pas le cas dans tous les championnats, c'est quand même un problème, ça ferait que l'arbitrage serait géré de différente façon parmi les championnats. Et on bénéficierait d'un "avantage" que d'autre n'auront pas, remarque pourquoi pas ? Mais dans un même championnat un Marseille-Lyon (un olympico pour te faire plaisir :D ) aura un arbitrage plus complet qu'un Sochaux-Lorient.

 

Pour l'induction je savais bien que tu me répondrais ça et je t'ai bien compris (t'étais pas obligé de me refaire tout le laïus ^^) mais je n'arrive pas à sortir de ce mode de raisonnement, je vois trop de failles dans une application de la vidéo pour ça.

140104084257685289.png
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai le souvenir de match de l'AJA où aucune caméra n'était censé être présente, après je pense qu'on a quand même eu les images des buts ...

Mais ce n'est pas le cas dans tous les championnats, c'est quand même un problème, ça ferait que l'arbitrage serait géré de différente façon parmi les championnats. Et on bénéficierait d'un "avantage" que d'autre n'auront pas, remarque pourquoi pas ? Mais dans un même championnat un Marseille-Lyon (un olympico pour te faire plaisir :D ) aura un arbitrage plus complet qu'un Sochaux-Lorient.

 

Pour l'induction je savais bien que tu me répondrais ça et je t'ai bien compris (t'étais pas obligé de me refaire tout le laïus ^^) mais je n'arrive pas à sortir de ce mode de raisonnement, je vois trop de failles dans une application de la vidéo pour ça.

Je n'ai jamais prétendu que la vidéo ne présentait pas beaucoup de failles. Je prétend que le système sans vidéo en présente PEUT ETRE plus. D'où le fait que je puisse réclamer que l'expérience de la vidéo soit tentée sur des compétitions annexes.

 

Grâce au copier / coller, je te le refais autant de fois que tu pourras le désirer :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'arbitre belge qui avait géré la rencontre barcelone-Real a remis ça, mais en championnat de Belgique cette fois. Catastrophique le peï!

Le home referee par excellence. Il va encore s'en prendre plein les dents.

Modifié par t0m4
140816082237712809.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il a fait quoi exactement ? C'est à propos du penalty ? Si oui, moi je trouve qu'il a pris la bonne décision. Proto sors comme un kamikaze et qui plus est il se fracture le pied sur l'action :D

U-N-I-T-E-D, United are the team for me

 

 

"Het is niet echt de vraag OF we het WK 2014 winnen, de vraag is eerder: met hoeveel doelpunten verschil winnen we de finale?" De Motivees/Les Motivées

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines après...
  • 1 an après...

Ca dépend des équipes, du contexte, de la minute de la décision dans le match etc...

 

Moi je pense vraiment qu'on pourrai s'inspirer du rugby pour quelques trucs (bien que je ne sois pas fan de ce sport du tout), bon déjà la vidéo bien entendu, mais aussi l'exemple de la main de Suarez en coupe du monde, qui méritait que le but soit directement accordé, il y a une règle similaire au rugby je crois. Quand le but est certain d'être dedans sans l'intervention frauduleuse d'un joueur, le but doit être directement accordé, et le joueur expulsé.

 

Un autre truc qui me prend bien la tête c'est que 90% de joueurs prennent le ballon pour faire siffler la faute à l'arbitre, 80% du temps il y a bien faute flagrante, mais les autres 20% sont à l'appréciation de l'arbitre, donc un joueur n'a pas le droit de toucher le ballon de la main tant que l'arbitre n'a pas sifflé de faute.

  • J'aime 1


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'après vous, quelle décision arbitrale désavantage le plus une équipe ?

 

Une expulsion ou un péno ?

 

Malheureusement l'un ne va pas sans l'autre très souvent. C'est la double peine que je condamne surtout pour les portiers qui sont automatiquement les derniers défenseurs et donc ils sont sujet à une telle sanction !!!

 

A part dans les arrêts de jeu, je pense que l'expulsion est plus pénalisante car un péno peut être arrêté. Paradoxalement, je pense que pas mal d'équipe en infériorité arrive à gérer cette situation en s'imposant dans la plupart du temps, c'est juste un réajustement tactique à faire !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Malheureusement l'un ne va pas sans l'autre très souvent. C'est la double peine que je condamne surtout pour les portiers qui sont automatiquement les derniers défenseurs et donc ils sont sujet à une telle sanction !!!

 

A part dans les arrêts de jeu, je pense que l'expulsion est plus pénalisante car un péno peut être arrêté. Paradoxalement, je pense que pas mal d'équipe en infériorité arrive à gérer cette situation en s'imposant dans la plupart du temps, c'est juste un réajustement tactique à faire !!!

À part sur Fifa 12 où t'auras jamais de carton rouge avec le gardien :D

ruud_van_nistelrooy_131-150x150.jpgDankje Ruud ! Van PERSIEEEEEEEEEEE! rvp10.jpg

 

http://www.your-voc.com, utiliser Your-Voc pour réviser votre vocabulaire d'anglais, d'allemand, etc. facilement, gratuitement et sans aucun soucis. Testé et approuvé!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines après...
  • 6 mois après...

http://www.sofoot.co...nee-165775.html

 

Pedro Proença élu meilleur arbitre du monde avec CR7 et Mourinho qui font partie des meilleurs aussi chacun dans sa catégorie, pas mal pour un pays aussi petit.

 

Les clubs sont aussi les meilleur vendeurs d'europe mais ça faut pas le dire, au portugal Remy aurait été vendu 25M et depuis bien longtemps.

Modifié par C RONALDO 7

man-u-bar.gif

"El tipo puede cambiar de todo. De cara, de casa, de familia, de novia, de religión, de dios. Pero hay una cosa que no puede cambiar Benjamín. No puede cambiar de pasión" - Sandoval

"Football is a whole skill to itself. A whole world. A whole universe to itself. Me love it because you have to be skillful to play it! Freedom! Football is freedom.” – Bob Marley

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

au portugal Remy aurait été vendu 25M et depuis bien longtemps.

 

xD c'est clair

 

Sinon niveau arbitrage, la double peine (pas de jeux d'mots :P/>) vous êtes pour ou contre ? On l'a encore vu avec Arsenal ce w-e.

 

Une action fautive qui ahinile une occasion de face à face avec le gardien, doit etre sifflée comme telle c'est à dire donner un péno. Et sanctionner le joueur à la hauteur de la dangereusité de son intervention fautive.

 

Pour moi Kos doit pas prendre rouge, mais jaune ( et encore...) le pénalty suffit à punir de maniere juste l'équipe en défense.

Modifié par Marvin


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour moi Marvin, toutes les fautes sont différentes. On devrait les sanctionner selon les contextes et avec de la psychologie aussi. (Remind: Fletcher 2009).

Il y a l'intention du joueur, s'il semble vouloir faire faute et empêcher l'adversaire de marquer (Suarez qui sauve sur la ligne avec sa main tout à fait volontairement) ou une faute qui est consécutive à un tacle manqué mais avec une vraie volonté de jouer le ballon.

Après il faut aussi ajouter le facteur danger, savoir si la faute ou non met en cause l'intégrité physique du joueur.

La double peine, possible, mais ça dépend quand même des situations.

Mata is Free

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager

  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 10 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Récemment sur cette page   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...